Jouitteau & Rezac (2018) : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 2 : Ligne 2 :
  
  
Texte accepté en 2015, paru fin 2018.  
+
Texte soumis en 2014, accepté en 2015, paru fin 2018.  
  
  

Version du 15 octobre 2018 à 09:21

  • Jouitteau, Mélanie & Milan Rezac. 2018. 'Tester les noms collectifs en Breton, enquête sur le nombre et la numérosité', Ronan Le Coadic (éd.), Mélanges en l’honneur de Francis Favereau, Morlaix : Skol Vreizh, 331-364. texte.


Texte soumis en 2014, accepté en 2015, paru fin 2018.


 Résumé: 
 Les noms collectifs en breton ont comme propriétés saillantes le déclenchement de formes plurielles de l’accord et des anaphores et l’absence de base au singulier au profit d’un singulier dérivé en ajoutant le suffixe singulatif -enn, mais leurs propriétés précises de nombre et de numérosité n'ont pas été explorées de façon systématique. Nous présentons ici les résultats d'une étude pilote des noms collectifs, où nous dégageons des tests qui les contrastent avec d'autres classes de noms, tels que les noms comptables, les noms de groupes, et différentes variétés de noms massiques. Nous nous arrêtons en particulier sur les classes de noms qui montrent des propriétés de nombre (syntaxique) et de numérosité (sémantique) atypiques partagées avec les noms collectifs en breton. Nous passons en revue nos résultats théoriques, méthodologiques et comparatifs, ainsi que leurs limites.


Cet article fait suite à Jouitteau & Rezac (2015a), rédigé en anglais, dans lequel le calibrage des tests est effectué au regard de la théorie et des données typologiques.