Quantifieur flottant

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Un quantifieur flottant est un quantifieur qui ne précède pas immédiatement le nom qu'il quantifie. Le breton a au moins deux quantifieurs flottants: holl et tout.

En (1), on voit que l'ordre canonique dans le groupe nominal lexical place le quantifieur à l'initiale du groupe. En (2), on voit que le groupe nominal sur lequel tout quantifie est remonté plus haut que lui, en zone prétensée. Le quantifieur garde cependant sémantiquement sa portée sur lui.


(1) Met [ tout an dud-se ] noe un tamm douar da zispariñ.
mais tout le gens-ci avait un morceau terre à1 travailler
'Mais tous ces gens avaient un lopin de terre à travailler.'
Douarneneniste, Denez (1984:74)


(2) [ An traoù ] a zo eat [ tout _ ] da nul bremañ.
le choses R est allé tout à nul maintenant
'Il n'y a plus rien, maintenant.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:11)


Accord

Le pronom sur lequel tout quantifie peut aussi être incorporé dans l'accord verbal.

En (3), tout ne pourrait pas être à lui seul un pronom pluriel car, selon le système d'accord breton, l'accord verbal serait alors bloqué à l'accord pauvre.


(3) N' int ket eet [ toud _ ] kuit c'hoaz.
ne' sont pas allé tous parti encore
'Ils ne sont pas encore tous partis.' Haute-Cornouaille, Derrien (1980:56)


Horizons comparatifs

Les quantifieurs flottants ne sont pas typologiquement rares. Tous, en français, est un exemple prototypique de quantifieur flottant ((Tous) les animaux ont (tous) des lunettes). Le quantifieur peut précéder le groupe les étudiants qu'il quantifie, mais il peut aussi flotter pour ainsi dire en dehors du syntagme auquel il appartient. Il garde sa portée sémantique sans condition d'adjacence.

Il existe des quantifieurs flottants en allemand, en basque, en néerlandais, en malgache, en thaï, en chinois, en japonais, en coréen, en hébreu... et une littérature scientifique abondante à leur sujet.

Keenan et Paperno (2012:946): "Le type de flottement le plus commun est celui des universels à partir d'une position sujet. Mais le russe, le japonais, le pima, l'hébreu et le mandarin autorisent le flottement de numéraux, et le japonais, le pima, le mandarin et l'allemand autorisent le flottement de quelques objets."

Il existe des langues qui sont reportées ne pas avoir de quantifieurs flottants, comme le garifuna et le telugu (Keenan et Paperno 2012:945).


Analyse théorique

Dans un cadre d'analyse dérivationnel et selon l'hypothèse de Sportiche (1988), le second tous en (1) est situé dans la position in situ du sujet à l'intérieur du VP.

(1) [(Tous) les étudiants ] ont [(tous) _ ] lu ce livre.


Bibliographie

  • Baltin, Mark. 1995. 'Floating Quantifiers, PRO, and Predication', Linguistic Inquiry 26:2.
  • Bošković, Ž. 2004. 'Be careful where you float your quantifiers', Natural Language and Linguistic Theory 22, 681-742.
  • McCloskey, James 1998. The Prosody of Quantifier Float under WH-Movement in West Ulster English. Ms. Santa Cruz: University of California at Santa Cruz. Available at http://ling.ucsc.edu/~mcclosk/.
  • McCloskey, James 2000. 'Quantifier float and wh-movement in an Irish English', Linguistic Inquiry 31: 57-84.
  • Dowty, D. & B. Brodie. 1984. 'The semantics of “floated” quantifiers in a transformationless grammar', Proceedings of the West Coast Conference on Formal Linguistics, ed. Mark Cobler, Susannah MacKaye, and Michael T. Wescoat, 75-90.
  • Fitzpatrick, J. 2006. The Syntactic and Semantic Roots of Floating Quantification, Ph.D. Dissertation, MIT.
  • Hong, Ki-Sun 1990. 'Quantifier Float in Korean', Proceedings of the Berkeley Linguistics Society 16, 175-186.
  • Kayne, R. 1969. The transformational cycle in French syntax. Ph.D. Dissertation, MIT.
  • Keenan, E. et D. Paperno (éds.) 2012. The Handbook of Quantifiers in Natural Languages, Springer.
  • Kobuchi-Philip, M. 2007. 'Floating numerals and floating quantifiers', Lingua 117:814-831.
  • Koopman, Hilda. 2003 Malagasy imperatives pdf.
  • Munro, Pamela 1984. 'Floating quantifiers in Pima', Eung-Do Cook and Donna B. Gerdts (eds.), The syntax of Native American languages, 269-287, (Syntax and Semantics 16.) New York: Academic Press.
  • Sportiche, D. 1988. 'A theory of floating quantifiers and its corollaries for constituent structure', Linguistic Inquiry 19, 425-449.
  • Shlonsky, Ur. 1991. 'Quantifiers as functional heads: A study of quantifier float in Hebrew', Lingua 84:159–180.
  • Vater, Heinz 1980. 'Quantifier floating in German', Johan Van der Auwera (ed.), The semantics of determiners, 232-249. London and Baltimore: Croom Helm and University Park Press.
  • Wongbiasaj, Soranee 1979. 'Quantifier floating in Thai and the notions of cardinality/ordinality', Studies in the linguistic sciences 9: 189-199.
  • Yoshida, Tomoyuki 1993. Quantifiers and the theory of movement, Ph.D. Dissertation, Cornell University, Ithaca, NY.