Moc'h

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le nom moc'h 'cochons' est un nom collectif. Son singulier est pemoc'h.


(1) Ar moh bihan o-devoa eur reun tano a oa êsoh da werza.
le cochons petit 3PL-avait un soies fin R1 était facile.plus à1 vendre
'Les porcelets avaient des soies fines qui étaient plus faciles à vendre.' Léon (Plouzane), Briant-Cadiou(1998:7)


Morphologie

nombre, singulatif en penn

Les dialectes varient dans leur intégration morphologique du singulatif.


(2) Pa veze lazet ar penn-moh e veze eur gwall zervez.
quand était tué le tête-cochons R4 était un sapré1 journ.ée
'Quand on tuait le cochon ça nous faisait une sacrée journée.' Léon (Plouzane), Briant-Cadiou(1998:8)


(3) Eur vannouzenn a zo doh e veg gwasoh evid doh rêr eur pimoh ! L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'mannouz')
un souillure R1 est à son1 bouche pire que à cul un cochon
'Il a des salissures à la bouche pire qu'au cul d'un cochon!'


(4) ...pa 'zo neve' la'het ur pemoc'h.
puisque est nouveau tué un cochon
'Puisqu'on vient de tuer un cochon.' Poher, Favereau (1997:§443)


(5) Ar pemoc'h, nag e rae un toull en douar, 'rae ket droug ebet anezhoñ.
le cochon bien.que R4 faisait un trou dans.le terre ne1 faisait pas mal aucun P.lui
'Le cochon, même s'il faisait des trous dans le sol, il ne faisait aucun mal.'
Haut-vannetais (Jo Sergent), Louis (2015:214)


genre

Le nom moc'h n'a pas de féminin dénotant la femelle du cochon. Le nom gwez, gwizi 'truie, truies' y supplée. Ce nom est documenté par la carte 304 de l'ALBB.

La dérivation en -ez donne un nom imagé (pemoc'hez 'petite égoïste', Favereau 1997:§168).


répartition dialectale

Léon (Cléder), Seite (1985:33)
(1) Ma veze savet moh ganeom, eo evid gelloud laza unan d'an nebeuta, eur wech ar bloaz.
si4 était élevé cochons avec.nous est pour pouvoir tuer un pour1 le peu.le.plus un 1fois le an
'Si nous élevions des cochons, c'était pour pouvoir en tuer un, au moins, une fois l'an.'


Le nom moc'h est en concurrence à travers les dialectes avec un nom d'origine latine, porc'hell, perc'hell ('petit cochon(s)', Vallée 1980:'cochon').


(2) Sell-hañ oh ober e borhell !
regarde-lui à4 faire son1 porc
'Regarde-le faire le cochon/son gourmand!' Trégorrois, Gros (1984:57)


Il est aussi en concurrence sémantique avec hoc'h, qui signifie parfois plus précisément 'verrat'.


(3) Dre-mañ, a pa lazher un hoc’h, e lamer ar c’hig druz a-zoc’htoñ.
par-ci quand tue.IMP un cochon R4 enleve.IMP le 5chair gras de.lui
'Ici, quand on tue un cochon, on en enlève la chair grasse.' Vannetais, Herrieu (1994:41)


Bibliographie

  • Jacques, Guillaume. 2013. 'Les noms du cochon domestique en celtique', Historische Sprachforschung / Historical Linguistics 126, Vandenhoeck & Ruprecht, 287-295.