Kement

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Kement est un déterminant (voir Stephens 1993) indéfini.

C'est un quantifieur qui signifie 'chaque' ou 'autant', le comparatif d'égalité de kalz (Trépos 2001:142).


(1) Meur a wech e ra kement-all, kement ha ken alies ma 'z eo direunet lost e varc'h.
maintes de fois R4 fait autant tant et si souvent que est .crinièré queue son cheval
'Il fait cela mainte fois, tant et si souvent que la queue de son cheval n'a plus un crin.'
Cornouaille (Pleyben), Ar Floc'h (1950:157)


En reduplication, dans kement-mañ-kement, c'est probablement un indéfini de choix libre.

Morphologie

La consonne initiale de kement est palatalisée en vannetais.


(2) [ kønøɥe:i ɥehɛtʃəbə tʃəmɛnadət ]
Kenevezoñ 'vehe ket bet kement a dud. Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:34)
si.ce.n.est lui serait pas eu autant de gens
'Sans lui, si ce n'était lui, il n'y aurait pas eu autant de monde.'


Le Bayon (1878:14) et Kervella (1947:§543) proposent la dérivation:

  • ken- + ment, 'taille' > kement, 'autant, de même mesure'


Kement peut être morphologiquement verbalisé (daougement, 'doubler').

Quantifieur 'chaque, tout'

Kement est un déterminant quantifieur de quantité. Il quantifie sur un domaine nominal déclenchant le rannig a.

sémantique

Kement, comme pep, peut avoir un sens distributif, où il exprime une totalité où chaque élément est passé en revue l'un après l'autre (Chalm 2008:R.1.1.1).


(1) Kement ki klanv a zeuio er vro dre Voujez a dremeno.
chaque chien malade R viendra dans.le pays par Boujez R passera
'Tous les chiens enragés qui arriveront dans la contrée passeront par Boujez.' Léonard, Kerrien (2000:4)


(2) E kement ru e chom skriteloù, get jermaned àrnezhe.
dans chaque rue R reste affiches avec allemand sur.eux
'Dans chaque rue, il reste des affiches, écrites en allemand.' Vannetais, Herrieu (1994:264)

syntaxe

Selon Stephens (1993:138), kement est un déterminant puisqu'il ne peut pas apparaître avec un article et qu'il précède les adjectifs pré-nominaux.


(2) * ur c'hement levr / kement kozh ti.
un chaque livre chaque vieux maison Trégorrois, Stephens (1993:138)


Kement peut être précédé de tout.


(3) Tout kement ki ha kement kazh a oa bet d'an interamant braz.
tout chaque chien ha chaque chat R était été P le enterrement grand
'Tous les chiens et tous les chats avaient été au grand enterrement.'
Dastum, Enquête ethno-linguistique à Combrit, - 2004-12-14


Kement, comme pep, 'chaque' peut être utilisé sans modification (Hemon 1975:154, Stephens 1993:138).


(4) Anat an dra da gement kloareg, ar merc’hed a zo skañv o fennoù.
évident le chose à chaque clerc le femmes R est léger leur têtes
'Il est évident pour tout clerc que les femmes sont stupides.' Standard, Drezen (1990:59)


ellipse du nom et indéfini de choix libre

Kement dans le sens de 'chaque' peut apparaître sans que le nom qu'il quantifie soit prononcé. Il ne semble pas que l'ellipse soit conventionnalisée: son interprétation dépend du contexte syntaxique et discursif où elle se trouve.

En (5), la lacune est interprétée comme ayant un référent animé. L'ensemble a alors un sens d'indéfini de choix libre, comme nep en (5), ou celui d'un quantifieur comme 'chacun/quiconque' en français.


(5) Dek mil yen evit [ kement a lakaio e grog warnañ ]
10.000 yen pour R mettra son grappin sur.lui
'Dix mille yen pour quiconque lui mettra le grappin dessus.'
Standard, Kervella (2002:30)


En (6), la lacune est interprétée comme le mot tra, 'chose'.


(6) Kement a zo ret evit o c'havout a gavot e deroù roll pep departamant.
autant (chose) R est obligé pour les2 trouver R1 trouverez dans intro liste chaque département
'Vous trouverez en introduction de la brochure de chaque département toute information nécessaire pour les trouver.'
Standard, 'kentelioù d'an oadourien', roll an ofis 2004/5.


En (7), la lacune est interprétée comme le mot niver, 'nombre', et doit être interprétée comme désignant une quantité (au moins) égale à 360.


(7) Gant 360 pennad-skrid ha kement a skeudennoù en deus klasket Patrick Tudoret ober tro ar Vro-Vigoudenn gant he sevenadur.

Standard, Bremaik, 7 juillet 2010.

Adverbe 'tant', 'autant'

Kement signifie aussi 'tant (que)', autant (que)'. Il apparait comme adjectif prédicatif ou comme adverbe.


(1) [ 'kemɛn nøz ˌbed ãn tɛ'jɛr xwar ãn ˌɛjl aɡ i'be:n ]
Kement ’neus bet an teir c’hoar an eil hag eben.
autant a eu le trois sœur le second et autre.F
'Les trois sœurs ont reçu autant l’une que l’autre.' Plozévet, Goyat (2012:197)


(2) Miz mae ha miz Even, ral ma vez reverdioù bras kement.
mois mai et mois juin rare si est marées grand autant
'En mai et juin, il n'y a pas souvent (tant que ça) de grandes marées.'
Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:23)


kement a, '(au)tant de'

La restriction de kement, '(au)tant' est introduite par la préposition a dans tous les dialectes.


(2) kemend all a boan
autant autre de1 peine
'tant de peine' Léon (Cléder), Seite (1998:135)


(3) É nep tu ne vehé kavet kement a sord guskemanteu èl é Breih.
en nep côté ne serait trouvé autant de sorte costumes comme en Bretagne
'Nulle part on ne trouverait autant de sortes de costumes qu'en Bretagne.' Vannetais, IB. (1910:19)


kement ... ma, 'tant... que'

Lorsque le quantifieur kement introduit une structure avec deux propositions en rapport de cause/conséquence ('tant... que....'), le complémenteur de la proposition circonstancielle de conséquence est ken ma ou evel ma.


(1) Ha rac’h an dud-se a ra kenwerzh, a c’hounid argant kement èl ma karont.
et tout le gens- R fait commerce R1 gagne argent autant comme que4 aiment
'Et tous ces gens font du commerce, gagnent de l'argent autant qu'ils veulent.' Vannetais, Herrieu (1994:39)


(2) Lammat a rae kement ha ken bihan ma kouezhas.
sauter R faisait autant et si peu/petit que4 tomba Standard, Menard & Kadored (2001:'bihan')
'Il sautait tellement qu'il est tombé.'


Il y a cependant variation sur ce point. A Plougerneau, la locutrice considère ma agrammatical, au profit d'un complémenteur vide.


(3) Kement a vall e oa warnañ da vont kuit (* m' ) en neus lesket e holl draoù war e lerc'h.
tant de1 hâte R était sur.lui à1 aller parti * que R.3SGM a laissé son1 tout1 choses sur son suite
'Il était tellement pressé de partir qu'il a laissé toutes ses affaires.'
Léon (Plougerneau), M-L. B. (05/2016)

kement X a zo, 'tout X'

Lorsque le nom quantifié par kement est suivi par la relative a zo ('qu'il y a'), le sens global est: 'tous les X existants'. C'est probablement de là que vient son sens de quantifieur 'chaque'.


(1) Pleustriñ a reomp war gement Levr Sakr a zo.
s'entraîner R faisons sur1 autant livre sacré R y.a
'Nous nous entraînons sur tous les livres sacrés.'
Standard, Drezen (1990:41)


(2) dre gement bro a oa tro-war-dro
par1 autant pays R1 était alentour
'à travers tous les pays alentour' Léon (Saint Pol de Léon), Milin (1922:402)


(3) Kement hent, kement gwenojenn, kement korn a zo er vro a zo anavezet gantañ.
chaque chemin chaque riboulle chaque coin R y.a dans.le pays R est connu par.lui
'Il connait chaque chemin, chaque riboulle, chaque coin du pays.'
Standard, Description "Red an Amzer" de Ur Skragn en Uhelgoad [02/05/2010].


Le dialecte trégorrois montre souvent la forme en kement X a zo tout.


(3) kement loen fall a zo toud

'tous les gens méchants (qui existent)', Trégorrois, Gros (1970b:§'loen')

(4) kémen génóék só tout

'tous les imbéciles, n'importe quel imbécile', Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:44)

(5) bah kémen ti só tout

'dans toutes les maisons sans exceptions', Trégorrois (Plougrescant), Le Dû (2012:44)

Composés morphologiques

kement + déictique

Kement peut se combiner avec les adverbes déictiques spatiaux -mañ, -se, -hont. L'ensemble fonctionne alors comme une anaphore.


 Hemon (1995:36): 
 'All this' is expressed by kement-mañ; 
 'all that' by kement-se; 
 one may say, though it is rare, kement-hont 'all that over there'.


(1) E pad pell amzer e veze kontet kement-mañ: ar vro-se zo paour.
pendant long temps R était conté autant-ci le pays-ci est pauvre
'On racontait ceci depuis longtemps: ce pays était pauvre.'
Standard, Menard & Kadored (2001kement-mañ)


(2) Kement-se n'eo ket debriñ mes krignat an hani eo.
autant- ne'est pas manger mais grignoter le celui est
'Cela n'est pas manger mais grignoter.'
Le Scorff, Ar Borgn (2011:57)


(3) eun niver braz a Vretoned a ankounac’ha kement-se.

Maria Prat, Diou hoar da choaz

pronom relatif a gement

Favereau (1997:§584) signale l'usage de a gement comme "relatif d'insistance".


(1) N'eus nemete a gemen ' zo interesset.
ne'y.a seulement.eux C est intéressé
'Il n'y a qu'eux qui soient intéressés.' Favereau (1997:§584)


(2) Ne oe nitra a gement ne houié.

'Il n'y avait rien qu'il ne sût., Vannetais 1878, Le Bayon (1878:47)


Cette grammaticalisation contenant kement, 'autant', est à mettre en relation avec les propriétés anaphoriques de kement:


(2) N'eus ket met an dud dall / kement a ra skwer fall!

'Il n'y a que les gens aveugles qui donnent le (un tel) mauvais exemple'.
Favereau (1997:§584)


kement + C, 'tant qu'à'

Kement employé en composé avec le complémenteur ha(g) obtient le sens de 'tant qu'à' en français.


(11) kement ha kemer eur wreg, em-efe c'hoant da gaoud unan hag a ouife ober eun tamm a beb seurt.

Maria Prat, Diou hoar da choaz

daou-gement

Gros (1970:159) note que daou-gement serait plus grammatical, mais ne se dit pas en Trégor (cf. daou hant).


(x) Honnez a oa bepred daou-hement din-me.
celle.ci R était toujours deux-autant à.moi-moi
'Celle-là était au moins le double de moi (comme grosseur).' Trégorrois, Gros (1970:159)

kement-mañ-kement(-mañ)

Le composé kement-mañ peut servir de base à une reduplication partielle ou complète.


(12) Kement-mañ-kement e kousto deoc'h ar pred.
autant-mañ-autant R coûtera à.vous le repas
'Le repas vous coûtera tant.'
Standard, Menard & Kadored (2001:kement-mañ)


  • 'Kement-mañ-kement-mañ a zo en ho pilhoù, mestrez an ti. Dek gwenneg a c'hellan reiñ deoc'h.'
'Vos chiffons pèsent tant, madame. Je peux vous en donner dix sous.', Léon, Abeozen (1986:51)


kement-ha-kement

Le composé kement-ha-kement est utilisé pour indiquer l'égalité de mesure de quantité ou de grandeur d'au moins deux entités.


(13) Kement-ha-kement int o daou.
autant-et-autant sont leur deux
'Ils sont aussi grands l'un que l'autre.'
Standard, Menard & Kadored (2001:kement)


(14) Lakait kement-ha-kement deus an daou du.
mettez autant-et-autant P le deux côté
'Mettez-en autant des deux côtés.'
Standard, Menard & Kadored (2001:kement)


(15) Kement-ha-kement a vrezhoneg hag a c’halleg er skolaj hag el lise.
autant-et-autant de1 breton et de1 français dans.le collège et dans.le lycée
'autant de breton que de français au collège et au lycée.'
Standard, plaquette Div-Yezh ('malizennad evit an dilennnidi', 2006)

kement-all

(1) Biskoaz n'am-oa gwelet na klevet kemend-all.
jamais ne R.1SG avais vu ni entendu autant-autre
'Jamais je n'avais vu ni entendu pareille chose.' Trégorrois, Gros (1984:86)


  • An abardaezh-se e oa pignet en-dro ar breur Arturo diouzh an iliz d’e logig wenn, trefuet, aet war e gement-all., standard, Drezen (1990:63)

Terminologie

Selon Trépos (2001:§315), kement est un 'adjectif indéfini'. Selon Le Dû (2012:44), kement est un 'identifiant'.

Bibliographie