Pas

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Pas est un emprunt transparent à la partie adverbiale de la négation propositionnelle du français.

Syntaxe

distribution

Le morphème de négation pas apparaît dans les domaines non-tensés, dont les propositions infinitives (Chalm 2008:E6), enchâssées (subordonnées infinitives) ou matrices (impératives négatives).


(1) Pas gober van da netaat.
NEG faire semblant de1 nettoy.er
'Ne faites pas semblant de nettoyer.' Haut-cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:34)


(2) Lavar dezho pas ober trouz.
dis à.eux pas faire bruit
'Dis-leur de ne pas faire de bruit.' Chalm (2008:E6)


Cette forme est aussi signalée dans Chalm (2008:E8), comme en français, en négation de domaines non-propositionnels.


(3) pas diouzhtu met pas re pas er skol
pas de.suite mais pas trop pas dans.le école
'pas tout de suite / mais pas trop / pas à l'école.' Chalm (2008:E8)

Diachronie

Selon Chalm (2008:E6), les formes d'emprunt en pas (et nompas) sont présentes dans la langue parlée, mais pas dans la langue "classique".


pas vs. nann

  • ...ha neuze e cavo meuleudi ennan e-unan hep ken, ha nan en un all, breton 1851, TNAS.:350


pas vs. nompas

A Scaër/Bannalec, nompas est connu, mais rejeté en (6), au profit de pas.


(6) Pas lar geier ka me 'oar ar wirionez.
pas dire mensonges car moi sais le1 vérité
'Ne mentez pas car je connais la vérité.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)