Noms de lieux

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher


Morphologie

composition

Les marques suffixales des noms de lieux sont:


(1) -ed elvoed, 'peupleraie', Ménard (2012)
-id kistinid, 'châtaigneraie', Kervella (1947:§837)
-od
-eg, -og talieg, 'gisement de laminaires', Favereau (1997:§155)
-eris loje(r)is, 'logement', Favereau (1997:§166)
-idi, -iri, -eri, -euri ur gigeri, 'une boucherie', Favereau (1997:§179)
-lann korflann, 'nécropole', Vallée (1980:XX)
-lec'h marc'hadlec'h, 'place du marché'
-va, -van labourva, 'laboratoire'


Les noms propres de lieux n'ont pas obligatoirement de marque suffixale.


diachronie

Les noms de lieux en -ed, -id et -od dérivent du latin *‑ētum qui forme des noms de plantations (Fleuriot 1964:358).

Selon Deshayes (2003:41), le suffixe -eg, -og des noms de lieux vient du vieux breton -oc.

dérivation

La suffixation du singulatif -enn sur un nom de lieu obtient un agent (féminin) de cette localité.

  • /ar 'ha:p/ ar Hap, 'le Cap Sizun' > /'kapɛn/ Kapenn, 'femme du Cap Sizun', Plozevet, Goyat (2012:318)
  • er Grahen, 'une fille ou une femme de Crach', Vannetais, Le Bayon (1878:12).


On obtient aussi un agent par la suffixation de -ad au féminin en -adez et au pluriel en -iz.

Syntaxe

modification d'un nom de lieu

La subordonnée dont la tête est un nom de lieu débute prototypiquement par le complémenteur ma, ou le complémenteur complexe e-lec'h ma (/dans lieu que/, 'où').


(1) Setu an dorgenn ma savas-hi he zi warni.
voici le colline que monta-elle son2 maison sur.elle
'Voici la colline sur laquelle elle a construit sa maison.' Standard, Press (1986:186)


Avec une négation, la subordonnée peut débuter sans ma.


(2) Magazennoù a oa [...], ne peze james da gont.
magasins R y.avait ne avait jamais ton1 compte
'Il y avait des magasins, [parce que les choux étaient vendus à la tête], où tu n'avais jamais ton compte...'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:74).

modification par un nom de lieu

L'utilisation adjectivale de noms de lieux se distingue de la structure possessive d'état construit uniquement par la mutation de cet adjectif (foar Plogonneg, 'la foire de Plogonnec').


(3) foar Blogonneg
foire Plogonnec
'la foire de Plogonnec (Plogonnecoise).' Cornouaillais (Le Juch), Hor Yezh (1983:22)


Terminologie

Les noms de lieux sont des toponymes. Le terme breton pour 'toponymie' est lec'hanvadurezh.


Bibliographie

  • Vallerie, E. 1995. Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez, Le Relecq-Kerhuon, An Here, (trois tomes).
  • Vallerie, E. 1989. 'Lec'hanvadurezh, un hentenn nevez d'ar studioù', Lukian Kergoat (dir.), Klask 01, 129-135.

base de données

  • KerOfis, base de données des toponymes bretons et leur étymologie, par le service Patrimoine linguistique de l'Office public.