Kammed

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

En contexte positif, kammed est un nom nu qui signifie un 'pas', comme dans pas-à-pas.


(1) Kammed ha kammed e reer tro ar bed.
pas et pas R fait.IMP tour le monde
'Pas à pas, on fait le tour du monde.' Proverbe


Kammed est aussi un minimiseur: le pas est l'unité la plus petite sur une échelle de longueur. En contexte négatif, le nom nu kammed est un item de polarité négative signifiant 'jamais'. En zone préverbale et avec le même sens, kammed est un mot négatif.


Item de polarité négative

Lorsqu'une négation est présente, le minimiseur kammed, logiquement, maximise. Il signifie 'jamais' . C'est un item de polarité négative.


(2) Aze pa'z eer da Gerbirïou ez eus eur fankigell ha na ziseh kammed.
quand'z va.IMP à1 Kerbiriou y.a un boue.sfx qui ne1 dé-.sèche pas/jamais
'Là, quand on va à Kerbiriou, il y a un bourbier qui ne dessèche jamais.' Trégorrois, Gros (1970b:§'fank')


syntaxe

La seconde partie de la négation kammed peut apparaître loin en dessous du verbe tensé.


(3) Homañ na vez graet netra a vad ebed dezi kammed.
celle.ci ne.R est fait rien de1 bien aucun selon.elle pas/jamais
'D'après celle-ci, on ne fait jamais rien de bien.' Trégorrois, Gros (1970:157)


horizon comparatif

Le second terme de la négation française pas, qui emprunte littéralement du même minimiseur, est comparable au breton kammed. Cependant, le sens de kammed en breton est obligatoirement temporel ('pas' vs. 'jamais', 'pas une fois').

Mot négatif

En zone pré-tensée, c'est un mot négatif, c'est-à-dire qu'il peut porter seul un sens négatif sans qu'aucune autre marque de la négation ne soit présente. Dans cet usage de mot négatif, il est strictement restreint à la position directement prétensée (Schapansky 1996).


(3) Alïes e kave digare d'en em damall [...], kammed d'en em veuli.
souvent R4 trouvait excuse de se1 reprocher pas de se1 louer
'Elle trouve souvent moyen de se faire des reproches, jamais de se chanter louanges.'
Buhez ar zent, § Santez Thereza, p.710


(4) ...ha kammed den ne glevas komz anezhe.
... et jamais homme ne1 entendit parler P.eux
'Et jamais nul n'entendit parler d'eux.' Trégorrois (Kaouenneg), ar Barzhig (1976:34)