Parataxe

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le nom parataxe vient du grec ancien παράταξις, parátaxis 'coordination'. Un phénomène de parataxe juxtapose deux éléments, nom ou proposition, sans le recours à une tête fonctionnelle réalisée.

Le lien de dépendance entre ces deux éléments est conventionnalisé. Il peut n'y avoir aucun élément, un élément grammatical vide, ou un élément réalisé par l'intonation. En (1), une pause prosodique sépare an dra 'zo sur d'une proposition dont l'ordre des mots à temps second est celui d'une matrice.


(1) An dra 'zo sur // ar c'hazh // e vez e labour kavout an toulloù kuzh.
le chose (R) est sur le chat R est son1 travail trouver le trous caché
'Ce qui est incontestable, c'est que le chat noir a pour office de découvrir les cachettes.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


En (2), cette intonation disparaît et il devient possible d'avoir le verbe tensé à l'initiale de proposition, ce qui est une marque d'intégration, avec le sujet en position postverbale.


(2) An dra 'zo sur e vez labour ar c'hazh kavout an toulloù kuzh.
le chose (R) est sur R est travail le chat trouver le trous caché
'Ce qui est incontestable, c'est que le chat noir a pour office de découvrir les cachettes.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


Bibliographie

  • Beguelin, Marie-Jose, Mathieu Avanzi & Gilles Corminboeuf. 2010. La Parataxe : Tome 1- Entre Dependance Et Integration, Peter Lang.
  • Buyssens, Eric. ?? 'Juxtaposition, Parataxe, et Asyndete (Juxtaposition, Parataxis, and Asyndeton)', Linguistique 10:2, 19-24, 74.