Le progressif : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le progressif est une construction aspectuelle qui utilise des prépositions spatiales qui marquent une coïncidence entre la figure et le fond: ''[[ouzh]]''/''o'', et ''[[war]]'' ('sur').  
+
Le '''progressif''' est une construction aspectuelle [[imperfective]].
 +
 
 +
En breton, le progressif utilise des prépositions spatiales qui marquent une coïncidence entre la figure et le fond: ''[[ouzh]]''/''o'', et ''[[war]]'' ('sur').  
  
  

Version du 28 décembre 2012 à 15:03

Le progressif est une construction aspectuelle imperfective.

En breton, le progressif utilise des prépositions spatiales qui marquent une coïncidence entre la figure et le fond: ouzh/o, et war ('sur').


progressif en 'o'

Le mode progressif en 'o' est composé de l'auxiliaire 'être' (bezañ) à la forme de situation emañ, ou à la forme d'habituel vez, sélectionnant la particule o qui introduit un syntagme verbal.


(1) Met ni 'vi ' c'hoarzin.
mais 1PL était P rire
'Mais nous, nous rigolions.' (nous étions en train de rire)
Cornouaillais (Saint-Yvi), German (2007:173)


Tout usage de la particule o n'est cependant pas la marque d'un progressif. En (2), la forme du verbe 'être' (bezañ) qui apparaît avec la particule o est la forme d'actualité int (forme eo de 'être', bezañ). La forme de situation correspondante, emaint, ne serait pas grammaticale.


(2) Laouen int o4 klevet o bugale o komz e brezhoneg.
heureux sont P entendre POSS.3PL enfants P parler en breton
'Ils sont heureux d'entendre leurs enfants parler breton.'
standard, A. Cousin, 'Ken eürus e galleg hag e brezhoneg'
Finistère, Revue d’Information du Conseil Général du Finistère p.22.


à ne pas confondre

Le progressif réalisé avec la particule o ne doit pas être confondu avec en ur, l'équivalent du gérondif français.

progressif en 'war'

Le progressif marquant un changement d'état est formé à partir de la préposition war 'sur', suivi d'un verbe de changement détat reconnaissable à sa terminaison en -aat.


(2) Matriona gaezh a yae war goshaat ivez hec'h unanik.
Matriona chère R allait sur vieillir aussi POSS.3SGF+V 1.DIM
'Matriona vieillissait aussi seule.
Trégorrois (Kaouenneg)/Standard, ar Barzhig (1976:50)

Bibliographie

  • Hewitt, Steve. 2001. 'Le progressif en breton à la lumière du progressif anglais', Actances 11, Paris, 49-70.
  • Hewitt, Steve, 1990. 'The progressive in Breton in the light of the English progressive', Ball, Fife, Poppe, Rowland, Celtic Linguistics: Readings in the Brythonic Languages, Festschrift for T. Arwyn Watkins, Current Issues in Linguistic Theory 68, Benjamins, 167-188.
  • Hewitt, Steve, 1986. 'Le progressif en breton à la lumière du progressif anglais', La Bretagne Linguistique, 2:132-48.