Particules de discours

De Arbres
(Redirigé depuis Particule de discours)
Aller à : Navigation, rechercher

Les particules de discours révèlent le positionnement du locuteur vis-à-vis de son énoncé.


 enta, eta! 'donc', avat 'dis-donc!, se 'alors'...
 ur seurt 'quand même', evelkent 'tout de même'...
 memes, zoken 'même'
 atav, bepred 'toujours, au moins', da nebeutañ, diantav, yantav 'du moins, au moins'
 alato, evelato 'mais, cependant', salokras 'sauf votre respect' 
 kwa 'quoi', unan ! 'un sacré, une sacrée !' 
 poseve 'j'espère bien', meus aon 'je pense'... 
 c'hoazh, adarre '(et) encore!' 
 erhat! 'ça non!'
 ivez 'aussi, non plus'
 kaer 'pour ainsi dire'


Une classe particulière de particules de discours dépend de la présence d'un mot interrogatif. Sa morphologie est celle d'un groupe nominal et son effet sémantique est d'emphase sur la question.

 an diaoul, (ar) foeltr, ar c'hast 'donc'


Morphologie

érosion morphologique

L'érosion morphologique est assez puissante dans les particules de discours. Selon Le Ruyet (2012b), Yantaw est dans l'Arrée la forme abrégée de da vihannañ atav !

catégorie

Les particules de discours sont clairement de catégorie adverbiale, car elles sont invariables. En tant qu'adverbes, l'élément qu'elles modifient est moins évident que pour les autres adverbes.


Syntaxe

adverbes

Les adverbes de phrase comme evelkent, zoken ou memes apparaissent en incise, ou disloqués à droite.


particules de discours vs. interjections

Les particules de discours ne peuvent pas s'utiliser seules. Elles ne constituent pas des actes de discours complets, ce qui les différencie des interjections et des onomatopées.

Certaines particules de discours ont des usages autres, comme la particule de discours salokras 'sauf votre respect' et l'interjection salokras 'pardon, non'.


Horizons comparatif

grammaticalisation

En allemand, nur signifie 'seulement' (nur den schlüssel 'seulement la clef'), mais associé avec un mot interrogatif comme wie, il réalise aussi une particule de discours. Le même effet est observable en français, mais restreint à l'association avec le complémenteur du conditionnel si (Si seulement j'avais perdu la clef!).


(1) Wie (nur) habe ich (nur) den Schlüssel verlieren können? Allemand, Abraham (1991:237), Bayer & Trotzke (2015)
comment ptc ai je ptc la clef perdu pu
'Comment diable ai-je pu perdre la clef?'


Bibliographie

horizons comparatifs et théoriques

  • Abraham, Werner. 1991. 'Discourse particles in German: How does their illocutive force come about?', Werner Abraham (éd.), Discourse Particles: Descriptive and Theoretical Investigations on the Logical, Syntactic and Pragmatic Properties of Discourse Particles in German, Amsterdam & Philadelphia: Benjamins, 203-252.
  • Bayer, Josef. 2012. 'From modal particle to interrogative marker: A study of German denn', Laura Brugé, Anna Cardinaletti, Giuliana Giusti, Nicola Munaro & Cecilia Poletto (éds.), Functional Heads, 13-28. Oxford: Oxford University Press.
  • Bayer, Josef & Hans-Georg Obenauer. 2011. 'Discourse particles, clause structure, and question types', The Linguistic Review 28: 449-491.
  • Bayer, Joseph & Andreas Trotzke. 2015. 'The derivation and interpretation of left peripheral discourse particles', Josef Bayer, Roland Hinterhölzl & Andreas Trotzke (éds.), Discourse oriented Syntax, Amsterdam & Philadelphia: Benjamins.