Opérateurs : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
Un '''opérateur''' est une fonction dont l'entrée est de même [[catégorie]] que la sortie.
 
Un '''opérateur''' est une fonction dont l'entrée est de même [[catégorie]] que la sortie.
  
Ce sont:
+
Concrètement, ce sont:
: les opérateurs négatifs comme la [[négation]] bipartite ''[[ne]]''...''[[ket]]''
+
  les opérateurs négatifs comme la [[négation]] bipartite ''[[ne]]''...''[[ket]]''
: les opérateurs des [[questions]]: l'opérateur [[Q]] des questions oui/non et l'opérateur ''[[wh]]-'' des autres interrogatives.
+
  les opérateurs des [[questions]]: l'opérateur [[Q]] des questions oui/non et l'opérateur ''[[wh]]-'' des autres interrogatives.
: les différentes sortes de [[quantifieurs]]
+
  les différentes sortes de [[quantifieurs]]
: les opérateurs comparatifs
+
  les opérateurs comparatifs
: l'[[inflexion]]
+
  l'[[inflexion]]
  
 
== opérateurs à une ou deux places ==
 
== opérateurs à une ou deux places ==

Version du 16 mai 2013 à 13:58

Un opérateur est une fonction dont l'entrée est de même catégorie que la sortie.

Concrètement, ce sont:

 les opérateurs négatifs comme la négation bipartite ne...ket
 les opérateurs des questions: l'opérateur Q des questions oui/non et l'opérateur wh- des autres interrogatives.
 les différentes sortes de quantifieurs
 les opérateurs comparatifs
 l'inflexion

opérateurs à une ou deux places

Il existe des opérateurs à une seule place, comme l'inflexion, la négation ket, ou l'interrogatif piv, 'qui'.

Il existe des opérateurs à deux places, comme peogwir, 'car, puisque', ou l'implicateur logique neuze, 'donc, alors'.

opérateurs liant ou non

Il existe des opérateurs qui lient un autre élément, comme les opérateurs wh-, ou le quantifieur pep, chaque'.

Il existe des opérateurs qui ne lient pas d'autre élément, comme la négation ket, ('pas').

opérateurs nuls

Certains opérateurs sont phonologiquement, nuls, ou réalisés dans une partie non-segmentale du message.

Ainsi, l'intonation montante des questions oui/non peut être considérée comme une réalisation non-segmentale de l'opérateur Q.


opérateurs subordonnants vs. opérateurs coordonnants

Un exemple d'opérateur subordonnant est da dans son usage de 'bien que'.

Un exemple d'opérateur coordonnant est ha(g), 'et', ou met, 'mais'.


Références

  • Smith, Neil. 2002. Language, Bananas & Bonobos; Linguistic Problems, Puzzles and Polemics, Blackwell Publishers, 75-80.