Niz, nizez : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Page créée avec « Le nom ''niz'' 'neveu' ou ''nizez'' 'nièce' est un nom de parenté qui dénote le 'fils ou la fille d'un frère ou d'une soeur'. == Sémantique == Les trois de... »)
 
(Sémantique)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
  
Les trois descendants du frère retenus par le système breton sont, pour les enfants garçons, ''niz'' 'neveu'', ''gourniz'' 'petit-neveu' et ''trede gourniz'' 'arrière-petit-neveu'. Pour les enfants fille, on a ''nizez'', ''gournizez'' et ''trede gournizez''.  
+
Les trois descendants du frère retenus par le système breton sont, pour les enfants garçons, ''niz'' 'neveu', ''gourniz'' 'petit-neveu' et ''trede gourniz'' 'arrière-petit-neveu'. Pour les enfants fille, on a ''nizez'', ''gournizez'' et ''trede gournizez''.  
  
 
Dans l'usage étendu "à la mode de Bretagne", le masculin ''niz'' est plus répandu que ''nizez''
 
Dans l'usage étendu "à la mode de Bretagne", le masculin ''niz'' est plus répandu que ''nizez''
  
 +
 +
== Horizons comparatifs ==
 +
 +
[[Izard (1965)|Izard (1965]]:97) voit dans les trois degrés de parenté lexicalisés pour 'cousin' et 'neveu' (''[[kenderv]]''-''[[niz]]'', ''kevenderv''-''gourniz'', ''keveniant''-''trede gourniz'') "une organisation en classes analogues à celle du système irlandais."
  
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==

Version du 24 avril 2019 à 20:20

Le nom niz 'neveu' ou nizez 'nièce' est un nom de parenté qui dénote le 'fils ou la fille d'un frère ou d'une soeur'.


Sémantique

Les trois descendants du frère retenus par le système breton sont, pour les enfants garçons, niz 'neveu', gourniz 'petit-neveu' et trede gourniz 'arrière-petit-neveu'. Pour les enfants fille, on a nizez, gournizez et trede gournizez.

Dans l'usage étendu "à la mode de Bretagne", le masculin niz est plus répandu que nizez


Horizons comparatifs

Izard (1965:97) voit dans les trois degrés de parenté lexicalisés pour 'cousin' et 'neveu' (kenderv-niz, kevenderv-gourniz, keveniant-trede gourniz) "une organisation en classes analogues à celle du système irlandais."

Diachronie

Le celtique nepot, nepti a donné l'irlandais niae, necht, le gallois nai, nith, le cornique noi, noith, ainsi que le vieux breton ni, nith et le moyen breton ni, niz.

Izard (1965:97) remarque que cette catégorie parentale est particulièrement homogène à travers les systèmes de noms de parenté indo-européens. Il donne napāt, naptī en sanskrit et nepos, neptis en latin.