Nep

De Arbres
(Redirigé depuis Nep X)
Aller à : Navigation, rechercher

Le breton a un indéfini, nep, qui est un item de polarité négative sous la lecture 'aucun, pas un' et un indéfini de choix libre reconnaissable par la lecture de type 'quiconque'.

Cette propriété rappelle celles du déterminant any en anglais (d'où sa traduction en any dans les gloses ci-dessous).


Morphologie

L'orthographe standard distingue nep, adjectif, et neb, pronom. C'est une stipulation sans fondement grammatical ou etymologique (Hemon 2000:§89).


Nep, 'aucun', item de polarité négative

Avec une négation propositionnelle, dans une phrase négative, ou après une préposition privative comme hep, 'sans', nep est un item de polarité négative traduisible par 'aucun.e'.


(1) hep nep mezh
sans any honte
'sans aucune honte.' Standard, Chalm (2008:R.2.4)


(2) ... ne veze, da skorañ lavaroù diarvar an aozerien, na kartenn na skeudenn a nep seurt.
... ne y.avait, pour étayer dires incontestable le auteurs ni carte ni image de any sorte
'(Il avait été assez souvent surpris qu')il n'y ait, pour étayer les dires des auteurs, ni carte ni image d'aucune sorte.'
(Beyer 2009:15)


(3) Eno ne gresk neb gwezenn.
y ne1 pousse any arbre
'Là ne pousse aucun arbre.' Standard, An Here (1995:'nep')


diachronie

  • Tud vras ar bed, tud a gals poüar, diouzoc’h n’em eus neb avi
'Grands du monde, gens de fort pouvoir, je ne vous envie pas.'
fonds Bernard, Chanson ar bramm, cité dans Calvez (2008)


pas de c-commande

En (4) et (5), le quantifieur n'est pas structuralement sous la portée de la négation (ce qui fournit un contraste avec l'anglais : * Anybody I didn't see.). Si la négation ne était ici explétive, alors nep serait non pas un item de polarité négative, mais un mot négatif, ce qui signifie qu'il peut porter seul le sens négatif.


(4) Nep den all n 'en deus klevet ar c'heloù.
any personne autre ne a entendu le nouvelles
'Personne d'autre n'a entendu la nouvelle.' Standard, An Here (1995:'nep')


(5) É nep tu ne vehé kavet kement a sord guskemanteu èl é Breih.
en nep côté ne serait trouvé autant de sorte costumes comme en Bretagne
'Nulle part on ne trouverait autant de sortes de costumes qu'en Bretagne.' Vannetais, IB. (1910:19)

diachronie

Hemon (2000:§89,n1) remarque que la forme de nep qui précède le nom "apparaît souvent" dans les phrases négatives.

ne guelat nep amser quen bras steren., Nl.:n.62.
na reit diff-me dre nep eur nep respont mat., J.:p.43
na vezet... nep heny na gray meuleudy., Nl.:n.474.

Cependant, il inclut sans les distinguer les occurrences de nep de sens positif ('quelque chose', 'la moindre chose'), qui apparaissent dans les phrases avec des négations explétives, comme après un impératif,.

liquit evez... na guemerrac'h nep seurt pljadur.[sic] IN.:p.216.
nep greunen na gaffan, BD.:224

composés morphologiques

Nep apparaît devant n'importe quelle tête nominale. Le Gonidec (1838:73) donne nép-hini, traduit par 'aucun'.

Nep a grammaticalisé en préfixe devant certaines de ces têtes.

Le préfixe négatif ne(p)- est morphologiquement intégré à la racine nominale. Il sert à former les quantifieurs négatifs netra, neblec'h, nebaon, nepred, neptu, nepreizh (et sans doute nikun). La lecture de nep- est également négative dans neptuegez, 'neutralité' et neptuekaat, 'neutraliser'.

Nep, 'quiconque', indéfini de choix libre

Hors la présence d'une négation, nep a la lecture d'un indéfini de choix libre de type 'quiconque'.

On le relève sous la portée d'un modal, dans les comparatives, dans les conditionnelles, suivi d'une relative ou dans les phrases à lecture générique.


(2) Redek a c'haller ober da nep koulz eus ar bloaz.
courir R1 peut.IMP faire à nep moment de le année
'On peut courir à n'importe quelle période de l'année.' Standard, Chalm (2008:R.2.4)


(3) Setu un oberenn a blij din muioc'h eget nep hini all.
voici un œuvre R plait à.moi plus que nep N autre
'Voici une œuvre qui me plait plus qu'aucune autre.' Standard, Chalm (2008:R.2.4)


(4) Lakaet ez eus bet da gefridi dezhañ ambroug hag aliañ neb den,
mis R est été pour1 mission à.lui accompagner et conseiller any personne
aozadur, embregerezh pe dilennad a garfe derc'hel kont eus ar brezhoneg war ar pemdez.
organisme, entreprise ou élu R1 aimerait tenir compte de le breton sur le quotidien
...'Il lui a été donné pour mission d'accompagner et de conseiller toute personne, entreprise, organisme ou élu qui aimerait tenir compte du breton au quotidien.'
Standard, site de l'Office de la langue bretonne


La sémantique de cet indéfini de choix libre le rend précieux dans les définitions ou les légendes:


(4) ABSOLU, adj. Indépendant; nep n'en deuz mestr ebed; digabestr.
nep ne a maître aucun libre
'Absolu, adj. Indépendant; qui n'a pas de maître; libre.'
Léon, Troude (1869:§ABS)


(5) Nep den, sonaozour, teknikour, hag all... a gemer perzh a-dreñv al leurenn.
any homme sonorisateur, technicien, et autre... R1 prend part derrière le scène
'Tout sonorisateur, technicien, etc. qui participe hors la scène.'
Standard, légende couleurs sur Wikipedia


indéfini de choix libre spécifique

Ewan, Marc'h-kleur & Olier (2000) donnent an neb-mañ-neb, 'tel ou tel', avec un indéfini de choix libre formé par reduplication. On trouve aussi cette forme dans Pennaod (1969:31).

le pronom nep

L'indéfini de choix libre' peut aussi être un pronom comme en (3b) (cf. * d'an nep hini a gar).


(3b) d'an neb a gar.
à.le any R1 aime
...'à celui qui veut / à qui voudra',
'...to any-one who would like it.' Standard


On trouve nep avec ou sans article défini, sans que la différence soit claire.


(1) Nep ne zañs ket a zo ur genaoueg.
qui ne1 danse pas R est un idiot
'Qui ne danse pas est un idiot' Standard, Drezen (1990:84)


En emploi pronominal avec un article, nep est toujours suivi d'une relative (Kervella 1995:§475).


(2) [ an neb a venn ] a c'hell.
le nep R1 veut R1 peut
'Qui veut peut.' Standard, Kervella (1933:42)


En (y) ci-dessous, neb est utilisé ainsi avec une modification obligatoire. Une négation ne préverbale est morphologiquement présente sans que neb aie la lecture de polarité négative - neb n'est pas sous la portée de la négation et ket est absent.


(y) Neb n'en deus gwelet, keta, e vez roet peoc'h dezhañ
nep ne 3SG a vu n'est.ce.pas R est donné paix à.lui
met neb a oar a vez kaset pell a-wechoù...
mais nep R sait R est envoyé loin à-fois
'Celui qui n'a rien vu est laissé tranquille, mais celui qui sait est parfois envoyé au loin....'
Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:63)


formes composées

Nep peut former seul un indéfini de choix libre, mais il peut aussi se combiner avec d'autres stratégie de formation de ces éléments.

De Rostrenen (1738:72) rapporte la forme (an) nep piou-bennac comme une forme du Léon traduisible par 'quiconque'. Seite (1975:97) donne (nep) piou bennag pour 'quiconque'.

Le dictionnaire Imbourc'h donne, pour 'tel ou tel homme', nep den pe egile.

Diachronie

Les langues celtiques ont toutes une forme qui obtient l'équivalent d'une lecture de l'anglais 'any' (vieil irlandais nech, cornique nep, gaélique neb et gallois neb. Ils sont tous formés d'une particule négative suivi d'un indéfini interrogatif (Vendryès 1983, Jäger 2010:814). Cette formation remonte à l'indo-européen. On retrouve la même racine en lithuanien.

(1) Proto-indo européen *ně-kwo- (particule négative + indéfini wh)

> Vieil irlandais nech

Gaélique/gallois neb
Cornique/Breton nep, 'anyone'

> Lithuanien nekàs, 'anything'

Lithuanien nekürs, 'a certain, some', Jäger (2010:814)


Selon Willis (2013:285), les langues brittoniques médiévales ont effectivement un quantifieur neb, nep qui obtient la lecture de l'anglais 'any', mais leur distribution est contrastée: le moyen cornique l'utilise en contextes affirmatifs comme en contextes négatifs, alors que le moyen breton et le moyen gallois utilisent neb uniquement comme un item de polarité négative faible et en antécédent d'une relative libre.


nombre erratique en moyen breton

Hemon (2000:§89) remarque que nep a une histoire de référence plurielle erratique, parfois avec des co-références au pluriel et au singulier dans la même phrase. Il cite les emplois pronominaux.

nep en pechet... a conclu ho puhez, M.:46
Doue... a ro da nep er c'har muguet na c'houlennont., RS.:p.231
nep en credo a vo tut fol, BD.:2946
nep so e cals leff gant cleffet, bezet (SG) vizitet... ha ma-z vezo scaff ho caffou., N.:1871
nep na ray (SG) euel ma laran, me lacay ho goat da yenan., BD.:3696;

pronom relatif

Selon Hemon (2000:§190), c'est sous l'influence du latin et du français que les traducteurs utilisaient nep comme pronom relatif dans les textes anciens. Il doute que ces formes aient jamais été utilisées à l'oral.

map doe... nep so guiryon., Pm.:n.61.
Map Doue, nep on croyas., NG.:1004.

Terminologie

Selon Trépos (2001:§315), nep est un 'adjectif indéfini'.

Bibliographie

  • Giannakidou, A. 2001. 'The Meaning of Free Choice', Linguistics and Philosophy 24: 659–735.
  • Kervella, F. 1995 [1947]. Yezhadur bras ar brezhoneg, 1947 édition Skridoù Breizh, La Baule ; 1995 édition Al Liamm.


horizons comparatifs

  • Jäger, Agnes. 2010. '"Anything" is "nothing" is "something": On the diachrony of polarity types of indefinites', Negation and polarity, Natural Language & Linguistic Theory 28:4, 787-822.
  • Jayez, Jacques & Tovena, Lucia. 2004. 'Tout as a genuine free choice item', F. Corblin & H. de Swart (éds), Handbook of French Semantics, Stanford, CSLI, 71-81.
  • Vendryès, Joseph. 1983. Lexique Étymologique de l'Irlandais Ancien, Dublin: Institute for Advanced Studies.