Ke

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le complémenteur ke est un emprunt transparent au français que. Il n'est relevé qu'en vannetais de Guérande, un dialecte disparu.


(1) Hañ greit ke vôl pe ma hañ uel zo dehéoñ. Guérandais fin XIX°
Eñ (a) gred holl (ar) pezh emañ eñ (o) welout zo dezhañ. Equivalent KLT
lui (R)1 croit que tout ce que est lui (à)4 voir est à.lui
'Il croit que tout ce qu'il voit est à lui.' Mathelier (2017:28)