Kenkoulz

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Kenkoulz, kelkoulz, kerkoulz, koulz, kenklons ou kerklouz, 'tant, autant', est le comparatif d'égalité de l'adjectif mat, 'aussi bien, aussi bon'.


(1) Kenkoulz emaint er skol evel o tiaoulad er gêr.
autant sont dans.le école comme à4 diabler dans.le maison
'Ils sont aussi bien à l'école qu'à faire les diables à la maison.'
Trégorrois, Gros (1970b: 'diaoulad')


Morphologie

variation dialectale

La carte 376 de l'ALBB documente la variation dialectale des traductions de 'aussi bien'.


On le trouve sous la forme [kɛnklõz] en bas-vannetais, suivi de evel.


(3) [ ər biwãs døtʃət kɛnklõzɛlirɔk ]
Ar bevañs 'd eo ket kenkloñs èl e-raok
le nourrit.ure ne est pas aussi.bon que avant
'La nourriture n'est pas aussi bonne qu'avant.'
Bas-vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:16)


Le Bayon (1878:59) utilise les formes klous et ker klous.


(4) Ker klous é d'emb... / (Ker) klous t'emb monnet kuit.
tant autant est à'nous (tant) autant à'nous aller parti
'Autant vaut que nous nous en allions.'
Vannetais, Le Bayon (1878:59)



Gros utilise kenklouz et koulz.


(1) Koulz eo d’an den ober ur fagodenn vat evel ober netra.
autant est àIMP faire un fagot11 bon que faire rien
'Il vaut autant faire un bon bénéfice que de ne rien faire (ne rien gagner).'
Trégorrois, Gros (1989: 'fagodenn')


A Plougerneau, on relève la forme kelkoulz (M-L. B. 05/2016).


Syntaxe

comparatif réalisé

Lorsque le comparatif est réalisé, kenkoulz s'utilise, selon les dialectes, avec evit, evel ou ha.


ha

(3) Gouest eo da gerzhet kenkoulz ha nikun.
capable est de marcher autant que personne
'Il/Elle est capable de marcher autant que quiconque.'
Standard, Menard & Kadored (2001:§'nikun'


(4) Ne ouie den koulz hag dihori eur forn nevez. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'dihori')
Ne1 savait personne tant que lui dé-.chauffer un four neuf
'Personne ne savait faire une première chauffe de four neuf comme lui.'


evit

(1) Eñ 'oar brezhoneg kenkoulz 'vit 'r c'hazh-koat.
lui connait breton autant que un chat-bois
'Il parle le breton comme un écureuil'. (injurieux) Haut-cornouaillais (Riec), Bouzeg (1986:VI)


evel

(2) Ar paotr koz a ra laourassennoù runkunuz kenkoulz en ti evel er-mêz.
le gârs vieux R fait lèpre.sfx.1.PL répugnance.Adj autant P.e.un maison comme dehors
'Le vieux lance de gros crachats dégoûtants, tant dans la maison que dehors.'
Trégorrois, Gros (1984:358)


(4) Ker klous èl en abilañ doktored
si autant comme le habile.le.plus docteurs
'aussi bien que (comme) les plus savants docteurs.' Vannetais, Le Bayon (1878:57)


(5) Chelgenn e vez deañ atô, koulz d'ar zul evel war ar pemde. L'Hôpital-Camfrout, Le Gall (1957:'chelgenn')
dépenaille R4 est à.lui toujours tant à'le dimanche comme sur le quotidien
'Il est toujours tiré comme l'as de pique (dépenaillé) tant le dimanche que la semaine.'

anaphoricité

Lorsque le comparatif n'est pas explicité, c'est le contexte qui le fournit ('autant' = 'autant que ça').


(4) CONTEXTE: Barzh ar boulonjerez, ar c'hatoioù n'int ket dreicht.
'A la boulangerie, les gateaux ne sont pas extras.'
Ur c'hruadur pemp bloazh niche great kelkouz.
un enfant cinq ans aurait fait autant
'Un enfant de cinq ans en aurait fait autant.' Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)

Conjonction

kenkoulz ober

Kenkoulz est aussi un complémenteur: (kenkoulz ober, 'tant qu'à faire')


En français de Basse-Bretagne, on peut trouver la décomposition francisée littérale de ken koulz ober:

Tant que faire, un pneu, j'aurais pu mett!, Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:12)


koulz ha pa vs. evel pa

Kervella (1972:36) regrette auprès d'un éditeur des modifications de phrases de evel ma, qu'il dit correspondre au sens voulu, en evel pa, qu'il pense grammatical mais de sens différent (sens qu'il aurait exprimé en koulz ha pa).

  • koulz ha pa vije bet un dra divizet en a-raok...
  • hag he stardañ koulz ha pa vije bet ivez...