Objet focal antéposé en franco-breton

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

En français de Basse-Bretagne, comme en breton, un élément focalisé est signalé par le mouvement qu'il opère vers la position pré-tensée.

Ci-dessous, quelques exemples.

Un mouvement productif

objet de 'falloir'

(1) Deux heures il faut _ pour gorner quand y a pas trop de dalrr'.

'Il faut DEUX HEURES pour relever les palangres, quand il n'y a pas trop d'hameçons accrochés à la roche', Pichavant (1996:109)


objet de 'avoir'

(1) Rentrez donc, un caffé vous aurez _ ., (Brest, Péron 2001:33)

(2) A-vi j'ai _ de vos belles choses. Où vous avez acheté?

'Vos belles choses me font ENVIE! Où les avez-vous achetées?' (Douarnenez, Pichavant 1996:34)

(3) Un petit gouastel vous aurez _ avec vote café pour tremper dedans ?

'Voulez-vous un petit gâteau pour tremper dans votre café?' , (Douarnenez, Pichavant 1996:110)

(4) un mell gouaze pourtant elle avait _ ! Mais elle a pas su le dalr'rer.

'Elle avait pourtant un HOMME BIEN! Mais elle n'a pas su le garder.' (Douarnenez, Pichavant 1996:110)

(5) Un drôle de goubari t'as _ ce matin. T'as été encore bordeller quelque part!

'Tu as UNE DROLE D'ALLURE! Tu as encore été faire la fête quelque part!' , (Douarnenez, Pichavant 1996:110)


objet de l'existentiel

(6) Du maquereau y a _ en baie, kerze da grédi.

'Il y a DU MAQUEREAU dans la baie (à un point!), tu peux me croire.' Pichavant (1996:124)

(7) Une bande de kravou naon-ne y a _ autour de moi à la maison.

'il y a UNE BANDE DE CREVE-LA-FAIM chez moi (je n'arrive pas à satisfaire leur appétit)' , Pichavant (1996:130)

(8) La kréne y a _ avec lui tous les matins.

'Il a LA TREMBLOTTE tous les matins.' (symptôme d'alcoolisme) , Pichavant (1996:130)

(10) la pillache y avait _ sur le poisson au marché ce matin! J'ai pas pu approcher d'eux!

'Il y avait presse (lit. 'UN PILLAGE') sur le poisson...' , Pichavant (1996:135)


objet de verbes lexicaux

(1) C'est pas gouéchall qu'on aurait vu les gens à faire du ragoût muzellou comme ça dans la rue devant les bugalé!

Un zaille dour on aurait jeté (_) tout suite _ sur eux pour arrêter leur disméganze!
'C'est pas dans le temps qu'on aurait vu les gens s'embrasser sur la bouche comme ça devant les enfants!
On leur aurait tout de suite jeté UN SEAU D'EAU pour arrêter cette (exhibition) honte(use)'. (Douarnenez, Pichavant 1996:110)


(2) Puisqu'il klaskait, qu'est-ce que tu veux, il m'a kaède plus vite qu'il chonjait, et une mell jigornède il a reçu _ kreiz' i face!

'Qu'est-ce que tu veux, puisqu'il me cherchait, il m'a trouvé plus vite qu'il ne le pensait, et il a reçu UNE BELLE GIFLE dans sa face (en pleine poire).', (Douarnenez, Pichavant 1996:130)


(3) Je sais pas qui c'est çui-là. Liou ar jadenn y a avec lui en tout cas. Cayenne c'est écrit _ sur son front.

'Je ne sais pas qui c'est. Il "sent" la chaîne en tout cas. C'est écrit CAYENNE sur sa figure.' , (Douarnenez, Pichavant 1996:138)

(4) "Du raccommodache" je peux bien faire _ , (Brest, Péron 2001:15)

(5) De la bile je commence à me faire _., (Brest, Péron 2001:61)


Certains verbes lexicaux ne prennent par ailleurs pas d'objet direct en français standard.

(6) Une ruse aussi diaoulik elle s'attend pas _ .

'Elle ne s'attend pas à une ruse aussi diabolique.', Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:25)

Syntaxe

mouvement A-barre

Le mouvement est de type A-barre. Il peut être opéré à longue distance. En (1), l'objet de la proposition enchâssée est remonté jusqu'au dessus de la proposition matrice.

(1) Un moyen de transport jusque Rio il faut [ que je trouf _ ] .

'Il faut que je trouve un moyen de transport jusqu'à Rio.', Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:27)

objet d'une expression gelée

Le mouvement préverbal de focalisation est particulièrement impressionnant lorsqu'il interrompt une expression gelée comme 'faire le plein':


(2) Oh! Ma... Le plein ils ont fait _ , il y a une heure beniñg.

'Oh! bah ils ont fait le plein il y a à peu près une heure.', Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:24)


avec un complémenteur 'que'

Parfois, l'élément focalisé qui apparaît en initiale de phrase est suivi du complémenteur que. Il n'est pas clair si il s'agit là d'une traduction littérale du rannig, ou si il s'agit d'une focalisation par structure clivée.


(3) Une "thermos" de nitroglycérine qu'il faut conduire _ jusque Santa Fe.

'(?C'est?) une "thermos" de nitroglycérine qu'il faut conduire jusqu'à Santa Fe.'
'Il faut conduire UNE "THERMOS" DE NITROGLYCERINE jusqu'à Santa Fe.', Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:29)

Références

  • Pichavant, R. 1996. Le Douarneniste comme on cause, étude des mots et des expressions populaires, quadri signe, éditions Alain Bargain, Quimper.