Les adverbes

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Les adverbes se reconnaissent par un faisceau de propriétés:


  • La classe des adverbes est une classe lexicale ouverte, où la création lexicale et l'emprunt sont très productifs.
  • Les adverbes sont invariables.
  • Ils forment une catégorie de mots qui indiquent la manière ou le degré, le temps, l'aspect ou le lieu.
  • Ils ont des affinités morphologiques avec les adjectifs - certains leur sont complètement homophones. Ils peuvent aussi intégrer dans leur morphologie des composants prépositionnels ou nominaux.
  • Contrairement aux prépositions, les adverbes n'ont pas d'argument.
  • Les adverbes sont optionnels, à part certains adverbes rendus nécessaires à la négation.


Cette page détaille leurs propriétés définitoires et leur morphologie. Un autre article sur ce site dresse un petit inventaire trilingue des adverbes (on peut aussi se reporter à la liste complète des adverbes documentés sur ce site). Un autre article traite de leur classement syntactico-sémantique. Enfin, un article dédié propose l'étude de leur distribution, c'est à dire l'étude des endroits dans la phrase où ils apparaissent.


Adverbes dérivés d'adjectifs

On trouve de nombreuses affinités entre adjectifs et adverbes, qui ont aussi souvent la même morphologie en breton.


(1) Harpet war barlenn ar prenestr, tennañ a ra hir ar c’hrennard war e anal.
appuyé sur1 rebord le fenêtre tirer R fait long le 5adolescent sur son1 haleine
'Appuyé sur le rebord de la fenêtre, l'adolescent respire profondément.’ Standard, Drezen (1990:14)


(2) Ben 'vez klanv pep den, e vezomp trapet fall!
quand R est malade chaque homme R sommes attrapé mauvais
‘Quand chaque homme est malade, on est salement attrapés!’
Riec, Mona Bouzeg c.p. (01/2009)


les emprunts

Les emprunts au français sont très répandus dans la catégorie des adverbes, surtout à partir des adjectifs du français.


(3) Gouzout a reant magnifik, pétra â dlié erruout gant ô bugalé.
savoir R faisaient pertinemment quoi R devait arriver avec leur2 enfants
'Ils savaient pertinemment ce qui devait advenir de leurs enfants.' Léon (Lesneven), Burel (2012:38)


Le sens n'est évidemment pas forcément celui du mot d'origine en français.


(4) O! Merc'hed a oa rezounabl.
oh femmes R était raisonnablement
'Oh! Il y avait pas mal de femmes!' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:15)


modification par un autre adverbe

On trouve des cas de modification d'adverbes par un adverbe de degré, comme kalz dans kalz re 'beaucoup trop', ou kalz re nebeut 'beaucoup trop peu'.


(1) A-raok e poa pennoù a oa melenoc'h, setu a choke, evel-just kwir er c'hajot.
avant R aviez têtes R était jaune.plus voila R choquait, bien.sûr vrai dans.le 5cageot
'Dans le temps, il y avait des têtes plus jaunes qui choquaient bien sûr dans le cageot.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:152)


modification par diminutif

Le diminutif -ig est compatible avec les bases adjectivales d'adverbes.


(2) An traou a yeas braoik eur pennad mat.
le choses R alla beau.DIM un moment bon
'Pendant un petit moment, tout alla assez bien.' Léonard, Kerrien (2000:86)


Les adverbes, comme les adjectifs, reçoivent communément en breton une dérivation par diminutif. On trouve la même dérivation en occitan du Couserans (plan doçammenton, 'tout doucement', Ensergueix 2012:47). Cette dérivation n'est pas disponible en français.


avec reduplication

Les adverbes dérivés d'adjectifs peuvent être redupliqués, entre autres autour d'un diminutif (prestik-prest, 'très bientôt', Favereau 1997:§233).

modification par relative

Certains adverbes de temps et adverbes de lieu peuvent être modifiés par une relative. L'équivalent de la conjonction française 'que' après un adverbe de temps, se rend par pa (Hingant 1868:§117). Les adverbes de lieu sont suivis par ma.


(3) bréma pa oud pinvidik, té a zo gwall c'hloriuz.
maintenant que1 es.2SG riche toi R est INT1 fier
'Maintenant que tu es riche, tu es bien fier.' Hingant (1868:§117)

Adverbes complexes formés sur des prépositions

Les adverbes complexes formés sur des prépositions sont invariables et ne sont pas modifiables.

Les adverbes composés en a:

 Favereau (1997:§234) donne a-bezh 'entièrement', a-bik 'verticalement', a-boz 'immobile', a-du 'favorable(ment)', a-gasoni 'à contrecoeur', a-gildorn 'à rebrousse-poil', a-gostez 'de côté, latéralement', a-enep 'à l'opposé', a-feson 'convenablement', a-vod 'correctement', a-walc'h 'suffisamment', a-zoare 'valablement', a-bell 'de loin', a-dost 'de près', a-gleiz 'de gauche', a-grenn 'absolument', a-c'haoliata, a-ramp, a-fourch-kaer 'à califourchon', a-ruilh 'en roulant', a-ruz-kaer 'en roulant', a-stlej 'en se traînant', a-strew 'de façon dispersée', a-razailh 'de façon agressive', a-bep-eil 'alternativement', a-greiz-holl, a-greiz-tout 'tout à coup', a-hend-all 'autrement', a-nebeudoù 'insensiblement', a-zruilhadoù 'en masse, massivement'...


Les adverbes composés en En-, end-, e-, er-, ez-:

 Favereau (1997:§234) donne e-berr 'bientôt, ce soir', en-leal 'franchement', e-noazh 'nu', e-krec'h 'en haut', e-maez, er-maez 'dehors', e-pign 'pendu', e-sav 'debout', e-kichen 'à côté'...
 Favereau (1997:§235) donne: end-eeun 'effectivement', ent-habaskig 'tout lentement', enta 'donc', endeo 'de fait', en-ere 'relié par', en(d)-istribilh 'suspendu', en-pign es-pign 'accroché', ervad 'bel et bien', ez-c'hlas 'encore vert', es-kroug 'accroché'


Les adverbes composés en war-:

 war-laez, 'en haut, sur le pont'
 Favereau (1997:§236) donne: war-c'horre 'en surface', war-dro 'autour', war-draoñ 'vers le bas', war-grec'h, war-nec'h 'vers le haut', war-lein 'sur le sommet', war-lerc'h 'après', war-vaez 'à la selle', war-wel 'en vue', war-ziribañs, war-ziribil 'en pente', war-blaen 'horizontalement', war-zinaou 'en contre-pente', war-vale 'en état de marcher', warlene 'l'année dernière', warc'hoazh 'demain'

Terminologie

Le terme breton est adverb. Kervella (1947) distingue adverb doare, adverb divizout, adverb lec'h, adverb derez.

Kervella (1947:§402) utilise le terme breton skeul-doareañ pour désigner la gradabilité propre à la plupart des adjectifs et adverbes.


Bibliographie

description du breton

  • Evenou, E. 1987. Studi fonologel brezhoneg Lanijen (Kanton ar Faoued, Kernev), thèse de doctorat, Université de Rennes II, p. 529-535.