Les adverbes déictiques spatiaux dynamiques : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Morphologie)
Ligne 21 : Ligne 21 :
 
|(2)|| Pegeit || 'zo '''alemañ''' ?
 
|(2)|| Pegeit || 'zo '''alemañ''' ?
 
|-  
 
|-  
| || [[pegeit|combien (km)]] || [[E|y.a]] de.[[-ads|-ci]]
+
| || [[pegeit|combien (km)]] || [[E|y.a]] de.[[ads|-ci]]
 
|-  
 
|-  
 
| ||colspan="4" | 'Combien (km) y-a-t-il d'ici?'|||||| [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§278)
 
| ||colspan="4" | 'Combien (km) y-a-t-il d'ici?'|||||| [[Favereau (1997)|Favereau (1997]]:§278)

Version du 4 mars 2019 à 14:48

Les adverbes déictiques spatiaux dynamiques sont des adverbes dont on calcule le référent spatial à partir de la situation du locuteur. Ils sont dynamiques en ce qu'ils s'opposent aux adverbes déictiques spatiaux statiques.

Alemañ, aleze et alehont sont les trois adverbes déictiques spatiaux. Ils sont dynamiques en ce qu'ils marquent la distance ou le mouvement.


(1) locuteur proximité immédiate proximité relative éloignement
alemañ alese ale(s)hont
'ici' 'là' 'là-bas'


Morphologie

variation dialectale

(2) Pegeit 'zo alemañ ?
combien (km) y.a de.-ci
'Combien (km) y-a-t-il d'ici?' Favereau (1997:§278)


(3) N’ouzon ket med eur ger ahann, eur ger aleshont.
nesais pas mais un mot d'ici, un mot de.-là
'Je n'en sais qu'un mot par ci, par là.'
Trégorrois, Gros (1989:'abil')