Les pronoms

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les pronoms (pro-nom) tiennent la place d'une expression nominale en ce qu'ils réfèrent (ou co-réfèrent) à une entité dans le monde.

Sémantiquement, les pronoms diffèrent des noms en ce qu'ils n'ont pas de contenu descriptif intrinsèque. Morphologiquement, les pronoms diffèrent des noms en ce qu'ils montrent un marquage morphologique dépendant de leur usage dans la phrase.

Dans tous les dialectes du breton, il y a différents paradigmes de pronoms. Il est rare qu'une grammaire descriptive donnée les mentionne et distingue tous. Cette fiche dresse l'inventaire de ces pronoms et documente les faits syntaxiques qui concernent tous les pronoms sans distinction de classe. Des pages séparées documentent les différentes classes de pronoms et leur syntaxe.


Inventaire des pronoms

Certains pronoms comme les pronoms relatifs, peuvent servir à relativiser des groupes nominaux sujets ou objets.

les pronoms sujets

La plupart des pronoms sujets sont au Cas direct. Ce sont:

- les pronoms forts indépendants (ceux qu'on peut trouver devant le verbe) dont les pronoms démonstratifs

me a lar' ..., hennezh a lar...

- les pronoms forts indépendants postverbaux de Saint-Yvi.

... a lar hè

- les pronoms post-verbaux de désambiguïsation genrée

... a lar-hi

- les pronoms vides, phonologiquement nuls (les sujets non réalisés)

... a laront1 (pro1)

Cependant, d'autres pronoms de fonction sujet apparaissent comme des éléments incorporés à l'intérieur d'un verbe ou d'une préposition:

- la marque d'accord du sujet apparaît incorporée à la morphologie du verbe. Le sujet est alors un pronom vide, ou un pronom incorporé.

... a laront

- les pronoms écho qui peuvent redoubler une marque d'accord du sujet

... a laront-int

- les pronoms résomptifs du sujet apparaissent incorporés dans une préposition support a/eus.

ne laront ket seurt anezho

- les pronoms sujet des infinitives qui apparaissent incorporés dans une préposition assignatrice de cas, da.

... dezhi da vont

les pronoms objets

Les pronoms objets peuvent apparaître à l'endroit où un syntagme nominal objet apparaîtrait. Dans ces cas-là, ce sont:

- les pronoms démonstratifs

- les pronoms incorporés dans la préposition eus, ('de'), préposition assignatrice de cas


Les pronoms objets peuvent aussi être des clitiques, c'est-à-dire apparaître comme 'collés' à un autre mot. Ils sont alors proclitiques (à gauche de ce mot hébergeur) ou enclitiques (à droite du mot hébergeur):


proclitiques:

- les pronoms proclitiques (les pronoms au cas oblique qu'on trouve devant les verbes)

- les pronoms réfléchis, qui coréfèrent obligatoirement avec le sujet.


enclitiques

- les pronoms objet postverbal d'un impératif (ceux qu'on trouve juste après un verbe à l'impératif)

- les pronoms objet postverbal avec le verbe ‘avoir’.

- les pronoms objet postverbal d'un infinitif

les pronoms relatifs

Certains éléments pronominaux, comme les pronoms relatifs peuvent avoir indifféremment la fonction sujet ou objet.


les objets des prépositions

Les objets des prépositions sont des pronoms incorporés (ceux qu'on voit dans les paradigmes des prépositions fléchies)

les pronoms possessifs

Ce qu'on appelle communément les 'pronoms possessifs' sont en fait plus précisément des déterminants possessifs. Ils sont proclitiques devant les noms et apparaissent en lieu et place de l'article.


pronoms particuliers

anaphoriques

Le breton a deux stratégies pour construire un pronom réflexif, (en em et e-unan).

Il existe une construction similaire à 'l'un, l'autre': les pronoms réciproques eil, eben, et egile.

Certaines stratégies anaphoriques sont prises en charge par des noms anaphoriques hini, re, ou traoù.

générique, explétif et inanimé

Le pronom météorologique est une sorte d'explétif en ce qu'il ne réfère pas à une entité en particulier (cf. 'il pleut').

Le pronom impersonnel an den, littéralement 'l'homme', a un usage générique grammaticalisé.

Il faut aussi signaler l'existence dans certains dialectes d'un pronom inanimé proclitique.

Effets de discours

focus, emphase, insistance

Il existe plusieurs pronoms d'emphase. Ils marquent un effet de focus.

- les pronoms écho servent à marquer l'emphase sur un groupe nominal ou un autre pronom.

- un effet contrastif peut aussi être obtenu par les pronoms d'incise contrastifs


adresse à l'interlocuteur

Il existe un pronom d'adresse avec l'effet sémantique d'une prise à témoin: le pronom vocatif.


Variations dans les usages des marques de politesse

L'usage varie de dialecte en dialecte dans les marques de politesse, dans les usages de vouvoiement et de tutoiement.


Terminologie

En breton, le terme pour pronom est raganv-gour (Fleuriot, Pennaod entre autres).


Bibliographie

  • Ernault, E. 1897. 'Études bretonnes. X, sur les pronoms', Revue Celtique XVIII.
  • Fleuriot, L. 2002. ‘Ar raganvioù gour er yezhoù predenek’, Hor Yezh 229, 17-26.
  • Hemon, R. 1952-54. 'The Breton personal pronoun as direct object of the verb', Celtica, 2:229-244.
  • Pennaod, G. 1969. 'Diwar-benn ar raganvioù-gour 3e un. gourel ha nepreizh ha raganvioù-diskouezhañ zo.', Preder Kaier 123-124.
  • Wmffre, I. 1998. Central Breton, [= Languages of the World Materials 152] Unterschleißheim: Lincom Europa.


horizons comparatifs

  • Rouveret, Alain. 1997. 'Les pronoms personnels du gallois: structure interne et syntaxe', Anne Zribi-Hertz (éd.), Les pronoms: morphologie, syntaxe, sémantique, Presses Universitaires de Vincennes, 181-212, 1997.