Le Bozec (1933) : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(à propos)
(A propos)
 
Ligne 57 : Ligne 57 :
 
Cet ouvrage fait partie du corpus de [[Morvan (2018)]], pour son étude des représentations du français, du breton et de leur cohabitation dans les manuels scolaires bilingues.  
 
Cet ouvrage fait partie du corpus de [[Morvan (2018)]], pour son étude des représentations du français, du breton et de leur cohabitation dans les manuels scolaires bilingues.  
  
 
 
 
 
:::::::::: voir la [[Abréviations,_symboles#Liste_des_abr.C3.A9viations_de_corpus_anciens_et_gloses|liste complète des corpus anciens et gloses]]
 
  
  
 
[[Category:références de corpus|Categories]]
 
[[Category:références de corpus|Categories]]
 
[[Category:ouvrages pédagogiques|Categories]]
 
[[Category:ouvrages pédagogiques|Categories]]

Version actuelle en date du 15 mai 2019 à 15:12

  • Le Bozec, Victor. 1933. Le français par le breton, méthode bilingue, cours préparatoire, Guingamp: éditions E. Thomas.
ouvrage didactique


Typification dialectale

Il s'agit d'une variété de langue qui oscille entre le léonard et le standard, avec quelques influences trégorroises.


traits dialectaux relevés

  • son standard /õn/ prononcé /un/:
Bras oun - grand suis - 'Je suis grand.e'
doun - profonde


  • Absence de mutation D>Z après rannig ou après un nom féminin (cf. p.16)
ar merc'hed a doug breman ...

Cependant, cette lénition D>Z est effectuée après l'interrogatif pe (cf.p.46).


Va selaouit; mar n'am selaouet ket, me ho tihuno. (p.130)

.. mais pas toujours.


(2) Kollet am eus ma hini.
perdu 1SG a POSS.1SG N
'J'ai perdu le mien.' p.129


  • pronom 2Pl:
pronom fort : c'houi
pronom écho : -hu
Petra ra-hi deus al loenigou-ze? O mirout a ra evit kavout mel ha koar da werza.(p.48)
N'eo nemet gant poan e c'haller he c'has hag he dastum en bandenn. (p.52)
Va selaouit; mar n'am selaouet ket, me ho tihuno. (p.130)


selon..

"base trégorroise" selon J.C. Even sur le site brezhoneg ar bobl


A propos

Cet ouvrage fait partie du corpus de Morvan (2018), pour son étude des représentations du français, du breton et de leur cohabitation dans les manuels scolaires bilingues.