Loar

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le nom loar dénote la 'lune'.


(1) Kar g'er luér-gaer pehanni e zou, mi huil a ziabél.
car avec'le lune1-belle quel.celui R y.a moi 1voit de loin
'Avec le beau clair de lune qu'il y a, je vois de loin.' Vannetais début XX°, An Diberder (2000:102)


Sémantique

les cycles de la lune

La carte 356 de l'ALBB donne la variation dialectale des traduction de pleine lune. La plupart des dialectes utilisent ar c'han, ou ar c'han loar. On trouve aussi au nord Trégor an nevez bras et ar bras loar.

Gros (1984:388) donne loar-nevez 'nouvelle lune'.


La lune peut être, de jour en jour, croissante ou descendante. Gros (1984:384) donne diskarloar 'lune sur le déclin'.


(2) Màd eo hada war ann diskar eûz al lôar.
bien est planter sur le descente de le lune
'Il est bon de semer au décours de la lune.' Le Gonidec (1838:186-7)


La lune, dans son cycle, marque aussi une unité de temps.


(3) El loar-mañ ne vo ket a hlao.
dans.le lune- ne.R y.aura pas de1 pluie
'Pendant cette lune-ci il n'y aura pas de pluie.' Trégorrois, Gros (1970b:§'loar')


al lun

Le jour de la semaine qui, selon le calendrier préchrétien, référait à la lune, est le lundi. Le nom breton pour ce jour de la semaine, al lun, est un emprunt au génitif latin lun-ae.