Les articles : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Horizons comparatifs)
 
(83 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
Les articles en breton sont ''an, al, ar'' pour l'article [[défini]] et ''un, ul, ur'' pour l'article [[indéfini]]. Les articles font partie de la classe des [[déterminants]].
+
Les articles en breton [[standard]] sont ''an, al, ar'' pour l'article [[défini]] et ''un, ul, ur'' pour l'article [[indéfini]]. La voyelle marque la définitude, et la consonne dépend de l'élément phonologique qui suit.  
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||Anmañ||'''ar''' c'hourrier ||a vez kavet || da zeizh eur.
+
| (1) ||Anmañ||'''ar''' c'hourrier ||a vez kavet || da zeiz eur.
 
|-
 
|-
||| [[Amañ|ici]]|| le courrier ||[[R]] [[vez|est]] trouvé || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> sept heure
+
||| [[Amañ|ici]]|| le <sup>[[5]]</sup>courrier ||[[R]] [[vez|est]] [[kavout|trouvé]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[cardinaux|sept]] heure
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Ici le courrier est distribué à 7h/ils livrent le courrier à 7h.' |||| ''Lesneven/Kerlouan'', [[Y. M. (04/2016)]]
 
|||colspan="4" | 'Ici le courrier est distribué à 7h/ils livrent le courrier à 7h.' |||| ''Lesneven/Kerlouan'', [[Y. M. (04/2016)]]
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
==== dans la consonne finale ====
 
==== dans la consonne finale ====
  
* En standard, la consonne finale de l'article est <font color=green>[ n ]</font color=green> devant <font color=green> [ n, d, t, h ]</font color=green> ou une voyelle; <font color=green> [ l ]</font color=green> avant <font color=green> [ l ] </font color=green>; et <font color=green>[ r ] </font color=green> partout ailleurs.
+
===== standard et Léon =====
  
* En trégorrois de Plougrescant, la forme terminée par une nasale (<font color=green>[ n ]</font color=green>) apparaît devant les noms commençant par ''t'', ''d'' ou une voyelle.
+
En standard, la consonne finale de l'article montre une [[alternance phonologique -n, -r, -l]]. La consonne finale est réalisée  <font color=green>[ n ]</font color=green> devant <font color=green> [ n, d, t, h ]</font color=green> ou une voyelle; <font color=green> [ l ]</font color=green> avant <font color=green> [ l ] </font color=green>; et <font color=green>[ r ] </font color=green> partout ailleurs.
 +
 
 +
A ne pas confondre: Les noms comme ''a'''r o'''uenn'' 'la race', ''a'''r o'''uiziegezh'' 'la science' ou ''a'''r o'''uizidigezh'' 'la connaissance' n'ont qu'à l'écrit une voyelle à l'initiale. Ils débutent par une consonne initiale en /w/.
 +
 
 +
 
 +
===== trégorrois =====
 +
 
 +
En trégorrois de Plougrescant, la forme terminée par une nasale (<font color=green>[ n ]</font color=green>) apparaît devant les noms commençant par ''t'', ''d'' ou une voyelle.
  
 
"Devant les noms commençant par une consonne autre que ''t-'' ou ''d-'', l'article disparaît après finale vocalique [...] dans les autres positions il se réalise ''e''" ([[Le Dû (2012)|Le Dû 2012]]:42).
 
"Devant les noms commençant par une consonne autre que ''t-'' ou ''d-'', l'article disparaît après finale vocalique [...] dans les autres positions il se réalise ''e''" ([[Le Dû (2012)|Le Dû 2012]]:42).
Ligne 42 : Ligne 49 :
 
| (5) ||  <font color=green>Mẽ  wié ||<font color=green> (e) tœjé ||<font color=green> mœdœsin.
 
| (5) ||  <font color=green>Mẽ  wié ||<font color=green> (e) tœjé ||<font color=green> mœdœsin.
 
|-   
 
|-   
| ||  [[pfi|moi]] savais || R<sup>[[4]]</sup> viendrait || médecin  
+
| ||  [[pfi|moi]] [[gouzout|savais]] || [[R]]<sup>[[4]]</sup> [[dont|viendrait]] || médecin  
 
|-
 
|-
 
| || colspan="4" | 'Moi, je savais que le médecin viendrait.'  
 
| || colspan="4" | 'Moi, je savais que le médecin viendrait.'  
Ligne 57 : Ligne 64 :
 
La forme de l'article en ''-r'' "n'est utilisée que dans un style solennel [...] elle n'apparaît presque jamais dans le langage courant." ([[Le Dû (2012)|Le Dû 2012]]:43).
 
La forme de l'article en ''-r'' "n'est utilisée que dans un style solennel [...] elle n'apparaît presque jamais dans le langage courant." ([[Le Dû (2012)|Le Dû 2012]]:43).
  
L'opposition [[défini]]/[[indéfini]] ne s'observe que pour certains noms monosyllabiques ([[Le Dû (2012)|Le Dû 2012]]:43).
 
  
 +
===== cornouaillais de l'est maritime =====
  
* En haut-cornouaillais (Riec, Bouzeg 2012, c.p.), cette consonne est :
+
Selon [[German (2007)|German (2007]]:166), dans la région allant de Fouesnant à Riec, ''an'' se trouve comme en [[standard]] devant /t/, /d/ et les voyelles, mais aussi devant /p/, /b/, /g/, /h/, /w/ et occasionellement devant /s/ et /m/.
:: <font color=green> [ m ] </font color=green> devant <font color=green> [ b, m, p ] </font color=green>,
+
::: '' ''''m b'''loaz, ''''m m'''are, ''''m p'''ôt
+
::: 'l'année, le temps, le garçon'
+
:: et <font color=green> [ n ] </font color=green> devant <font color=green> [ d, g, h, t, v ] </font color=green> et les voyelles.
+
::: '' ''''n d'''eiz, ''''n g'''wez, ''''n h'''eol, ''''n t'''ad, ''''n a'''rat, ''''n o'''ad, ''''n u'''i
+
::: 'le jour, l'arbre, le soleil, le père, le labourage, l'âge, l’œuf'
+
 
+
:: Selon [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25), on entend un <font color=green> [ r ] </font color=green> "atténué" devant <font color=green> [ l ] </font color=green>
+
::: ''''r l'''oar, ''''r l'''evr
+
 
+
 
+
On trouve aussi <font color=green> [ n ] </font color=green> devant <font color=green> [ g ] </font color=green> à Saint-Yvi.
+
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (5) ||  N’oun || ket || hann || ema  chomet || haoñ|| ba''''n''' ger.
+
| (1) ||  N’oun || ket || hann || ema  chomet || haoñ|| ba''''n''' ger.
 
|-  
 
|-  
| || [[ne]]'[[gouzout|sais]] || [[ket|pas]] || [[ha(g)|si]] || [[eman|est]] [[chom|resté]] || [[echo|lui]] || [[e-barzh|à]] [[art|le]] maison
+
| || [[ne]]'[[gouzout|sais]] || [[ket|pas]] || [[ha(g)|si]] || [[eman|est]] [[chom|resté]] || [[echo|lui]] || [[e-barzh|à]] [[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[kêr|foyer]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Je ne sais pas s'il est resté à la maison.'
 
| || colspan="4" | 'Je ne sais pas s'il est resté à la maison.'
Ligne 86 : Ligne 81 :
  
  
* Dans la vallée du Scorff, on trouve des exemples de ''ar'' devant une voyelle.
+
En cornouaillais de l'Est à Riec (Bouzeg 2012, c.p.), cette consonne est :
 +
:: <font color=green> [ m ] </font color=green> devant <font color=green> [ b, m, p ] </font color=green>,
 +
::: '' ''''m b'''loaz, ''''m m'''are, ''''m p'''ôt, ''''m p'''ouez''
 +
::: 'l'année, le temps, le garçon, le poids'
 +
:: et <font color=green> [ n ] </font color=green> devant <font color=green> [ d, g, h, t, v ] </font color=green> et les voyelles.
 +
::: '' ''''n d'''eiz, ''''n g'''wez, ''''n h'''eol, ''''n t'''ad, ''''n a'''rat, ''''n o'''ad, ''''n u'''i
 +
::: 'le jour, l'arbre, le soleil, le père, le labourage, l'âge, l’œuf'
 +
 
 +
:: Selon [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:25), on entend un <font color=green> [ r ] </font color=green> "atténué" devant <font color=green> [ l ] </font color=green>
 +
::: ''''r l'''oar, ''''r l'''evr
 +
 
 +
L'article peut aussi ne pas être prononcé du tout dans ce dialecte.
 +
 
 +
===== vannetais =====
 +
 
 +
Dans la vallée du Scorff, on trouve des exemples de ''ar'' devant une voyelle.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (1) ||Tec'het 'neus || kuit || dirak '''ar''' eontroù-kordenn.
+
| (1) ||Tec'het|| 'neus || kuit || dirak '''ar''' eontroù-kordenn.
 
|-
 
|-
| || enfui a || [[postpositions|parti]]|| [[dirak|devant]] le oncles-corde
+
| || enfui ||[[kaout|a]] || [[postpositions|parti]]|| [[dirak|devant]] le oncles-corde
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Il s'est échappé devant les gendarmes (les tontons à corde).'  
 
|||colspan="4" | 'Il s'est échappé devant les gendarmes (les tontons à corde).'  
Ligne 129 : Ligne 139 :
 
|(6)||  Un arrest a ra || Alan kent ||digor kloued ||'''ar l'''iorzh.
 
|(6)||  Un arrest a ra || Alan kent ||digor kloued ||'''ar l'''iorzh.
 
|-
 
|-
| ||  [[art|un]] arrêt [[R]] [[ober|fait]] || Alan [[kent|avant]] || ouvrir barrière ||[[art|le]] jardin
+
| ||  [[art|un]] arrêt [[R]] [[ober|fait]] || Alan [[kent|avant]] || [[digeriñ|ouvrir]] barrière ||[[art|le]] jardin
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" |'Alan s'arrête avant d'ouvrir la barrière du jardin.''|||||| ''Vannetais'', [[Ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:105)
 
| ||colspan="4" |'Alan s'arrête avant d'ouvrir la barrière du jardin.''|||||| ''Vannetais'', [[Ar Meliner (2009)|Ar Meliner (2009]]:105)
Ligne 135 : Ligne 145 :
  
  
 +
L'absence d'accommodation de consonne finale en vannetais est ancienne. En 1499, le voyageur allemand Arnold von Harff rapporte dans ''[[Gl.AvH|son glossaire]]'' la forme notée ''ho'''n'''oreck'' 'une femme', avec un article en <font color=green>/n/</font color=green> final (cf. ''ur wreg'').
 +
 +
 +
===== diachronie =====
 +
 +
  [[German (2007)|German (2007]]:166):
 +
  "In Cornish and [[Middle Breton]], ''an'' was the usual form of the definite article in all positions (not ''ar'' and ''al''). This archaic feature of southern Cornouaillais Breton disappeared everywhere else in Lower Brittany, but has been preserved in place names throughout western Brittany, such as ''Kerampont'', ''Keramborgne'', ''Kerangall'', etc. Nevertheless, when d’Arbois de Jubainville came to Fouesnant in 1874, he specifically stated that he heard neither ''ar'', nor ''al'' here."
  
L'absence d'accomodation de consonne finale en vannetais est ancienne. En 1499, le voyageur allemand Arnold von Harff rapporte dans ''[[Gl.AvH|son glossaire]]'' la forme notée ''ho'''n'''oreck'' 'une femme', avec un article en <font color=green>/n/</font color=green> final (cf. ''ur wreg'').
 
  
 
==== dans la réalisation de la voyelle ====
 
==== dans la réalisation de la voyelle ====
  
* En Goëlo, [[Koadig (2010)|Koadig (2010]]:25) note que pour certains locuteurs, il n'existe qu'un seul paradigme d'articles, dont la consonne fluctue.  
+
===== breton central et haut-cornouaillais =====
 +
 
 +
L'article indéfini ''ur'' du [[standard]] correspond à la réalisation en ''or'' en breton central et haut-cornouaillais.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (1) ||'''or''' mell|| bern keneud
 +
|-
 +
|  ||un [[mell|grand]] ||[[bern|tas]] bois
 +
|-
 +
|  ||colspan="4" | 'un énorme tas de fagots'||||||''Breton central'', [[Favereau (1984)|Favereau (1984]]:392)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (2) || 'Po ke' me'|| selled, || ene ||zo '''or''' pezh ||blokad re(h)ier.||||||''Poullaouen'', locuteur né vers 1910, [[Favereau (1984)|Favereau (1984]]:438)
 +
|-
 +
| || [[kaout|auras]] [[ket|pas]] [[met|mais]] || [[sellout|voir]]|| [[eno|y]] ||[[COP|est]] un [[pezh|gros]] || bloc rochers
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Tu n'auras qu'à regarder, il y a là un gros bloc de rochers.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (3) || Kompen a raoñ ||la out || gwasket '''on''' tamm.||||||''Poullaouen'', locuteur né vers 1910, [[Favereau (1984)|Favereau (1984]]:439)
 +
|-
 +
| || [[kompren|comprendre]] [[R]] [[ober|fais]]|| [[la(r)|que]] [[COP|es]] || oppressé un [[tamm|morceau]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Je comprends que ça te pèse.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (4) ||<font color=green>/'''o''' dãtin ɛl ||<font color=green> møs/ </font color=green> ||||||''Poher (Carhaix)'', [[Timm (1989)|Timm (1989]]:366)
 +
|-
 +
| ||un dantin all || 'meus. 
 +
|-
 +
| || un <sup>[[1]]</sup>tante [[all|autre]] || [[kaout|ai]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'J'ai une autre tante.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
===== perte de distinction dans toute l'aire centrale =====
 +
 
 +
En Goëlo, [[Koadig (2010)|Koadig (2010]]:25) note que pour certains locuteurs, il n'existe qu'un seul paradigme d'articles, dont la consonne fluctue.  
  
   "Tud 'zo ne lakaont kemm ebet etre ar gerioù-mell strizh hag ar re amstrizh  
+
   "Tud 'zo ne lakaont kemm ebet etre ar gerioù-mell strizh hag ar re amstrizh hag ober a reont koulz gant ''ër'' pe ''eur'', ''ën'' pe ''eun'', ''ë'' pe ''eu''.
  hag ober a reont koulz gant ''ër'' pe ''eur'', ''ën pe ''eun'', ''ë'' pe ''eu''.
+
   Darn all a laka kemm evel m'eo merket e-barzh en Atlas Yezhoniel met hep na vehe reizhiadek."
 
+
   Darn all a laka kemm evel m'eo merket e-barzh en Atlas Yezhoniel  
+
  met hep na vehe reizhiadek."
+
 
    
 
    
  
Ligne 153 : Ligne 211 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(4)|| <font color=green>Mè zèll ||<font color=green>dë gê ||<font color=green>_ poñnt.
+
|(2)|| <font color=green>Mè zèll ||<font color=green>dë gê ||<font color=green>_ poñnt.
 
|-
 
|-
|| || [[pfi|moi]] regarde ||[[da|P]] P ||'''ø''' pont
+
|| || [[pfi|moi]] [[sellout|regarde]] ||[[da|P]] P ||'''ø''' pont
|-
+
|-  
| ||'Je regarde le pont.' ||||||''Goëlo'', [[Koadig (2010)|Koadig (2010]]:48)
+
| ||colspan="4" |'Je regarde le pont.' ||||||''Goëlo'', [[Koadig (2010)|Koadig (2010]]:48)
 
|}
 
|}
  
 +
 +
Selon [[Le Dû (2012)|Le Dû (2012]]:43), l'opposition [[défini]]/[[indéfini]] ne s'observe que pour certains noms monosyllabiques.
  
 
[[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40, fn38) note des exemples en Centre Bretagne (Duault) et en Cornouaille (La Forêt-Fouesnant) où la distinction [[défini]]/[[indéfini]] n'est pas réalisée sur l'article (et l'article n'est parfois pas réalisé du tout).
 
[[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40, fn38) note des exemples en Centre Bretagne (Duault) et en Cornouaille (La Forêt-Fouesnant) où la distinction [[défini]]/[[indéfini]] n'est pas réalisée sur l'article (et l'article n'est parfois pas réalisé du tout).
Ligne 165 : Ligne 225 :
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(5)|| <font color=green>[ wa  '''n'''||<font color=green> øʁt ]
+
|(3)|| <font color=green>[ wa  '''n'''||<font color=green> øʁt ]
 
|-
 
|-
|| || [[COP|était]] def-indef || noce
+
| || [[COP|était]] def-indef || noce
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'C’était la noce.' ||||||''Duault'', [[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(4)|| <font color=green>[ wa vjɛ†X  ||<font color=green> a wa '''m''' ||<font color=green>  pot ]
 
|-
 
|-
| ||'C’était la noce.' ||||||''Duault'', [[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40)
+
|| || [[COP|était]] [[merc'h|fille]] || [[&|et]] [[COP|était]] def-indef|| [[paotr|garçon]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'Il y avait la fille et il y avait le fils.' ||||||''La Forêt-Fouesnant'', [[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40), [[Avezard-Roger (2004a)|Avezard-Roger (2004a]]:123)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
  [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:15):
 +
  "Les articles, définis ou indéfinis, sont souvent élidés à Riec et Bannalec, sourtout ''ar/ur''. Mais c'est bien moins vrai à Moëlan ou Clohars. Il est en outre délicat de différencier les articles définis des articles indéfinis. Souvent, seul le contexte permet la distinction.
 +
  Remarque: contrairement à l'usage standard, un indéfini devant un nom d'une seule syllabe ne prend pas l'accent tonique."
 +
 +
 +
Ci-dessous, comme noté par [[German (1984)]] pour Saint-Yvi, l'article n'est décelé que par la mutation induite.
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
|(6)|| <font color=green>[ wa vjɛ†X  ||<font color=green> a wa '''m''' ||<font color=green> pot ]
+
|(5)|| <font color=green>/ giž||<font color=green>vex /</font color=green>
 
|-
 
|-
|| || [[COP|était]] fille || [[&|et]] [[COP|était]] def-indef|| garçon
+
| ||e-giz (ur)|| verc'h || || ''graphie peurunvan''
 
|-
 
|-
| ||'Il y avait la fille et il y avait le fils.' ||||||''La Forêt-Fouesnant'', [[Avezard-Roger (2007)|Avezard-Roger (2007]]:40)
+
| || [[e-giz|comme]] '''ø'''<sup>[[1]]</sup> || [[merc'h|fille]]
 +
|-
 +
| ||colspan="4" |'comme une fille'|||||| ''Saint-Yvi'', [[German (1984)|German (1984]]:87)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (6) ||'Ma || koéñt|| '''v'''euc'h. |||| ''Cornouaillais de l'Est''
 +
|-
 +
| || Emañ ||koeñvet '''ar''' ||'''v'''uoc'h. |||| ''Standard''
 +
|-
 +
||| [[emañ|est]] || [[koeñv|enfl]].é ([[art|le]])<sup>[[1]]</sup> || [[buoc'h|vache]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'La vache est enflée, météorisée.' |||||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:310)
 +
|}
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (7) ||Don' ra' ||'''w'''az'd téo ||benn gouséf yè.|| ''Cornouaillais de l'Est (Riec)''
 +
|-
 +
||| Dont a ra '''ar''' || '''w'''azed tev || pa goshaont. || ''Equivalent standard''
 +
|-
 +
||| [[dont|venir]] [[R]] [[ober|fait]] ([[art|le]]) || <sup>[[1]]</sup>hommes gros || [[a-benn|quand]]<sup>[[1]]</sup> [[kozh|vieil]].[[-aat|ir]] [[pfi|3PL]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'En vieillissant les hommes grossissent.' |||||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:89)
 +
|}
 +
 +
 +
En (8), il n'y a pas même de mutation induite.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
| (8) ||Daw || vo ||rei foenn ||da zaout... |||| ''Cornouaillais de l'Est''
 +
|-
 +
| || Dav ||e vo ||reiñ foenn ||d'ar saout... |||| ''Standard''
 +
|-
 +
||| [[dav|obligé]] || [[R]] [[COP|sera]] || [[reiñ|donner]] foin || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup>'(le) [[saout|vaches]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Il faut donner du foin aux vaches...' |||||||| [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:310)
 +
|}
 +
  
 
=== mutation ===
 
=== mutation ===
Ligne 185 : Ligne 301 :
 
L'article peut provoquer une [[mutation]] sur un nom féminin singulier ou masculin pluriel.  
 
L'article peut provoquer une [[mutation]] sur un nom féminin singulier ou masculin pluriel.  
  
Ces mutations sont sujettes à des variations dialectales dans leur réalisation (voir par exemple la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-302.jpg carte 302] de l'[[ALBB]], '(Dites la) vérité', où l'initiale de ''gwirionez'', 'vérité' oscille entre <font color=green>v, w</font color=green> et <font color=green>u</font color=green>).
+
Ces mutations sont sujettes à des variations dialectales dans leur réalisation (voir par exemple la [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-302.jpg carte 302] de l'[[ALBB]], '(Dites la) vérité', où l'initiale de ''[[gwirionez]]'', 'vérité' oscille entre <font color=green>v, w</font color=green> et <font color=green>u</font color=green>).
  
  
Ligne 206 : Ligne 322 :
 
   Avec les substantifs de plusieurs syllabes, c'est le substantif qui porte l'accent tonique."
 
   Avec les substantifs de plusieurs syllabes, c'est le substantif qui porte l'accent tonique."
  
 +
 +
Conformément à la description standard, un article défini inaccentué et un article indéfini accentué sont décrits à Bothorel en Trégor ([[Le Gall (1904)|Le Gall 1904]]), ou à Ouessant ([[Malgorn (1909)|Malgorn 1909]]).
  
 
On observe une variation dialectale dans cette accentuation. Tout d'abord, dans les dialectes comme le vannetais où l'accentuation n'est pas sur la pénultième mais en fin de groupe, on ne peut pas voir si l'article indéfini est ou non considéré comme faisant partie du groupe pour l'accent.
 
On observe une variation dialectale dans cette accentuation. Tout d'abord, dans les dialectes comme le vannetais où l'accentuation n'est pas sur la pénultième mais en fin de groupe, on ne peut pas voir si l'article indéfini est ou non considéré comme faisant partie du groupe pour l'accent.
  
Dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] de l'[[ALBB]], on voit que l'accentuation de l'article indéfini devant le monosyllabique ''had/gad'', 'lièvre' est très répandue hors de l'aire vannetaise, mais cependant pas systématique.
+
Dans la carte [http://sbahuaud.free.fr/ALBB/Kartenn-202.jpg 202] de l'[[ALBB]], on voit que l'accentuation de l'article indéfini devant le monosyllabique ''[[gad]]/c'had'' 'lièvre' est très répandue hors de l'aire vannetaise, mais cependant pas systématique. [[Bouzec & al. (2017)|Bouzec & al. (2017]]:15) remarque qu'en cornouaillais de l'est maritime, "contrairement à l'usage standard, un indéfini devant un nom d'une seule syllabe ne prend pas l'accent tonique".
 
+
  
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
 +
 +
Les articles font partie de la classe des [[déterminants]], comme les [[quantifieurs]].
 +
  
 
=== noms propres ===
 
=== noms propres ===
Ligne 220 : Ligne 340 :
 
: 'monsieur le recteur', '''''ann''' aotrou person''
 
: 'monsieur le recteur', '''''ann''' aotrou person''
 
: 'monseigneur l'évèque', '''''ann''' otro 'n eskop''
 
: 'monseigneur l'évèque', '''''ann''' otro 'n eskop''
: 'madame', '''''ann''' itron''
+
: 'madame', '''''ann''' itron'', [[Hingant (1868)|Hingant (1868]]:132)
::::: [[Hingant (1868)|Hingant (1868]]:132)
+
  
 +
Il y a un flou dans l'usage de l'article devant les noms de famille.
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Lavar || kerc'hat || '''Ar''' Prad || aman.
 +
|-
 +
| || [[lavarout|dis]] || [[kerc'hat|chercher]]|| [[art|le]] Prat ||[[amañ|ici]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'Fais dire à Prat de venir ici.'||||||''Kergrist-Moëlou'', [[Le Garrec (1901)|Le Garrec (1901]]:64)
 +
|}
  
 
=== modification ===
 
=== modification ===
Ligne 243 : Ligne 372 :
 
|(2)|| Mat, Per,|| n'o doa ket frigaset || '''un unan''' zoken.
 
|(2)|| Mat, Per,|| n'o doa ket frigaset || '''un unan''' zoken.
 
|-
 
|-
| || bien, Per || [[ne]]'3PL [[kaout|avait]] [[ket|pas]] écrasé || [[art|un]] [[unan|un]] [[zoken|même]]  
+
| || [[mat|bien]], Per || [[ne]]'3PL [[kaout|avait]] [[ket|pas]] écrasé || [[art|un]] [[unan|un]] [[zoken|même]]  
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Bien, Per, ils n'en avaient pas écrasé la moindre (pas même une motte). '|||| ||||||||''Léon'',  [[Abeozen (1986)| Abeozen (1986]]:59)
 
|||colspan="4" | 'Bien, Per, ils n'en avaient pas écrasé la moindre (pas même une motte). '|||| ||||||||''Léon'',  [[Abeozen (1986)| Abeozen (1986]]:59)
Ligne 257 : Ligne 386 :
 
| (3)|| '''Eun''' || daoulagad || glaz, || '''eur''' bleo bloundin, || en eur ger tra pep tra ||evit plijout d'eun aotrou a renk uhel !
 
| (3)|| '''Eun''' || daoulagad || glaz, || '''eur''' bleo bloundin, || en eur ger tra pep tra ||evit plijout d'eun aotrou a renk uhel !
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] || 2.œil || bleu/vert || [[art|un]] chevelure blond|| [[P.e|en]] [[art|un]] mot chose [[pep|chaque]] chose||[[evit|pour]] [[plijout|plaire]] [[da|à]]'[[art|un]] monsieur [[a|de]] rang haut
+
| || [[art|un]] || 2.œil || bleu/vert || [[art|un]] chevelure blond|| [[P.e|en]] [[art|un]] mot chose [[pep|chaque]] chose||[[evit|pour]] [[plijout|plaire]] [[da|à]]'[[art|un]] [[aotrou|monsieur]] [[a|de]]<sup>[[1]]</sup> rang [[uhel|haut]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Des yeux clairs, une chevelure blonde, en un mot tout pour plaire à un gentilhomme.'
 
| || colspan="4" | 'Des yeux clairs, une chevelure blonde, en un mot tout pour plaire à un gentilhomme.'
Ligne 271 : Ligne 400 :
 
L'article défini est parfois doublé devant un [[adjectif]] [[superlatif]]. Il est possible qu'il s'agisse, dans les cas de doublement de l'article, d'une [[nominalisation|substantivisation]] de l'adjectif [[superlatif]] qui est ensuite placé en [[apposition]] du nom (cf. ''la maison, la plus grande du bourg'').
 
L'article défini est parfois doublé devant un [[adjectif]] [[superlatif]]. Il est possible qu'il s'agisse, dans les cas de doublement de l'article, d'une [[nominalisation|substantivisation]] de l'adjectif [[superlatif]] qui est ensuite placé en [[apposition]] du nom (cf. ''la maison, la plus grande du bourg'').
  
Le trégorrois [[Leclerc (1986)|Leclerc (1986]]:130) signale et désapprouve cette forme de doublement ("on dit moins bien en répétant").
+
Le trégorrois [[Le Clerc (1986)|Le Clerc (1986]]:130) signale et désapprouve cette forme de doublement ("on dit moins bien en répétant").
  
  
Ligne 277 : Ligne 406 :
 
| (4)|| ||'''an''' ||ti|| ('''ar''') ||brasañ er vourc'h
 
| (4)|| ||'''an''' ||ti|| ('''ar''') ||brasañ er vourc'h
 
|-
 
|-
|  || ||[[art|le]] || maison || [[art|le]] || grand.[[superlatif|le.plus]] [[P.e|dans]].[[art|le]] bourg
+
|  || ||[[art|le]] || [[ti|maison]] || [[art|le]] || grand.[[superlatif|le.plus]] [[P.e|dans]].[[art|le]] bourg
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'la maison la plus grande du bourg' |||||||||||| ''Bas-vannetais'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:22).  
 
| ||colspan="4" | 'la maison la plus grande du bourg' |||||||||||| ''Bas-vannetais'', [[Nicolas (2005)|Nicolas (2005]]:22).  
Ligne 310 : Ligne 439 :
 
|(1)|| Degas ||'''an'''|| '''ur''' mein ||ha tregont|| -se din.  
 
|(1)|| Degas ||'''an'''|| '''ur''' mein ||ha tregont|| -se din.  
 
|-
 
|-
||| [[kas|envoie]] || [[art|le]] || [[art|un]] roche || [[&]] trente ||[[DEM|-là]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]
+
||| [[kas|envoie]] || [[art|le]] || [[art|un]] [[maen, mein|roche]] || [[&]] trente ||[[DEM|-là]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Amène-moi ces trente et une roches.'||||||||||''Léon/Standard'', M. Lincoln (07/2016), c.p.
 
|||colspan="4" | 'Amène-moi ces trente et une roches.'||||||||||''Léon/Standard'', M. Lincoln (07/2016), c.p.
 
|}
 
|}
 
  
 
== Absence d'article ==
 
== Absence d'article ==
Ligne 329 : Ligne 457 :
 
| (3) || Roi  <font color=violet>ø</font color=violet> || '''fest''' || ar || vaz
 
| (3) || Roi  <font color=violet>ø</font color=violet> || '''fest''' || ar || vaz
 
|-
 
|-
| ||[[reiñ|donner]] || fête || le || bâton
+
| ||[[reiñ|donner]] || fête || [[art|le]] || <sup>[[1]]</sup>bâton
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'litt. donner la fête du bâton.' > 'frapper', ||||[[Le Berre & Le Dû (1999)|Le Berre & Le Dû (1999]]:35)
 
| ||colspan="4" | 'litt. donner la fête du bâton.' > 'frapper', ||||[[Le Berre & Le Dû (1999)|Le Berre & Le Dû (1999]]:35)
Ligne 338 : Ligne 466 :
 
| (4)a. || <font color=violet>ø</font color=violet> ||penn ||ma biz ||(*ar penn ma biz)
 
| (4)a. || <font color=violet>ø</font color=violet> ||penn ||ma biz ||(*ar penn ma biz)
 
|-
 
|-
| ||||extrémité ||mon doigt
+
| ||||[[penn|extrémité]] ||[[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> doigt
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'l'extrémité de mon doigt'
 
| ||colspan="4" | 'l'extrémité de mon doigt'
Ligne 344 : Ligne 472 :
 
| (4)b. || <font color=violet>ø</font color=violet> ||moger || al liorz ||(*ar voger al liorz)
 
| (4)b. || <font color=violet>ø</font color=violet> ||moger || al liorz ||(*ar voger al liorz)
 
|-
 
|-
| ||||mur ||le jardin
+
| ||||mur ||[[art|le]] jardin
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'le mur du jardin'
 
| ||colspan="4" | 'le mur du jardin'
Ligne 365 : Ligne 493 :
  
 
(6) ''<font color=violet>ø</font color=violet>  dour  lous-mañ  ar gêr''
 
(6) ''<font color=violet>ø</font color=violet>  dour  lous-mañ  ar gêr''
:  _  eau    sale[[DEM|-ci]]  la ville
+
:  _  [[dour|eau]]   sale[[DEM|-ci]]  la ville
 
:  'l'eau sale de la ville'
 
:  'l'eau sale de la ville'
  
Ligne 419 : Ligne 547 :
 
| (1)|| Soñj ||'m eus eus da dad,|| '''sae''' gantañ c'hoazh. ||/|| '''Ur sae''' lous a oa gantañ.
 
| (1)|| Soñj ||'m eus eus da dad,|| '''sae''' gantañ c'hoazh. ||/|| '''Ur sae''' lous a oa gantañ.
 
|-
 
|-
| || mémoire || 1SG [[kaout|a]] [[eus|de]] [[POSS|ton]]<sup>[[1]]</sup> père||robe [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]] [[c'hoazh|encore]] |||| un robe sale [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]]
+
| || mémoire || 1SG [[kaout|a]] [[eus|de]] [[POSS|ton]]<sup>[[1]]</sup> [[tad|père]]||[[sae|robe]] [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]] [[c'hoazh|encore]] |||| [[art|un]] robe sale [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] [[gant|avec]].[[pronom incorporé|lui]]
 
|-  
 
|-  
 
| || colspan="4" | 'Je me souviens de ton père encore en robe (-de trois ans)', vs. 'Il avait une robe sale'
 
| || colspan="4" | 'Je me souviens de ton père encore en robe (-de trois ans)', vs. 'Il avait une robe sale'
Ligne 428 : Ligne 556 :
  
 
On trouve la même opposition en français (''Elle sortait en cheveux ([[*]] sales)'', ''un religieux en robe ([[*]] sale)''). L'absence d'article y est parfois datée, et n'est pas obligatoire partout (''Nul n'est besoin de porter chapeau pour entrer.'', mais ''Elle portait '''le''' bonnet à ravir'').
 
On trouve la même opposition en français (''Elle sortait en cheveux ([[*]] sales)'', ''un religieux en robe ([[*]] sale)''). L'absence d'article y est parfois datée, et n'est pas obligatoire partout (''Nul n'est besoin de porter chapeau pour entrer.'', mais ''Elle portait '''le''' bonnet à ravir'').
 +
  
 
=== adjectif comparatif antéposé ===
 
=== adjectif comparatif antéposé ===
  
Un adjectif comparatif de supériorité antéposé au nom provoque la disparition de l'article.
+
Un adjectif comparatif de supériorité [[antéposé]] au nom provoque la disparition de l'article.
  
  
Ligne 437 : Ligne 566 :
 
|(3)||Lan a lavar d'e vab || rei peoc'h || gant aon da zigeri || '''brasoc'h''' <u>gouli</u>|| e kalon an tad koz.
 
|(3)||Lan a lavar d'e vab || rei peoc'h || gant aon da zigeri || '''brasoc'h''' <u>gouli</u>|| e kalon an tad koz.
 
|-
 
|-
||| Lan [[R]] [[lavarout|dit]] [[da|à]]'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> fils|| [[rein|donner]] paix ||[[gant|avec]] [[aon|peur]] [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> ouvrir ||grand.[[-oc'h|plus]]  blessure|| [[P.e|dans]] coeur [[art|le]] père vieux
+
||| Lan [[R]] [[lavarout|dit]] [[da|à]]'[[POSS|son]]<sup>[[1]]</sup> [[mab|fils]]|| [[reiñ|donner]] [[peoc'h|paix]] ||[[gant|avec]] [[aon|peur]] [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[digeriñ|ouvrir]] ||[[bras|grand]].[[-oc'h|plus]]  blessure|| [[P.e|dans]] [[kalon|coeur]] [[art|le]] [[tad|père]] [[kozh|vieux]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
 
| ||colspan="4" | 'Lan dit à son fils de se taire de peur d'ouvrir plus grand la blessure dans le coeur du grand-père.'
Ligne 448 : Ligne 577 :
 
| (4) || N'am-eus ||ket bet anavezet|| morse|| '''gwasoh''' ||<u>c'hoantuzenn</u>.  
 
| (4) || N'am-eus ||ket bet anavezet|| morse|| '''gwasoh''' ||<u>c'hoantuzenn</u>.  
 
|-
 
|-
| ||  [[ne]]<sup>[[1]]</sup>'[[R]].1SG [[kaout|a]] || [[ket|pas]] [[bet|eu]] [[anavezout|connu]] || [[morse|jamais]] || pire ||envieuse
+
| ||  [[ne]]<sup>[[1]]</sup>'[[R]].1SG [[kaout|a]] || [[ket|pas]] [[bet|eu]] [[anavezout|connu]] || [[morse|jamais]] || pire ||[[c'hoant|envi]].[[-uz|eus]].[[-enn|e]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Je n'ai jamais connu de pire envieuse.' |||||| ''L'Hôpital-Camfrout'', [[Le Gall (1957)|Le Gall (1957]]:'c'hoantuzenn')
 
|||colspan="4" | 'Je n'ai jamais connu de pire envieuse.' |||||| ''L'Hôpital-Camfrout'', [[Le Gall (1957)|Le Gall (1957]]:'c'hoantuzenn')
 
|}
 
|}
  
=== incorporation dans les expressions ===
 
  
Dans les expressions verbales, où le nom n'est pas [[comptable]], ce sont plausiblement des noms [[incorporés]] sémantiquement à la [[tête]] verbale.  
+
=== adjectif superlatif nominalisé ===
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| '''Gwellañ''' || oa ||da ober || oa se. ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:54)
 +
|-
 +
| || [[superlatif|mieux]]  || [[COP|était]] || [[da|à]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faire]]  || [[COP|était]] [[se|ça]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'C'était le mieux à faire.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
=== expressions ===
 +
 
 +
Dans certaines expressions verbales, où le nom n'est pas [[comptable]], ce sont plausiblement des noms [[incorporés]] sémantiquement à la [[tête]] verbale.  
  
  
Ligne 461 : Ligne 603 :
 
| (1) || Rei <font color=violet>ø</font color=violet>|| '''bronn''' || d'ar || bal
 
| (1) || Rei <font color=violet>ø</font color=violet>|| '''bronn''' || d'ar || bal
 
|-
 
|-
| ||donner || sein ||[[da|à]] [[art|le]] || pelle
+
| ||[[reiñ|donner]] || sein ||[[da|à]] [[art|le]] || <sup>[[1]]</sup>pelle
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | 'litt. donner le sein à la pelle.' > 'se la couler douce, faire une pause',|||| [[Le Berre & Le Dû (1999)|Le Berre & Le Dû (1999]]:39)
 
| ||colspan="4" | 'litt. donner le sein à la pelle.' > 'se la couler douce, faire une pause',|||| [[Le Berre & Le Dû (1999)|Le Berre & Le Dû (1999]]:39)
Ligne 470 : Ligne 612 :
 
| (2) || C'hoari  <font color=violet>ø</font color=violet>|| '''troadig kamm'''. ||, || c'hoari <font color=blue>ø</font color=blue>||'''mouchig dall'''
 
| (2) || C'hoari  <font color=violet>ø</font color=violet>|| '''troadig kamm'''. ||, || c'hoari <font color=blue>ø</font color=blue>||'''mouchig dall'''
 
|-
 
|-
| ||jouer||pied.[[DIM]] boiteux|||| jouer ||bandeau.[[DIM]] aveugle
+
| ||[[c'hoari|jouer]]||[[troad|pied]].[[DIM]] boiteux|||| [[c'hoari|jouer]] ||bandeau.[[DIM]] aveugle
 
|-
 
|-
 
| ||colspan="4" | litt. 'jouer petit pied boiteux', 'jouer petit bandeau aveugle'
 
| ||colspan="4" | litt. 'jouer petit pied boiteux', 'jouer petit bandeau aveugle'
Ligne 500 : Ligne 642 :
  
  
Cette incorporation est uniquement sémantique, et non syntaxique, car le nom sans [[déterminant]] peut être [[antéposé]] à son verbe [[fléchi]] (6).
+
==== à l'initiale ====
 +
 
 +
Les groupes nominaux sans article semblent se trouver souvent à l'initiale de phrase.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)||<font color=violet>ø</font color=violet> || '''buhez hir''' ||a reketan ||dezhi.||||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:156)
 +
|-
 +
| || || [[buhez|vie]] [[hir|long]]|| [[R]]<sup>[[1]]</sup> souhaite|| [[da|de]].[[pronom incorporé|elle]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'Je lui souhaite longue vie.'
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
La présence du groupe à l'initiale montre que s'il y a [[incorporation]], elle est uniquement sémantique et non syntaxique, car le nom sans [[déterminant]] peut être [[antéposé]] à son verbe [[fléchi]].
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (6) || <font color=violet>ø</font color=violet>||'''Bod'''|| e roas _ din|| ar porzhier.  
+
| (2) || <font color=violet>ø</font color=violet>||'''Bod'''|| e roas _ din|| ar porzhier.  
 
|-
 
|-
 
| || ||abri||[[R]] [[rein|donna]] _ [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]|| le portier  
 
| || ||abri||[[R]] [[rein|donna]] _ [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]]|| le portier  
Ligne 512 : Ligne 668 :
  
  
(7) ''<font color=violet>ø</font color=violet> '''Taolenn''' ha <font color=violet>ø</font color=violet> '''blaz braouac'hus''' ne vo ket tu da hani ac'hanomp ankouaat ken tre ma vevahomp!''
+
{| class="prettytable"
 +
| (3)||<font color=violet>ø</font color=violet>|| '''Urz''' ||a oa bet || da '''nompaz''' ||kuitaad an tiez ||e-pad an noz.|||| ''Plouzane'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou (1998]]:193)
 +
|-
 +
| || || ordre ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[COP|était]] [[bet|été]] || [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> ne.pas ||quit.[[-aat|ter]] [[art|le]] [[ti|maison]].[[-e(z) (PL.)|s]] || [[e-pad|pendant]] [[art|le]] [[noz|nuit]] 
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'Le couvre-feu avait été déclaré.' 
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
(4) ''<font color=violet>ø</font color=violet> '''Taolenn''' ha <font color=violet>ø</font color=violet> '''blaz braouac'hus''' ne vo ket tu da hani ac'hanomp ankouaat ken tre ma vevahomp!''
 
: 'Un tableau et une odeur effarants qu'aucun de nous n'oubliera tant qu'il vivra.', ''Vannetais'', [[Herrieu (1974)|Herrieu (1994]]:24)
 
: 'Un tableau et une odeur effarants qu'aucun de nous n'oubliera tant qu'il vivra.', ''Vannetais'', [[Herrieu (1974)|Herrieu (1994]]:24)
 +
 +
 +
==== optionalité et variation ====
 +
 +
Il y a des zones d'optionalité dans la présence de l'article (cf. ''dre eñvor'' 'par coeur').
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(5)|| Her gouzout || a raen || '''dre 'n eñvor'''. ||||''Léon (Bodilis)'', [[Ar Floc'h (1985)| Ar Floc'h (1985]]:20)
 +
|-
 +
| || [[POP|le]] [[gouzout|savoir]]  ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|faisait]] || [[dre|par]] [[art|le]] souvenir
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'Je le savais par coeur.'
 +
|}
  
 
== Sémantique ==
 
== Sémantique ==
Ligne 520 : Ligne 699 :
  
  
=== indéfini ===
+
=== lectures plurielles ===
 +
 
 +
==== expressions ====
 +
 
 +
Quand on dit ''J'aime bien prendre le train'', malgré l'article défini qui d'habitude présuppose l'unicité du référent, plusieurs trains sont en cause. Ces lectures sont plus rares hors des contextes génériques mais existent dans certaines expressions.
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (1)||Lod o-doa || ar brud || da deuler '''eur sort'''.|| Setu ma veze|| aon araozo.
 +
|-
 +
| || [[lod|certains]] 3PL-[[kaout|avait]] || [[art|le]] réputation|| [[da|de]]<sup>[[1]]</sup> [[teuler|jeter]] [[art|un]] sort || [[setu|voici]] [[ma|que]]<sup>[[4]]</sup> [[vez|était]]|| [[aon|peur]] [[araok|avant]].[[pronom incorporé|eux]]
 +
|-
 +
| || colspan="4" | 'Certains avaient la réputation de jeter '''des''' sorts. Donc on avait peur d'eux.'  |||| ''Léon (Plouzane)'', [[Briant-Cadiou (1998)|Briant-Cadiou(1998]]:26)
 +
|}
 +
 
 +
 
 +
==== lecture générique d'un indéfini ====
  
 
L'indéfini peut avoir une lecture d'espèce dans une phrase [[générique]].
 
L'indéfini peut avoir une lecture d'espèce dans une phrase [[générique]].
Ligne 536 : Ligne 731 :
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==
  
(7) da-'''n''' re man pep tro ez roher  
+
En [[moyen breton]], l'[[alternance phonologique -n, -r, -l]] n'a pas émergé et les finales sont en ''n''.
 +
 
 +
(1) ''da-'''n''' re man pep tro ez roher''
 
: 'On donne toujours à ceux-là.', ''Breton 1557'', [[B.]] 657
 
: 'On donne toujours à ceux-là.', ''Breton 1557'', [[B.]] 657
  
 +
 +
L'article indéfini semble ou aisément [[élidé]], ou n'être pas projeté du tout.
 +
 +
  [[Le Berre (2009)||Le Berre (2009]]:17):
 +
  "Le déterminant indéfini est absent alors qu’il est attendu dans : ''clezeff don'' (v. 8) ; ''clouar pardon'' (v. 52). Le déterminant indéfini ''vn'' n’est certes présent nulle part dans ce texte, ce qui renforce le sentiment qu’on a de lire un texte ancien. Mais il est bien représenté par une centaine d’exemplaires dans la ''[[Vie de sainte Nonne]]]'' (contre environ 500 an, il est vrai), certainement antérieur à ''[[St.M.|Ovz hars an croas]]''. Il s’agit donc ici d’une coquetterie poétique, au même titre que le français 'j’ai grand-peine à le reconnaître' pour 'j’ai une grande peine'."
  
 
== Horizons comparatifs ==
 
== Horizons comparatifs ==
  
Le breton est la seule langue celtique à voir un article indéfini (et ne l'a d'ailleurs qu'au singulier).
+
Le breton est la seule langue celtique à avoir un article indéfini (et ne l'a d'ailleurs qu'au singulier).
 +
 
 +
Pour les ressemblances phonologiques du déterminant défini du breton ''an, al, ar'' avec le déterminant défini de l'arabe comme ''ʔal'', et pour une comparaison avec les articles des langues romanes, se reporter à Angoujard (2002).
 +
 
 +
 
 +
Une langue donnée peut avoir deux articles définis différents (Ebert 1971 pour le fering, dialecte du frison du Nord).
  
 
== Terminologie ==
 
== Terminologie ==
Ligne 552 : Ligne 759 :
  
 
En anglais, les termes sont ''definite article'' et ''indefinite article''.
 
En anglais, les termes sont ''definite article'' et ''indefinite article''.
 +
 +
 +
== A ne pas confondre ==
 +
 +
Contrairement au français, le breton tolère aisément la redondance du possessif et de l'[[expérienceur]] (cf. ''Tu me casses la/#ma tête!'').
 +
 +
 +
{| class="prettytable"
 +
|(1)|| Terri|| a rez d'''in''' || '''va''' 'fenn!||||''Léon'', [[Seite & Stéphan (1957)|Seite & Stéphan (1957]]:35)
 +
|-
 +
| || [[terriñ|casser]] || [[R]]<sup>[[1]]</sup> [[ober|fais]] [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]] || [[POSS|mon]]<sup>[[2]]</sup> [[penn|tête]]
 +
|-
 +
|||colspan="4" |'Tu me casses la tête (les pieds)!'
 +
|}
 +
  
 
== Bibliographie ==
 
== Bibliographie ==
  
 
=== breton ===
 
=== breton ===
 +
 +
* Angoujard, J-P. 2002. 'Phonologie de l'article défini', ms. Université de Nantes.
  
 
* German, G. 1986-7. 'Une description du déterminant défini ''an'' à St-Yvi en Cornouaille', ''[[La Bretagne Linguistique]] 3'' : 157-168.
 
* German, G. 1986-7. 'Une description du déterminant défini ''an'' à St-Yvi en Cornouaille', ''[[La Bretagne Linguistique]] 3'' : 157-168.
Ligne 564 : Ligne 788 :
  
 
* [[D'Arbois de Jubainville (1873-1875)|D'Arbois de Jubainville, Henri. 1873-1875]]. 'Recherches sur l'histoire de l'article dans le breton armoricain', ''[[Revue Celtique]]'' II, ??.
 
* [[D'Arbois de Jubainville (1873-1875)|D'Arbois de Jubainville, Henri. 1873-1875]]. 'Recherches sur l'histoire de l'article dans le breton armoricain', ''[[Revue Celtique]]'' II, ??.
 
  
 
=== autres langues celtiques ===
 
=== autres langues celtiques ===
Ligne 580 : Ligne 803 :
  
 
* Abbott, Barbara, 2004. 'Definiteness and Indefiniteness', Laurence R. Horn & Gregory Ward (éds.), ''The handbook of pragmatics'', Blackwell Publishing, 122-149.
 
* Abbott, Barbara, 2004. 'Definiteness and Indefiniteness', Laurence R. Horn & Gregory Ward (éds.), ''The handbook of pragmatics'', Blackwell Publishing, 122-149.
 +
 +
* Ebert, Karen H. 1971. 'Referenz, Sprechsituation und die bestimmten Artikel in einem nordfriesischen Dialekt', (No. 4). Bredstedt: Nordfriisk Instituut.
  
 
* Ouhalla, J. 2009. 'Variation and Change in Possessive noun Phrases: The Evolution of the Analytic Type and Loss of the Synthetic Type', dans ''Brill’s Annual of Afroasiatic Languages and Linguistics'' 1, 311–337. [http://www.ingentaconnect.com/content/brill/baall/2009/00000001/00000001/art00011 texte]
 
* Ouhalla, J. 2009. 'Variation and Change in Possessive noun Phrases: The Evolution of the Analytic Type and Loss of the Synthetic Type', dans ''Brill’s Annual of Afroasiatic Languages and Linguistics'' 1, 311–337. [http://www.ingentaconnect.com/content/brill/baall/2009/00000001/00000001/art00011 texte]

Version actuelle en date du 5 décembre 2019 à 17:08

Les articles en breton standard sont an, al, ar pour l'article défini et un, ul, ur pour l'article indéfini. La voyelle marque la définitude, et la consonne dépend de l'élément phonologique qui suit.


(1) Anmañ ar c'hourrier a vez kavet da zeiz eur.
ici le 5courrier R est trouvé à1 sept heure
'Ici le courrier est distribué à 7h/ils livrent le courrier à 7h.' Lesneven/Kerlouan, Y. M. (04/2016)


Morphologie

La distribution de la consonne (-n, -l, -r) dépend des règles phonologiques d'un dialecte donné, et ne change jamais le sens de l'article.

La morphologie alterne donc principalement sur la voyelle, avec deux bases vocaliques: [ ɑ̃ , ɑ ] (an, al, ar), vs. [ ə / y ] (un, ul, ur).

Traditionnellement, cette alternance duale est considérée comme un marqueur de la définitude du nom qui les suit:


an ti, un ti
'la maison', 'une maison'

Les articles ne portent pas de suffixe de genre de genre, ni de nombre.

Par contre, leurs spécifications abstraites de genre et de nombre sont décelables dans le type de mutation consonantique qu'ils peuvent provoquer sur le nom qui les suit. Par ailleurs, l'article indéfini un, ul, ur n'a pas de réalisation devant les noms pluriels et est donc restreint aux contextes du singulier.


variation dialectale

dans la consonne finale

standard et Léon

En standard, la consonne finale de l'article montre une alternance phonologique -n, -r, -l. La consonne finale est réalisée [ n ] devant [ n, d, t, h ] ou une voyelle; [ l ] avant [ l ] ; et [ r ] partout ailleurs.

A ne pas confondre: Les noms comme ar ouenn 'la race', ar ouiziegezh 'la science' ou ar ouizidigezh 'la connaissance' n'ont qu'à l'écrit une voyelle à l'initiale. Ils débutent par une consonne initiale en /w/.


trégorrois

En trégorrois de Plougrescant, la forme terminée par une nasale ([ n ]) apparaît devant les noms commençant par t, d ou une voyelle.

"Devant les noms commençant par une consonne autre que t- ou d-, l'article disparaît après finale vocalique [...] dans les autres positions il se réalise e" (Le Dû 2012:42).


(5) Mẽ wié (e) tœjé mœdœsin.
moi savais R4 viendrait médecin
'Moi, je savais que le médecin viendrait.'
Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:107)


(6) e bèrn labour-zé, 'ar bern labour-se'

le tas travail-ci
'ce tas de travail', Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:41)


La forme de l'article en -r "n'est utilisée que dans un style solennel [...] elle n'apparaît presque jamais dans le langage courant." (Le Dû 2012:43).


cornouaillais de l'est maritime

Selon German (2007:166), dans la région allant de Fouesnant à Riec, an se trouve comme en standard devant /t/, /d/ et les voyelles, mais aussi devant /p/, /b/, /g/, /h/, /w/ et occasionellement devant /s/ et /m/.


(1) N’oun ket hann ema chomet haoñ ba'n ger.
ne'sais pas si est resté lui à le 1foyer
'Je ne sais pas s'il est resté à la maison.'
Cornouaillais (Saint-Yvi), German (2007:174)


En cornouaillais de l'Est à Riec (Bouzeg 2012, c.p.), cette consonne est :

[ m ] devant [ b, m, p ] ,
'm bloaz, 'm mare, 'm pôt, 'm pouez
'l'année, le temps, le garçon, le poids'
et [ n ] devant [ d, g, h, t, v ] et les voyelles.
'n deiz, 'n gwez, 'n heol, 'n tad, 'n arat, 'n oad, 'n ui
'le jour, l'arbre, le soleil, le père, le labourage, l'âge, l’œuf'
Selon Bouzeg (1986:25), on entend un [ r ] "atténué" devant [ l ]
'r loar, 'r levr

L'article peut aussi ne pas être prononcé du tout dans ce dialecte.

vannetais

Dans la vallée du Scorff, on trouve des exemples de ar devant une voyelle.


(1) Tec'het 'neus kuit dirak ar eontroù-kordenn.
enfui a parti devant le oncles-corde
'Il s'est échappé devant les gendarmes (les tontons à corde).'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:38)


On trouve aussi une finale en n devant [X], que Ar Borgn (2011:76) relève comme un trait du bas-vannetais, et devant un [w].


(2) C'hwi 'zo c'hwi un c'hwil. / An wiz a zozva.
vous est-vous un loustic le truie R pond
'Toi, tu es un loustic.'/ 'La truie pond.' Le Scorff, Ar Borgn (2011:76, 108)


  • On trouve [r] devant une liquide ([l]) en vannetais:


(5) [ bødepət a mə yɛ bɛmdø a: mam belo dər labur ]