Le passé simple : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(Bibliographie)
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
  
 
Bottineau (2010:116):
 
Bottineau (2010:116):
Ligne 9 : Ligne 8 :
  
  
Bottineau (2010:117) note que l’imparfait de rappel d’un savoir réputé partagé est inattesté en breton, au contraire du français:
+
Bottineau (2010:117) note que l’imparfait de rappel d’un savoir réputé partagé est inattesté en breton, au contraire du français (un passé composé ou un présent de narration seraient aussi possibles en (1).
  
  

Version du 4 juillet 2010 à 12:51

Bottineau (2010:116):

 "Le passé simple, s’utilise dans les textes littéraires écrits 
 dans des contextes narratifs pour des évènements singuliers,
 visualisés perfectivement, enchaînés séquentiellement, 
 et disjoints de la diégèse interlocutive [...]"


Bottineau (2010:117) note que l’imparfait de rappel d’un savoir réputé partagé est inattesté en breton, au contraire du français (un passé composé ou un présent de narration seraient aussi possibles en (1).


(1) E 1986 e (tarzhas / *tarzhe) un dazloc’her e kreizenn nukleel Tchernobyl en Ukrania.
P 1986 R explosa / explosait un réacteur P centre nucléaire Tchernobyl P Ukraine
'En 1986 explosait un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, en Ukraine..' Bottineau (2010:117)


Bibliographie

Bottineau, D. 2010. 'Les temps du verbe breton : temps, aspect, modalité, interlocution, cognition, Des faits empiriques aux orientations théoriques', Catherine Douay (dir.), Système et chronologie, Presses Universitaires de Rennes, 110-129.