Mennout

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le verbe mennout est un modal d'intention de type 'vouloir'.


(1) Ne vennont ket krediñ e c’heller bout dishañval doc’hte.
ne1 veulent pas croire R4 peut.IMP être différent de.eux
'Ils ne peuvent croire que quiquonque soit différent d’eux.' Vannetais, Herrieu (1994:249)


Morphologie

répartition dialectale

On trouve ce verbe dans les dialectes du Sud, surtout en vannetais.


(2) Goap a vennit ober ac'hanon?
farse R1 voulez faire P.moi
'Tu veux te moquer de moi?' Vannetais, Ar Meliner (2009:17)


(3) Mes er ré e venn hé santein a dost hag épad hir amzér, e cherr en droug pen.
mais le ceux R1 veut les sentir de 1-près et pendant long temps R1 attrape le mal tête
Mais ceux qui veulent sentir (cette plante) de près et pendant longtemps attrapent le mal de tête.’
Vannetais, ENVD., Louis (2015:233)

Syntaxe

proposition sélectionnée

Le modal mennout sélectionne une proposition infinitive ou une proposition tensée introduite par le complémenteur ma.


(3) ...èl a pa vennahe ma zrugarekaat e'it ar pezh am eus graet eviti [...].
...comme si voulait me remercier pour le ce.que R.1SG a fait pour.elle
'...comme si elle voulait me remercier de ce que j'ai fait pour elle [...].' Vannetais, Herrieu (1994:56)


(4) Ne vennan ket ma taoc’h.
ne1 veux pas que4 veniez
'Je ne veux pas que tu viennes.' Haut-vannetais, Louis (2015:56)


participe mennet

Mennet, la forme du participe, sélectionne une proposition infinitive, introduite par la préposition da.


(1) Mennet e oa d'ober d'ar vugale c'hoarzhin.
voulu R était à faire à le1 enfants rire
'C'était destiné à faire rire les enfants.'
Cornouaille/bordure Léon (Dirinon) 1931, Kervella (1993:110)


objet vide

Le modal mennout supporte des objets vides.


(2) An neb a venn [VP ø ] a c'hell [VP ø ] .
le nep R veut R peut
'Qui veut peut.' Standard, Kervella (1933:42)


Sémantique

Le verbe mennout peut aussi être utilisé comme modal a-perfectif de type 'manquer de'.


(1) Ken braz e veze ar genaouajou ma venne tourlonka ... Léon (Cléder), Seite (1985:95)
tant grand était le bouche.ée.s que4 voulait pfx.avaler
'Les bottes [de foin] étaient tellement grandes qu'elle [la moissonneuse] manquait d'avaler de travers...'