Kavout : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
(10 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
== Syntaxe ==
 
== Syntaxe ==
  
=== infinitive sujet ===
+
=== proposition infinitive objet ===
 +
 
 +
L'objet de ''kavout'' peut être une [[proposition infinitive]].
  
  
Ligne 49 : Ligne 51 :
  
  
=== 'apprécier' ===
+
=== ''kavout mat'', 'apprécier' ===
 +
 
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
Ligne 58 : Ligne 61 :
 
| || colspan="4" | 'bien qu'il apprécie.'|||||| ''Standard'', [[Kervella (1995)|Kervella (1995]]:§278)
 
| || colspan="4" | 'bien qu'il apprécie.'|||||| ''Standard'', [[Kervella (1995)|Kervella (1995]]:§278)
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
[[Timm (1987a)|Timm (1987a]]:290) remarque que dans ''kavout mat'', l'objet ne peut pas intervenir entre ''kavout'' et ''mat''.
 +
  
  
 
{| class="prettytable"
 
{| class="prettytable"
| (5) ||'''Gav''' ket ||nen aes || boût dikriet.
+
| (5) ||<font color=green> /me ||<font color=green> gav||<font color=green> 'ma:d||<font color=green> ' ' nã ̆w ||<font color=green>'e/ </font color=green>||||||''Poher (Carhaix)'', [[Timm (1987a)|Timm (1987a]]:290)
 
|-
 
|-
||| <sup>[[1]]</sup>trouve [[ket|pas]] ||[[IMP|on]] [[aes|facile]] || [[bezan|être]] critiqué
+
| || Me || 'gav|| mat || anezhañ || ivez.
 +
|-
 +
| ||[[pfi|moi]] ([[R]])<sup>[[1]]</sup>|| trouve || [[mat|bien]] || [[a|P]].[[pronom incorporé|lui]] || [[ivez|aussi]]
 
|-
 
|-
|||colspan="4" | 'On n'aime pas être critiqué.' ||||||||''Cornouaillais de l'Est (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:30)
+
|||colspan="4" | 'Je l'aime bien aussi / J'apprécie aussi cela.'  
 
|}
 
|}
  
  
=== ''kavout da'' ub. ===
+
On trouve d'autres formations où ''kavout'' signifie 'apprécier', avec ''kavout brav'', ''kavout aes...''
 +
 
 +
 
 +
{| class="prettytable"
 +
| (6) ||'''Gav''' ket ||nen aes || boût dikriet.
 +
|-
 +
||| <sup>[[1]]</sup>trouve [[ket|pas]] ||[[IMP|on]] [[aes|facile]] || [[bezan|être]] critiqué
 +
|-
 +
|||colspan="4" | 'On n'aime pas être critiqué.' ||||||||''Cornouaillais de l'est maritime (Riec)'', [[Bouzeg (1986)|Bouzeg (1986]]:30)
 +
|}
 +
 
 +
=== ''kavout da ub.'' ===
  
  
Ligne 75 : Ligne 95 :
 
|(6)||- Ur wech oa ||kouezhet klañv. ||An dra-se oa ||er bloavezh, ||a '''gav''' din, 1949.
 
|(6)||- Ur wech oa ||kouezhet klañv. ||An dra-se oa ||er bloavezh, ||a '''gav''' din, 1949.
 
|-
 
|-
| || [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>[[gwech|fois]] [[COP|était]] ||[[kouezhañ|tombé]] [[klañv|malade]] ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>chose-[[DEM|là]] [[COP|était]] ||[[P.e|en]].[[art|e]] [[bloaz|an]].[[-vezh|née]] ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> trouve [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]], 1949.
+
| || [[art|un]] <sup>[[1]]</sup>[[gwech|fois]] [[COP|était]] ||[[kouezhañ|tombé]] [[klañv|malade]] ||[[art|le]] <sup>[[1]]</sup>[[tra|chose]]-[[DEM|là]] [[COP|était]] ||[[P.e|en]].[[art|e]] [[bloaz|an]].[[-vezh|née]] ||[[R]]<sup>[[1]]</sup> trouve [[da|à]].[[pronom incorporé|moi]], 1949.
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Une fois il est tombé malade. C'était l'année 1949, je crois.'
 
|||colspan="4" | 'Une fois il est tombé malade. C'était l'année 1949, je crois.'
Ligne 85 : Ligne 105 :
 
[[Gourmelon (2014)|Gourmelon (2014]]:83) note qu'après ''kavout da'', il n'est pas possible d'avoir une [[proposition infinitive]].  
 
[[Gourmelon (2014)|Gourmelon (2014]]:83) note qu'après ''kavout da'', il n'est pas possible d'avoir une [[proposition infinitive]].  
 
La tournure ''kavout da'', avec l'[[expérienceur]] introduit par la [[préposition]] ''[[da]]'', n'est possible que si une proposition tensée est son [[sujet]].
 
La tournure ''kavout da'', avec l'[[expérienceur]] introduit par la [[préposition]] ''[[da]]'', n'est possible que si une proposition tensée est son [[sujet]].
 
  
 
=== forme pronominale ''en em gavout'' ===
 
=== forme pronominale ''en em gavout'' ===
Ligne 107 : Ligne 126 :
 
|(8)|| Em '''gavet''' a ran ||get kenseurted, || amezeion.
 
|(8)|| Em '''gavet''' a ran ||get kenseurted, || amezeion.
 
|-
 
|-
| || [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> trouver [[R]] [[ober|fais]] || [[gant|avec]] [[ken-|con-]].[[seurt|sort]].[[-ed (PL.)|s]] || voisin[[-ion|s]]
+
| || [[en em|se]]<sup>[[1]]</sup> trouver [[R]] [[ober|fais]] || [[gant|avec]] [[ken-|con-]].[[seurt|sort]].[[-ed (PL.)|s]] || [[amezeg|voisin]].[[-ion|s]]
 
|-
 
|-
 
|||colspan="4" | 'Je me retrouve avec mes pareils, des voisins.'|||| ||||||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:§13)
 
|||colspan="4" | 'Je me retrouve avec mes pareils, des voisins.'|||| ||||||||''Vannetais'', [[Herrieu (1994)|Herrieu (1994]]:§13)
Ligne 158 : Ligne 177 :
 
| (2) || Gras '''kavan''' || kaout ||ur banne dour.
 
| (2) || Gras '''kavan''' || kaout ||ur banne dour.
 
|-  
 
|-  
| || grâce trouve ([[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup>)||[[kaout|avoir]] || [[art|un]] [[banne|verre]] eau
+
| || grâce trouve ([[particule o|à]]<sup>[[4]]</sup>)||[[kaout|avoir]] || [[art|un]] [[banne|verre]] [[dour|eau]]
 
|-
 
|-
||| colspan="4" | 'Ca me soulage d'avoir un verre d'eau.'|||||| ''Léon'', [[Kervella (2009)|Kervella (2009]]:175)  
+
||| colspan="4" | 'Ça me soulage d'avoir un verre d'eau.'|||||| ''Léon'', [[Kervella (2009)|Kervella (2009]]:175)  
 
|}
 
|}
  
Ligne 166 : Ligne 185 :
 
== Diachronie ==
 
== Diachronie ==
  
Le verbe 'avoir' n'a pas d'infinitif propre en [[moyen breton]], ni dans les dialectes modernes [[KLT]]. Il y est utilisé l'infinitif ''caffout''; ''kavout'' (écrit ''kaout'' en standard, [[Hemon (2000:§140,(10))]]).
+
Le verbe 'avoir' n'a pas d'infinitif propre en [[moyen breton]], ni dans les dialectes modernes [[KLT]]. Il y est utilisé l'infinitif ''caffout'', ''kavout'' (écrit ''kaout'' en standard, [[Hemon (2000:§140,(10))]]).
 
    
 
    
 
:  ''caffout queuz'', ''[[Moyen breton]] 1622'', [[Do.|Do.:42]]
 
:  ''caffout queuz'', ''[[Moyen breton]] 1622'', [[Do.|Do.:42]]

Version du 2 septembre 2019 à 09:21

Le verbe kavout est un verbe transitif qui signifie 'trouver'.


(1) Ret-holl eo din e gavout.
obligé-tout est à.moi le1 trouver
'Il faut absolument que je le trouve.' Standard, Kervella (2001:21)


Morphologie

dérivation

Kavout a une forme inaccusatives pronominales (en em gavout).

C'est la base de kavout qu'on trouve dans le composé nominal emgav 'rendez-vous', avec une lénition provoquée par le préfixe em-.


Syntaxe

proposition infinitive objet

L'objet de kavout peut être une proposition infinitive.


(2) Goular e kavan gwelet ar re-all o tont da c'hoarzin gwap d'in... Cornouaillais / Léon, Croq (1908:72)
tiède R4 trouve voir le autre à4 venir pour1 rire blague à.moi
'Je trouve moyen de voir les autres venir se fiche de moi.'

Sémantique

'trouver' vs. 'avoir'

En (3), le sens de kavout est proche de kaout 'avoir', dont il a plausiblement fourni le matériel de l'infinitif. Guillevic & Le Goff (1986:42) considèrent que dès que le verbe kaout 'avoir' n'est pas auxiliaire, il est préférablement remplacé par le verbe kavout.


(3) O mirout a ra evit kavout mel ha koar da werza.
les garder R1 fait pour trouver miel et cire à1 vendre
'Elle les garde pour vendre du miel et de la cire.' Le Bozec (1933:48)


kavout mat, 'apprécier'

(4) Evitañ da gavout mat
pour.lui de1 trouver bon
'bien qu'il apprécie.' Standard, Kervella (1995:§278)


Timm (1987a:290) remarque que dans kavout mat, l'objet ne peut pas intervenir entre kavout et mat.


(5) /me gav 'ma:d ' ' nã ̆w 'e/ Poher (Carhaix), Timm (1987a:290)
Me 'gav mat anezhañ ivez.
moi (R)1 trouve bien P.lui aussi
'Je l'aime bien aussi / J'apprécie aussi cela.'


On trouve d'autres formations où kavout signifie 'apprécier', avec kavout brav, kavout aes...


(6) Gav ket nen aes boût dikriet.
1trouve pas on facile être critiqué
'On n'aime pas être critiqué.' Cornouaillais de l'est maritime (Riec), Bouzeg (1986:30)

kavout da ub.

(6) - Ur wech oa kouezhet klañv. An dra-se oa er bloavezh, a gav din, 1949.
un 1fois était tombé malade le 1chose- était en.e an.née R1 trouve à.moi, 1949.
'Une fois il est tombé malade. C'était l'année 1949, je crois.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:113)


Gourmelon (2014:83) note qu'après kavout da, il n'est pas possible d'avoir une proposition infinitive. La tournure kavout da, avec l'expérienceur introduit par la préposition da, n'est possible que si une proposition tensée est son sujet.

forme pronominale en em gavout

Sous le sens 'se trouver (les uns les autres)', le verbe kavout apparaît avec un sujet pluriel et le réfléchi en em.


(7) Guelet a rit penaus an dud en em gav.
voir R faites que le 1gens se1 trouve
'Vous voyez que les hommes se rencontrent.' Prud'homme (1863:97)


Le sujet syntaxique peut être singulier tant que le sujet sémantique est pluriel.


(8) Em gavet a ran get kenseurted, amezeion.
se1 trouver R fais avec con-.sort.s voisin.s
'Je me retrouve avec mes pareils, des voisins.' Vannetais, Herrieu (1994:§13)


Lorsque le sujet est sémantiquement singulier, il s'agit alors d'une structure verbale de sens différent, la forme pronominale en em gavout, 'se trouver, arriver, survenir', ou encore 's'y retrouver'.


(9) Klevout a reoc'h unan bennak oc'h en en gaout.
entendre R faites un quelconque à4, +C arriver
'Vous entendez quelqu'un arriver.' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


Il existe aussi une expression dialectale de sens distinct qui peut sélectionner un sujet singulier.


(10) Hennezh en em gav.
celui.ci se1 trouve
'Il se trouve supérieur.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016b)


Expressions

On trouve le verbe kavout dans différentes expressions figurées.


kavout ar c'housk 'trouver le sommeil'

(1) Hani nen des gellet kavout er housket.
N ne.3SGM a pu trouver le 5sommeil
'Personne n'a pu dormir.' Vannetais, Jaffré (1986:46) cité par Schapansky (1996:180)

kavout gras 'soulager'

(2) Gras kavan kaout ur banne dour.
grâce trouve (à4) avoir un verre eau
'Ça me soulage d'avoir un verre d'eau.' Léon, Kervella (2009:175)


Diachronie

Le verbe 'avoir' n'a pas d'infinitif propre en moyen breton, ni dans les dialectes modernes KLT. Il y est utilisé l'infinitif caffout, kavout (écrit kaout en standard, Hemon (2000:§140,(10))).

caffout queuz, Moyen breton 1622, Do.:42
ret eo dech caffet patiantet, Moyen breton 1580 ou début XVI°, Qu.:37


Bibliographie

  • Yann Gerven. 2014. ' me soñj din, me gav din ', Yezhadur!, Alioù fur evit ar vrezhonegerien diasur, Keit Vimp Bev, 83-84.