Les adverbes déictiques spatiaux dynamiques : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 16 : Ligne 16 :
 
| ||  [[ne]]’[[gouzout|sais]] [[ket|pas]] || [[met|mais]] [[art|un]] mot || d'ici, [[art|un]] mot || de.là
 
| ||  [[ne]]’[[gouzout|sais]] [[ket|pas]] || [[met|mais]] [[art|un]] mot || d'ici, [[art|un]] mot || de.là
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'Je Je n'en sais qu'un mot par ci, par là.'
+
|||colspan="4" | 'Je n'en sais qu'un mot par ci, par là.'
 
|-
 
|-
 
|||||||colspan="4" |''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'abil')
 
|||||||colspan="4" |''Trégorrois'', [[Gros (1989)|Gros (1989]]:'abil')

Version du 24 avril 2017 à 16:56

Alemañ, aleze et alehont sont des adverbes déictiques spatiaux. Ils sont dynamiques en ce qu'ils marquent la distance ou le mouvement.


(1) Pegeit 'zo alemañ ?
combien (km) y.a de.ici
'Combien (km) y-a-t-il d'ici?' Favereau (1997:§278)


(2) N’ouzon ket med eur ger ahann, eur ger aleshont.
nesais pas mais un mot d'ici, un mot de.là
'Je n'en sais qu'un mot par ci, par là.'
Trégorrois, Gros (1989:'abil')