Kargañ

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le verbe kargañ est transitif. Il provient de la même racine que le verbe français charger.


(1) An holl a gargas o c'hof. Cornouaillais / Léon, Croq (1908:65)
le tout R1 chargea leur2 ventre
'Ils firent tous bonne chère.'


Morphologie

De façon régulière, le suffixe verbal de l'infinitif est -añ et celui du participe est -et.


(2) Eur harr karget mad a deue etrezeg ennañ. Léon (Plouzane), Briant-Cadiou (1998:19)
un 5voiture chargé bien R 1 venait vers dans.lui
'Une voiture bien chargée venait vers lui.'


Sémantique

usage intransitif

L'objet peut-être élidé, comme dans le cas du français charger.


(1) E kountes anezho en ur droc'hañ ha goude en ur gargañ.
R4 comptes P.eux en1 couper et après en1 charger
'Tu les comptais en les coupant, et après en les chargeant.'
Léon, Mellouet & Pennec (2004:74)


(2) Ha liesoc'h evit ar sul, ni 'garga lan ar vuzul.
et souvent.plus que le dimanche nous (R1) charge plein le mesure
'Et plus souvent encore que le dimanche, nous chargeons mesure pleine.' Ploue, Le Scorff, Ar Borgn (2011:17)


kargañ vs. sammañ

Il ne semble pas y avaoir de différences de sens entre kargañ et sammañ.


(3) Gallout a ra sammañ ouzhpenn daou c'hant livr war e gein.
pouvoir R1 fait charger au.delà deux cent livre sur1 son1 dos
'Il peut porter plus de deux cent livres sur son dos.' Gourmelon (2014:35)


Dans le domaine nominal, la concurrence est aussi avec bec'h.


'charger qq. d'une tâche, d'une mission'

(4) ... rak eñ e-unan a 'n em gargas eus ar gefridi... Léon (Bodilis), Ar Floc'h (1985:17)
car lui son1-un R 'se1 chargea de le 1tâche
'...car il se chargea lui-même de la tâche...'


(5) Jañ e-nevoa c'hoant da lakaad ahanom d'ober baz-valan evitañ.

'Jean voulait nous charger d'agir comme médiateur (ou intercesseur) pour lui.', Gros (1989:'baz')


'avoir qq à charge'

(6) Ma tigwe d'ec'h skuiza ganin war ho kourre
si4 arrive à'vous fatiguer avec.moi votre3 surface
'Si vous veniez à vous lasser de m'avoir à votre charge.' Haute-Cornouaille (Kergrist-Moëlou), Le Garrec (1901:14)


Horizons comparatifs

'charge d'artillerie'

(7) Ne arsav ket neoazh ar Jermaned a fardiñ bemnoz er-maez ag o zoulloù.
ne1 arrête pas cependant le allemands de1 charger chaque.nuit dehors de leur2 trous
'Mais les allemands n'arrêtent pas de charger chaque nuit en dehors de leurs trous.' Vannetais, Herrieu (1994:100)