Mouvement de tête

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le mouvement de tête est un mouvement syntaxique qui bouge une tête syntaxique (et non une projection intermédiaire ou maximale) d'une position de tête à une autre dans la structure syntaxique.

Un exemple prototypique de mouvement de tête est le mouvement de la tête verbale vers la position de tête de la flexion (IP).


Propriétés

Le mouvement de tête, comme tous les mouvements syntaxiques, s'opère du bas de la structure vers le haut.

Le mouvement de tête est une opération locale : une tête peut uniquement monter dans la position de tête la plus proche dans la structure. La tête peut ainsi couvrir une petite distance, mais uniquement en passant de site de tête en site de tête.

Cette contrainte de localité sur les têtes (head-movement constraint, proposée par Travis 1984), assure précisément qu'une tête peut monter uniquement dans la position de tête de la projection qui la contient immédiatement.


Long mouvement de tête

Une propriété étonnante du breton est une apparente violation de la contrainte sur le mouvement de têtes. En (1), la tête verbale lexicale du participe passif troc'het, coupé, apparaît à gauche de la copule. Cette tête est plausiblement remontée du site juste en dessous de la copule (à sa droite).


(1) ...rak troc'het eo _ pont an hent-houarn d'ar génie.
car coupé est pont le chemin-fer par le génie
'...Car le génie a coupé le pont.' Vannetais, Herrieu (1994:26)


Terminologie

En anglais, le terme pour 'mouvement de têtes' est head-movement.


Bibliographie

  • Radford, A. 1997. Syntax, a Minimalist introduction, Cambridge University Press.
  • Travis, L. 1984. Parameters and effects of word order variation, PhD. diss., MIT.