Kaer

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Kaer 'beau, belle, bien' est un adjectif et un adverbe 'bien, beaucoup'. Le suffixe -kaer est un intensifieur.


(1) Ha hi da wiskiñ he dilhad kaer.
et elle de1 vêtir son habits beau
'Elle revêt ses beaux habits.' Vannetais, Ar Meliner (2009:106)


Morphologie

variation dialectale

(2) /red-o mə-fo ka:r y-seXed əndijat
Ret eo ma vo kaer evit sec'hiñ an dilhad. Équivalent standardisé
obligé-est que-sera beau pour- sécher le habits
'Il faut qu'il fasse beau pour sécher le linge.' Groix, Ternes (1970:322)


(non)-lénition en vannetais

Le Bayon (1878:11) note que les mutations sur les adjectifs postnominaux s'appliquent en vannetais uniquement sur les adjectifs bras, 'grand.e', bihan, 'petit.e', brav, 'beau/belle' et mat, 'bien, bon'. Il cite cependant quelques exemples exceptionnels de mutation, dont sur kaer.


dérivation

nominalisation

L'adjectif kaer peut être nominalisé par un suffixe en -ell (kaerell, Kervella 1947:§834).


intensifieur

Kaer rentre dans la composition de nombreux adverbes: a-fourch-kaer 'à califourchon', a-ruz-kaer 'en roulant'... Il s'agit alors du suffixe intensifieur -kaer.


(3) Fourlichou, hi ivez, a spias a-benn-kaer Leich.
Fourlichou elle aussi R1 aperçut tout.de.suite-très Leich
'Fourlichou, elle aussi, aperçut tout de suite Leich.' Vannetais, Ar Meliner (2009:35)


Dans la forme netra ebet kaer, kaer intensifie ebet.


(4) bégur reent ket nintra e-bet kaer da zibi nè. Cornouaille (Saint-Yvi), German (2007:177)
puisque 3PL (ne1) faisaient pas rien aucun beau à1 manger P.eux
'Puisqu'ils n'avaient absolument rien fait à manger.'


C'est l'usage d'intensifieur qui a donné la grammaticalisation en quantifieur tragaer 'pas mal (de), beaucoup (de)' à Plougerneau.

Syntaxe de l'adjectif

modification

(2) N'eo ket forzh kaer anezhi...
ne'est pas très beau P.elle
'Elle n'est pas très belle...' Vannetais, Herrieu (1994:84)


adjectif prédicatif

L'adjectif kaer peut être un adjectif prédicatif.


(6) Bet e oa ar vleunienn-se kaer gwechall; bremañ, avat, edo bras-disec'het...
été R était le fleur-ci beau autrefois maintenant, cependant était grand-des.séché
'Cette fleur avait été belle autrefois; elle était cependant maintenant complètement desséchée.'
Standard, Kervella (1933:58)


adjectif antéposé au nom

L'adjectif kaer fait partie des rares adjectifs qui peuvent apparaître devant le nom qu'ils modifient.


(1) Sell aze pegen kaer kroaz eo honnez.
regarde ici combien beau croix est celle-ci
'Regarde celà, quelle belle croix (est celle-là).' Trégorrois, Gros (1989:'kaer')


sémantique

Le sens de 'beau' peut aussi être plus largement un augmentatif (comme en français C'était quand même un beau poisson!).


(1) Hola! Kaoz kaer a zo etrezoh!
Hola conversation beau R1 est entre.vous
'Hola! Vous êtes en grande conversation!' Trégorrois, Gros (1989:'kaoz')

Syntaxe de l'adverbe

L'adverbe est un tiem de polarité négative, il signifie '(pas) beaucoup'.


(1) N'anavezan ket (kaer) anezañ (kaer).
ne'connais pas beaucoup P.lui beaucoup
'Je ne le connais pas très bien.' Trégorrois, Gros (1989:'kaer')


(2) /hwiatš ndeiŋ' kèr pïta reï namzir /
ouia ket en den kaer petra e rei an amzer
(ne) sait pas l'homme beaucoup quoi R1 fera le temps
'On ne sait pas très bien ce que le temps donnera.' Guémené-sur-Scorff, McKenna (1978:170)


modification

Contrairement au français beaucoup, l'adverbe kaer peut être modifié.


(3) 'oa ket bet kaerig aolou ba'r gwé. Cornouaillais de l'Est (Moëlan)
(ne1) était pas été beaucoup pommes dans'le arbres
'Il n'y avait pas eu beaucoup de pommes dans les arbres.' Bouzec & al. (2017:103)


(4) N'ouzon ket gwall gaer.
ne'sais pas très1 beaucoup
'Je ne sais guère.' Favereau (1997:§304)

Particule de discours

Naoned (1952:59) note à Scaër/Guiscriff pour kaer le sens de particule de discours 'pour ainsi dire'.


Expressions

kaer he do, 'elle avait beau'

Comme en français, on trouve la forme on a beau dire..., qui forme une concessive et dénote l'ineffectivité d'une action. L'ordre syntaxique est alors gelé avec kaer en initiale de phrase (* Bez he doa kaer, * goulenn neus kaer...).


(1) Kaer he devoa klask lakaat he marc'h da vont buan, ne rea pep kammed nemet koueza war e benn.
beau 3SGF avait chercher mettre son2 cheval à1 aller vite ne1 faisait chaque pas que tomber sur son1 tête
'Elle avait beau chercher à lancer son cheval, il ne faisait que tomber sur sa tête à chaque pas.'
Léon (Saint Pol de Léon), Milin (1922:403)


(2) Kaer e-neus goulenn, den 'zo evid lavared netra dezan.
beau R-a demander, personne est pour dire rien à.lui
'Il a beau demander, personne ne peut rien lui dire.'
Mari Noemi an Hergoualc'h (Banaleg), Madeg (1993:35)


(3) Kaer en deus treiñ ha distreiñ, ne zeu ket ar c’housked dezhañ.

Standard, Drezen (1990:45)


kaer + verbe

Kaer semble former un constituant avec le verbe infinitif. C'est un contraste avec le français avoir beau... (* Beau chercher ils auront).


(4) Kaer gortoz am eus. Cornouaillais / Léon, Croq (1908:1)
beau attendre R.1SG a
'J'ai beau attendre.'


Menard (2016) en relève aussi des exemples dans Feiz Ha Breiz de 1926 (kaer ober en doe...., kaer hada o doa). Il les analyse comme des incises, mais c'est peu probable car la prosodie en serait signalée entre virgules. De plus, cette structure entière peut elle-même apparaître en incise et celles-ci ne sont pas enchâssables.


kaer pell zo

L'expression kaer pell 'zo ou mat pell 'zo signifie 'un point c'est tout'.


(1) ... ha kaer pell zo! Cornouaillais / Léon, Croq (1908:49)
... et beau loin est
'... et puis c'est tout!'