Place des adverbes

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les adverbes modificateurs de phrase apparaissent prototypiquement en position périphérique de phrase (devant le verbe fléchi ou tout à la fin de la phrase) lorsqu'ils sont mis en emphase (topique, focus).

On en trouve cependant aussi ailleurs, dans le corps de la phrase. Les locuteurs varient dans leur acceptation de ces adverbes. Ci-dessous, un relevé des placements des adverbes, du plus haut au plus bas dans la structure syntaxique.


Adverbes directement devant l'élément tensé

Adv - T

focus

Les adverbes peuvent tous apparaître en position préverbale de focus.


(2) Aliezig e oa bet souezhet ...
souvent-DIM R était été étonné
'Il avait été assez souvent surpris...' Beyer (2009:15)


Certains apparaîssent dans cette position alors qu'ils modifient le sujet incorporé.


(3) Sate, bep pemzek dervezh, bep eil e reamp ar c'hourrie.
voici chaque 15 jour.n.ée chaque second R faisions le courrier
'Donc chaque quinzaine, chacun son tour, nous faisions le courrier.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:11)


adverbes scéniques adjoints

A l'initiale de phrase, on trouve aussi les adverbes scéniques adjoints. Ceux-ci "posent la scène" pour la phrase.

Komen (2013) et Meelen (2016) nomment ces catégories adverbiales les "points de départ". Komen (2013:44) les définit comme étant à l'initiale, et exprimant un changement de point de vue dans le discours. Ces adverbes s'ancrent à une entité accessible pour l'interlocuteur (connaissance universelle ou contexte linguistique précédent).


sémantique de l'initiale de phrase

Les adverbes évidentiels comme moarvat et emichañs, lorsqu'ils sont en initiale de phrase, peuvent exprimer l'espoir du locuteur quant à la véracité de son énoncé (Menard & Kadored 2001). Plus bas dans la phrase, ils ont un sens différent où le locuteur se dit (plutôt) convaincu de la probabilité de véracité de son énoncé.

S - Adv - T

Des adverbes peuvent interrompre un sujet initial et l'élément tensé qui le suit. L'élement tensé est alors en troisième position.


(1) An avalou hag ar c'histin bremaïk a vo dare.
le pommes et le châtaignes bientôt.DIM R sera mûr
'Les pommes et les châtaignes seront bientôt mûres.' Le Bozec (1933:18)


(2) Ar gaozerien vrao alïez a vez kanaillez.
le1 parleurs1 beau souvent R est canaille
'Les beaux parleurs sont souvent des canailles.' Trégorrois, Gros (1984:531)

Adverbes directement après l'élément tensé

Les adverbes temporels peuvent apparaître directement après l'élément tensé. Jouitteau (2005:601) rapporte que "Mark Kerrain (c.p.) considère que si la tendance normative est à proscrire les ordres à adverbes directement post-verbaux, ils sont cependant productifs dans la langue contemporaine".


avec sujet incorporé

En corpus, lorsque le sujet n'est pas réalisé, à l'initiale ou lorsqu'il est incorporé dans la tête tensée, on trouve plus facilement les adverbes juste après l'élément tensé .


T - Adv temporel

(2) Great e vo neuze chistr nevez.
fait R sera alors cidre nouveau
'On fera alors du nouveau cidre [cidre nouveau?].' , Le Bozec (1933:18)


(3) Ar merc'hed a doug breman tokou evel ar baotred.
le femmes R porte maintenant chapeaux comme le hommes
'Les filles portent maintenant des chapeaux comme les garçons.' Le Bozec (1933:34)


(4) [WH Pere ac'hanoc'h ] a gano bremañ kanaouennou?
quel.ceux de.vous R chantera maintenant chansons
'Lesquels d'entre vous chanteront des chansons maintenant?' Vallée (1926:14)


T - Adv IP

(5) [ mø grǝdusort [CP mi hɛlè do:nɛt ] ]
Me 'gred ur sort m'e c'hellehe donet.
moi R pense quand.même que pourrait venir
'Je pense quand même qu'il pourrait venir.' Bas-vannetais, Nicolas (2005:32)


T - Adv aspectuel

On trouve dans le champ post-verbal de nombreux adverbes aspectuels.


(7) Ha klevet hoc'h eus a-wechoù [ PRO displegañ an taolennoù e misionoù hor bro]?
Q entendu 2PL a parfois expliquer le tableaux dans missions notre pays
'Avez-vous parfois entendu expliquer les tableaux dans les missions de notre pays?'
Standard, Kervella (1933:39)


(8) Ar gerioù den, hini, tra, tamm, banne o devez alies un dalvoudegezh nac’h drezo o-unan, hep harp ebet.
le mots den, hini, tra, tamm, banne 3PL ont souvent un sens négatif par.eux leur2-un sans aide ebet
'Les mots den, hini, tra, tamm, banne ont souvent un sens négatif inhérent, sans adjonction de ebet.'
Standard, Kervella (1947:§234,nI)


(8)b. An ôtrou kardinal A.K., unan eus bugale Leon o deus grêt ar muian enor d'o mamm-vro,
le monsieur cardinal A.K. un de enfants Leon 3PL a fait le plus honneur à1 leur2 maman-pays
a deuas alies d'en em erbedi ouz Itron-Varia ar F.
R vint souvent pour se remettre à Notre-Dame du F.
'Le cardinal Alan Koativi, un des enfants du Léon qui firent le plus honneur à leur patrie, vint souvent s'en remettre à Notre-Dame du F.'
Léon (Plouharzel), Perrot (1912:628)


(9) Hennez a zo bemdez mezo.
celui.ci R est chaque.jour saoul
'Il est saoul tous les jours.' Trégorrois, Gros (1970:26)


- T - Adv - S

Lorsque le sujet est réalisé dans le champ du milieu, il peut apparaître sous l'adverbe temporel.


(1) Damverzout a ra bremañ ar c’housker furmoù all, maouezed peuzziwiskoc’h an eil re eget ar re all.
semi.remarquer R fait maintenant le dormeur formes autre femmes presque.déshabillé.plus le second que le ceux autre
'Le rêveur commence à remarquer d'autre formes, des femmes presque plus dénudées les unes que les autres.'
Standard, Drezen (1990:12)


(2) Harpet war barlenn ar prenestr, tennañ a ra hir ar c’hrennard war e anal.
appuyé sur rebord le fenêtre tirer R fait long le adolescent sur son1 haleine
'Appuyé sur le rebord de la fenêtre, l'adolescent respire profondément.’ Standard, Drezen (1990:14)


(3) Red eo hiriv an deiz espern an dour.
obligé est aujourd'hui le jour économiser le eau
'Il faut aujourd'hui économiser l'eau.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:39)

- T - Neg - Adv - S

La partie post-tensée de la négation ket est, elle, au dessus de l'adverbe.


(2) Ne arsav ket neoazh ar Jermaned a fardiñ bemnoz er-maez ag o zoulloù.
ne arrête pas cependant le allemands de charger chaque.nuit dehors de leur2 trous
'Mais les allemands n'arrêtent pas de charger chaque nuit en dehors de leurs trous.' Vannetais, Herrieu (1994:100)


Adverbes dans le champ du milieu

On trouve différents adverbes comme marteze en (1) dans le champ du milieu, au dessus du participe passé d'un temps composé.


(1) [ hje nize be marsən tenəd a:nun ]
Int o dije bet marse tennet warnon
eux 3PL aurait eu peut-être tiré sur.moi
'Eux, m'auraient peut-être tiré dessus.' Haut-cornouaillais (Lanvenegen), Evenou (1987:575)


Tous les adverbes ne peuvent cependant pas apparaître dans ce champ du milieu. Les adverbes temporels et aspectuels sont exclus.


exclusion des adverbes temporels et aspectuels

Cette restriction est vérifiée pour les adverbes temporels et aspectuels lorsque ket est exprimé, ou que la phrase est positive.


(2) N'on ( ket /* morse) bet (morse) ...
ne suis (pas / * jamais) allé (jamais)
'Je ne suis jamais allé(e)...' Favereau (1997:§238)


(3) E gwirionez, 'meus labouret (adarre / alies / atav / a-wezioù / c'hoazh ) ...
en vérité 1SG.a (* adv) travaillé encore / souvent /toujours / parfois / encore
'En vérité, j'ai (encore/ souvent/ toujours/ parfois/ déjà) travaillé.'
Y. Gourmelon, rapporté dans Favereau (1997:§238)


Kerrain (2001) pointe que cela dessine un contraste avec l'ordre des mots en français (J’ai souvent mangé, tu n’as jamais entendu).


(4) Me am eus (* alies) debret en e di. Kerrain (2001)
moi R.1SG a souvent mangé dans son1maison
'J'ai souvent mangé chez lui.'


inventaire

Favereau (1997:§548) propose que les adverbes comme biken, biskoazh, gwech ebet, morse, 'jamais' et alies, 'souvent', atav, bepred, dalc'hmat, 'toujours', c'hoazh, dija, 'encore' ne peuvent jamais apparaître entre l'auxiliaire et le participe.

Selon Kerrain (2001), cette restriction touche plus largement les adverbes "de fréquence, de lieu, ou autre", mais il ne donne comme exemple que biskoazh, 'jamais' et alies, 'souvent'.

Les adverbes focalisateurs du participe peuvent aussi être interdits dans le champ du milieu, mais cela découle indépendamment de leur placement obligatoire en bord droit de syntagme focalisé. Les exemples de Gourmelon rapportés par Favereau incluent aussi les adverbes focalisateurs dreist-holl, 'surtout' et ivez, 'aussi'. L'adverbe ivez, 'aussi' apparaît toujours indépendamment en bord droit du constituant qu'il modifie.


(3) E gwirionez, 'meus labouret ( dreist-holl / ivez ) ...
en vérité 1SG.a (* adv) travaillé surtout / aussi
'En vérité, j'ai (surtout / aussi) travaillé.' Y. Gourmelon, rapporté dans Favereau (1997:§238)


T - Adv négatif

La restriction sur le placement des adverbes dans le champ du milieu est levée pour les adverbes négatifs lorqu'ils prennent la place de la négation postverbale ket.

Les adverbes négatifs comme morse se trouvent dans l'emplacement canonique de la négation post-tensée.


(6) An dud ne vint morse evel-se kelennet a-walc'h.
le gens ne seront jamais comme-ci enseigné assez
'Les gens ne seront ainsi jamais assez instruits.'
Standard, Kervella (1933:65)


(4) Biskoazh n'em eus c'hoazh klevet merc'hed yaouank ken divergont...
jamais ne'R.1SG a encore entendu femmes jeune si sans.vergogne
'Jamais je n'avais encore entendu de jeunes femmes si dévergondées.' Vannetais, Herrieu (1994:218)


(5) Ha klevet ec'h eus en defe biskoazh bet aon?
Q entendu R.2SG a R.3SGM aurait jamais eu peur
'As-tu entendu qu'il aurait jamais (la moindre fois) eu peur?' Standard, Menard & Kadored (2001:§'biskoazh')

??

(4) C'hwi laro doñ e pasein (* diwetoc'h) da beo (diwetoc'h).
vous dira à.lui R passerai tard.plus pour1 payer tard.plus
'Tu lui diras que je passerai payer plus tard.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


Adverbes à droite du verbe lexical

participe

Les adverbes négatifs, aspectuels ou temporels peuvent apparaître après un participe passé postverbal.


(4) N' he deus klasket zoken gwalc'hiñ he belo.
ne 3SGF a cherché même laver son2 vélo
'Elle n'a même pas cherché à laver son vélo.' Press (1986:183)


(5) Dizesk e oant, n'oant bet morse er skol.
inculte R étaient ne étaient été jamais à.le école
'Ils étaient incultes, ils n'avaient jamais été à l'école.'
Standard, Kervella (1993:49)


(6) Me m'eus paseet alies du-se met n'on ket kap mui da vont.
moi 1SG a passé souvent chez eux/là-bas mais ne suis pas capable plus de1 aller
'Je suis souvent passée chez elle, mais je ne peux plus.' Bas-Cornouaillais (Tréboul), Hor Yezh (1983:72)


(2) Ni 'n eus bet karet atav an aotrou Doue.
nous R a eu aimé toujours le monsieur Dieu
'Nous avons toujours aimé Dieu.' Bas-Cornouaillais, Hor Yezh (1983:71)


infinitif

On trouve l'adverbe aspectuel arre/adarre entre un verbe infinitif et son argument indirect.


(3) Un deiz eh oa Jako é c'harchennat arre doc'h ar pesked...
un jour R était Jako à4 taquiner encore à le poissons
'Un jour que Jako était encore en train de taquiner le poisson...' Vannetais, Ar Meliner (2009:69)


Autres adverbes en IP

(1) An trouz ne barra ket [ doc'hin neoazh a gousket ].
le bruit ne1 empêche pas P.moi cependant de dormir
'Mais le bruit ne m'empêche pas de dormir.' Vannetais, Herrieu (1994:85)


(2) ... dihet e veze alies gant ar verr-alan.
...souffrant R était souvent avec le court-souffle
'... il souffrait souvent d'asthme.' Cornouaillais (Pleyben), ar Go (1950:7)


(3) 'gava berpet da lâret.
R trouve toujours à dire
'Celui-là trouve toujours à redire.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:7)


(4) Ned afent morse en ti-se, Menard & Kadored (2001:'morse')

'Ils n'iraient jamais dans cette maison.'


Adverbes en bord droit de groupe verbal

(3) Med ni on-oa [ leviet or batimant ervad ] da antren er porz.
mais nous 1PL-avait gouverné notre bâtiment habilement pour entrer dans.le port
'Mais nous avions gouverné notre navire comme il fallait (habilement) pour entrer dans le port.' Trégorrois, Gros (1984:234)


(4) Ar re-se neus ket labouret morse, labouront ket, ar re-se...
le ceux- a pas travaillé jamais travaillent pas le N-
'Ceux-là n'ont jamais travaillé, ils ne travaillent pas, ceux-là.' Bas-Cornouaillais (Tréboul), Hor Yezh (1983:71)


Avant ou après le prédicat

Alies, 'souvent', ou bemdez, 'chaque jour', se trouvent avant ou après un prédicat.

Ordres respectifs des adverbes

Selon Favereau (1997:§238), les adverbes de lieu précèdent les adverbes de temps. Il cite gwech ebet.


(y) N'on ket aet (* gwech ebet) eno / di gwech ebet.
ne suis pas allé (* fois aucune) y / y fois aucune
'Je n'y suis jamais allé.' Favereau (1997:§238)

Adverbes courts postposés aux verbes lexicaux

Certains adverbes ont une distribution distincte des autres car ils semblent cliticisés sur une tête verbale:

 Trépos (2001:§438):
 "L'infinitif, placé au début de la phrase, ne peut être, en général, séparé de l’auxiliaire que par un mot court."


Dans les cas d'adverbes antéposés avec un infinitif, ils ne reçoivent pas l'accent (à Quimperlé et Scaer du moins).


(y) [ Kompren (mat) ] a ran (mat /) tout an traoù a larit.
comprendre bien R fais bien toutes le choses R dites
'Je comprends bien tout ce que vous dites.' [D.L] Quimperlé


(z) Rak [ krediñ start ] a ran bremañ eo eñ a vez war-dro va dienn
car croire dur R fais maintenant est 3SGF R est autour mon2 crème
'Car je crois fermement maintenant que c'est lui qui en a après ma crème.'
Cornouaille (Pleyben), ar Gow (1999:24)


(x) [ Kaozeal brav ] a ranker _ dezho.
parler beau R doit.IMP à.eux
'Il faut bien leur parler.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:162)


(z) [ Digori frank ] â rankin _ va spérét.
ouvrir grand R1 devrai mon2 esprit
'Je devrai avoir l'esprit fort délié.' Léon (Lesneven), Burel (2012:34)


(y) [ Komzet puilh ] o deus _ ar c'hazetennoù eus Solzenitsyn.
parler abondamment R.3PL a le 5journaux de Soljenisyn
'Les journaux ont abondamment parlé de Soljenisyn.' Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:7)


(z) [ Stardañ mort ] a reas _ .
serrer à.fond R fit.3SGM
'Il serra à fond.' Standard, Dupuy (2007:27)


Ces adverbes peuvent être jusqu'à bisyllabiques:


(1) [ Kanañ iskis ] a reont, pas eveldomp.
chanter bizarre R font pas comme.nous
'Ils chantent bizarrement, pas comme nous.'
Trégorrois (Kaouenneg), ar Barzhig (1976:38)


(2) [ Gwelout a-walc'h ] a raent ne oa ket bet lonkadeg.
voir assez R faisaient ne y.avait pas été buv.erie
'Ils voyaient bien qu'il n'y avait pas eu de soûlerie.' Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:60)


(3) [ Blejal dispar ] a rit _ .
beugler merveilleusement R faites
'Vous beuglez à merveille.' Léon, Kerrien (2000:80)


  • Ya, plijoud-kenañ a rafe din mond da bourmen ganeoh.
'Oui, ça me plairait beaucoup d'aller me promener avec vous.', Léon, Seite (1975:79)


Ils peuvent eux-mêmes être modifiés par un intensifieur:


(z) [ Resevet mad spontus ] e-noa _ ahanon, [...].
reçu bien terrible R-3SG.avait (reçu bien terrible) P.moi
'Il m'avait très bien reçu, [...].' Skragn (2002:22)


Seuls les adverbes modificateurs de l'action du verbe semblent pouvoir apparaître dans cette position. Les adverbes modificateurs de phrase n'y apparaissent jamais.


(3) [ Kompren (* alies) ] a ran (alies) tout an traoù a larit.
comprendre souvent R fais souvent tout le choses R dites
'Je comprends souvent tout ce que vous dites.' [D.L] Quimperlé, [H.G] Scaer, [S.B] Callac


diachronie

(4) [ monet pront ] a gresont y.
aller promptement R font-eux
'Eux vinrent rapidement.' Breton 1650, Nl. 28

Bibliographie