Poseve

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Quand poseve marque une opposition de type 'quand bien même', c'est un complémenteur.


(1) Poseve vichen aet, pet'a mije gwelet?
C serais allé quoi aurais vu
'Quand bien même j'[y] serais allé, qu'y aurais-je vu?' Loqueffret, Solliec (2015:78)


Quand poseve marque le souhait, c'est une particule de discours épistémique optative.


(2) ... gwelloh eged hounnez e kavo, poseve !
bien.plus que celle.là R trouvera
'J'espère bien qu'il trouvera mieux qu'elle!' Léon, Lagadeg (2006:49)


Morphologie

Poseve est plausiblement la grammaticalisation de Posupl e vez, 'il est possible (que)'.

Miossec (2004) donne par ailleurs une forme non grammaticalisée Pos’ e ve (posub e vefe), traduite par l'anglais It may be. Ce n'est pas le sens que l'on trouve en corpus pour la particule de discours poseve.


variation dialectale

Poseve est dialectalement restreint dans ses deux usages. Ce n'est une entrée ni dans Favereau (1993), ni Menard & Kadored (2001), ni encore Merser (2009). Sa distribution dialectale pourrait de plus être corrélée avec des sens différents.

La forme /poˈʃəve/ , 'quand bien même', est reportée à Loqueffret (Solliec 2015).

Complémenteur 'quand bien même'

Solliec (2015:78) relève ce complémenteur à Loqueffret, associé à un verbe au conditionnel.

Particule de discours

syntaxe

mode

Poseve apparaît dans des phrases indicatives, alors que possupl e vez induirait le mode conditionnel.

  • Alato, n'ho-peus ket greet an dra-ze poseve ?
'Mais, vous n'avez pas fait cela j'espère?', Léon, Lagadeg (2006:163)


distribution

Poseve n'est pas restreint à la périphérie droite de la phrase, et peut occuper la zone prétensée.


(1) Poseve e vezi a-raog ar vastardez...
R seras avant le1 batarde
'J'espère bien que tu seras avant la bâtarde...' Léon, Lagadeg (2006:114)


sémantique

La dimension épistémique de la particule de discours poseve provient de son matériel de grammaticalisation. Additionnellement, le locuteur se situe clairement par rapport aux possibilités évoquées.

En (2), la locutrice utilise le mode indicatif, et non le mode conditionnel. L'utilisation de poseve implique qu'elle reconnaît la possibilité que Ivona soit enceinte, et se positionne personnellement clairement contre cette possibilité (j'espère bien!).


(2) A : - Ne gav ket dit e hellfe beza traou nevez ganti ?
ne trouve pas à.toi R pourrait être choses nouveau avec.elle
B: - Alato, n’ez eus ket, poseve !
mais neR y.a pas
'A :- Tu ne penses pas qu’elle pourrait être enceinte ? / B : - Mais, non, j’espère bien!'
Léon, Lagadeg (2006 :46)