Laurent (1971)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
  • Donatien Laurent. 1971. 'La gwerz de Skolan et la légende de Merlin', Ethnologie française, nouvelle série, 1:3/4, 19-54.


 extrait de l'annexe:
 "Les quatre versions dont je donne ci-dessous le texte breton offrent un bon exemple de la variété des formes sous lesquelles nous est parvenue la gwerz de Skolan. La première, caractéristique du type que j'ai appelé septentrional, a été recueillie en 1869 à Plouguiel (Trégor) par le grand folkloriste breton F. M. Luzel. Elle lui fut chantée par Mari Yvonn ar Maillot, mère de la célèbre Marc'harid Fulup, et est sans doute l'un des  meilleurs exemples de ces versions qui avaient cours sur la côte nord de la Bretagne, en Léon et Trégor. Elle soulève un problème curieux. En effet, malgré son grand intérêt, Luzel ne l'a jamais publiée, ne retenant pour ses Gwerziou Breiz Izel - dont le deuxième volume ne parut pourtant qu'en 1874 - qu'une médiocre version amputée de son dénouement (elle s'achève sur une malédiction tout à fait aberrante lancée par la mère à l'adresse de son fils qui vient de lui dire où est son livre. Cf. Luzel, Chants populaires de la basse Bre- tagne, I, 1868, p. 150). Je n'ai pu retrouver le carnet de Luzel où figurait cette version de Plouguiel et j'en donne le texte d'après la copie manuscrite faite par J. Ollivier (Bib. Mun. de Rennes, Fonds Ollivier, Ms. 960, f° 580). La seconde version, que j'ai recueillie à Langonnet en 1962 auprès de Marie Huilliou, qui la tenait elle-même de sa mère, née en 1831 à Roudouallec, est un exemple du sous-type que j'ai appelé intermédiaire (Cf. note 6). On en trouvera la mélodie p. 28. D'après cette version, c'est le saint patron du héros qui l'accompagne sur terre et intercède auprès de sa mère. Les versions 3 et 4 appartiennent au type de  haute Cornouaille, que je pense plus archaïque que le précédent."