Noms concrets

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les noms concrets sont des noms communs dénotant des entités concrètes. Ils s'opposent sémantiquement aux noms abstraits.


Morphologie

suffixes

Plusieurs suffixes différents obtiennent des noms concrets en breton.

-ad: burbuad, 'pustules d'un membre'
-adenn: druzadenn, 'plaques, touffes d'herbe drue'
-el, -ol: kravel, 'sarcloir'
-ell: lojell, 'abri'
-enn:
-idell: kaouidell, 'cage, cagette'
-egell, -igell, -ikell: karikel, 'brouette'


Le suffixe -el, -ol forme plutôt des noms concrets, mais on trouve kentel, leçon' et brezel, 'guerre'. Le suffixe -oni apparait plutôt sur des noms abstraits, mais druzoni dénote la 'graisse' comme la 'fertilité' (Merser 2009).


morphème zéro

Gros (1984:391) signale une préférence en breton trégorrois parlé pour une suffixation à morphème zéro qui "fait plus concret" que les dérivations en -adenn -adeg ou en -erezh.


finales

Les suffixes de noms concrets se retrouvent logiquement dans les finales de noms concrets composées de plusieurs suffixes.

-adur: houarnadur, 'tâche faite au linge par un fer à repasser'
-erez, -ourez: skriverez, 'machine à écrire'
-ijennad: glaouijennad, 'flambée (de glaou)'


A noter qu'un suffixe de nom concret peut s'affixer sur un nom abstrait. La finale -ijennad est ainsi le résultat d'une dérivation avec le suffixe -ienn, -ijenn, -ïon qui forme des noms abstraits, suivie d'une suffixation de -ad qui forme des noms concrets.

Terminologie

Le terme breton standard est anv fetis. Kervella (1947) utilise le terme heverz (anv traoù heverz).