Kap

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

L'adjectif kap, ou kat, est un emprunt transparent au français 'capable', il dénote la capacité au sens large.


(1) Diouzh ma hoazez n'on kap da vann.
à mon assise ne suis capable de1 zéro
'(Quand je suis) assis je ne peux rien (faire).' Trégorrois, Gros (1970:chap.II)


Syntaxe

distribution

En (2), l'adverbe négatif mui apparaît à droite de kap, ce qui suggère que ce dernier a opéré un petit mouvement vers la gauche.


(2) Me m'eus paseet alies du-se met n'on ket kap mui [ da vont ].
moi 1SG'a passé souvent chez eux/là-bas mais ne suis pas capable plus à aller
'J'y suis souvent passé mais je ne peux plus y aller.' Bas-Cornouaillais (Tréboul), Hor Yezh (1983:72)


kap da

L'argument de kap est introduit par la préposition da1.


(1) Kap da dremen hep butun ne oa ket.
capable de1 passer sans tabac ne1 était pas
'Il ne pouvait pas se passer de tabac.' Trégorrois, Gros (1989:'kap')


Sémantique

Kap est un prédicat qui peut dénoter la capacité physique d'opérer une action.


(3) N'on ket kap da ganna ken gwenn ken hag e oan bet oh ober.

'Je ne peux plus laver aussi blanc que je le faisais un temps fut.', Gros (1989:'bet')


La sémantique de kap excède cette idée de capacité physique ('ne pas être capable') pour une idée de pouvoir plus générale ('ne pas pouvoir').


(4) Amañ n'eus ket kap den ebet da gaoud mann.
ici ne’est pas capable personne aucun de1 avoir zéro
'Ici personne ne peut rien avoir.' Trégorrois, Gros (1989:'abil')


La lecture peut même être déontique ('tu ne peux pas (décemment)').


(5) Ar plac'hig-se zo diwarnout 'vat te n'out ket kap da nac'h honnezh.
le fille- est d'après.toi mais toi ne es pas cap de nier celle.là
'Cette gamine tient de toi, sûr, tu ne peux pas la renier.'
Standard, Ar Barzhig (1988:36), cité dans Ledunois (2002:273)


A ne pas confondre

Voir aussi les adjectifs barrek et gouest, 'capable'.