Krak-

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le morphème krak- ou krag- est un préfixe a-perfectif et péjoratif. Il s'agit d'une grammaticalisation de l’adjectif krak en un préfixe (Kervella 1947:§878).


(1) Kracherc'h zo nhijal diboa mintin-m'. Cornouaillais de l'Est (Bannalec)
Krakerc'h zo o nijal dibaoe mintin-mañ Équivalent standardisé
pfx.neige est à4 voler depuis matin-ci
'Il vole de rares flocons depuis ce matin.' Bouzec & al. (2017:62)


Kervella (1947:§878) donne krakhouad, krakkoad, kraklann, krakvevañ, krakvoc’h.


Morphologie

La forme krag- se trouve devant voyelle (kragaotrou, 'petit monsieur' Merser 2009:483).


mutations

Helias (1986:15) considère que krag- ne provoque pas de mutation sur sa racine.

Cependant, krak- provoque une lénition sur une initiale /gw, b, m/ selon Kervella (krakvevañ, krakvoc’h, Kervella 1947:§878).


sandhi

La finale dévoisée du préfixe provoque un sandhi et une initiale de racine en /g/ dévoise en /k/.


Kervella (1947:§878) donne krakhouad, krakkoad, kraklann, krakkioc'h, krakvevañ, krakvoc'h...


productivité

Gros (1984:369) considère que ce préfixe remonte au vieux breton et n'est plus productif en breton trégorrois.


Sémantique

Le préfixe peut marquer l'incomplétion d'un état.

(1) Pa zeue d'ar gêr e veze krak-vezo.
quand1 venait à'le maison R était pfx-ivre
'Quand il revenait à la maison il était à moitié ivre.' Gros (1970b:§'krak')


Le trait sémantique d'incomplétion de l'état obtient différentes nuances péjoratives.


(2) krag-aotrou, 'petit monsieur' Merser (2009)
krak-aotrou, 'freluquet' Gros (1970b:§'krak')
krak-aotrou, 'faquin, fat' Gros (1984:369)
krak-aotrou, 'homme prétentieux' Gros (1984:385)


Étymologie

Krak est une onomatopée grammaticalisée en un adjectif signifiant 'net, sec, cassant, catégorique' (Gros 1970b). Cet adjectif a aussi un usage adverbial.


(3) krak-ha-krenn 'catégoriquement', Merser (2009)


(4) Ar hoad pin a dorr krak.
le5 bois pin R1 casse nettement
'Le (bois de) pin casse net (avec un bruit sec).' Gros (1970b:§'krak')


L'adjectif a probablement grammaticalisé pour donner le préfixe minoratif krak-, mais le passage sémantique de l'un à l'autre n'est pas transparent.