Penaos

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Penaos est un mot interrogatif de manière ou un complémenteur déclaratif.

Morphologie

Comme tous les composés en pe-, penaos est accentué sur la syllabe finale (Kervella 1995:§70).

Kervella (1995:§404,fn III) propose une étymologie, opaque en synchronie, en pe- + neuz. Deshayes (2003) ne propose aucune étymologie.

Mot interrogatif

Variation dialectale

La carte 519 de l'ALBB documente lla répartition dialectale des formes de l'interrogatif de manière: penaos, peseurt mod et pegiz.

Adverbe indéfini

  • Sed aze penaoz e vez miret ar hiziou fur.
kenskrid Kadored (1912), Ar Yeodet-Bocher

complémenteur déclaratif

(1) Ar pez a zo diarvar eo penaos ar c'haz du a zo e vicher dizolei ar c'huziadennou.
le ce.que R est non-.risqué est comment le chat noir R est son métier découvrir le cachettes
'Ce qui est incontestable, c'est que le chat noir a pour office de découvrir les cachettes.'
Léon (St. Thégonnec), Kerrien (2000), cité dans Rezac (2009)


  • Ha me ‘lavar ivez penaoz an teatr brezoneg a skolio hag a sklêrraio ar bobl en eun doare burzuduz.
Ar gornandoned, Bayon & Perrot.


lar penaos

Dans la variété de breton qui a un complémenteur déclaratif d'enchâssées, la(r), on peut voir que le complémenteur penaos non-interrogatif est situé plus bas dans la structure. Skragn utilise ainsi la(r) avec penaos.


(7) Gwelet e-meum abaoe lar penaoz ne oa ket gwir.
vu avons depuis que que ne était pas vrai
'Nous avons vu depuis que ce n'était pas vrai.' Uhelgoat, Skragn (2002:100)


penaos bennak

Comme les autres mots wh, le complémenteur penaos dans un sens non-interrogatif peut se trouver suivi de bennak ('quelconque'?) (Kervella (1995:§476).

  • * Penaos bennak e rafec'h e vo diaes deoc'h tizhout ar pal
'Quoi que vous fassiez, le but sera pour vous dur à atteindre', An Here (2001penaos)

|}

  • Penaoz bennag
'quoique, bien que', Ar Merser (2009:343)

Nominalisation

Penaos peut être nominalisé:

  • gouzoud ar penaoz hag ar perag
'connaitre le comment et le pourquoi', Ar Merser (2009:343)