Ivez

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Ivez, 'aussi, non plus', est un élément de focalisation qui implique sémantiquement un ensemble de contraste. C'est aussi une particule de discours.


(1) Alies e vez graet hemañ gant kig yar, met graet e c'hell bezañ __ ivez gant pesked...
souvent R est fait celui.ci avec viande poulet mais fait R peut être aussi avec poissons
'On le fait souvent avec du poulet, mais on peut aussi le faire avec du poisson.'
Cornouaille/bordure Léon (Dirinon), Kervella (1985:120)


Morphologie

variation dialectale

La variation dialectale des formes de ivez est documentée dans la carte 344 de l'ALBB par la traduction de '(Moi) aussi'.

On trouve ivez sous la forme /'y:e/ à Plozévet (Goyat 2012:209), ou en Léon.


(1) Bara e poa er gear ie, peogwir gwiniz e pehe.
pain R avait dans.le maison aussi puisque blé R aviez
'Il y avait du pain à la maison, puisqu'il y avait du blé.' Plougerneau, Elegoet (1975:58)


répartition dialectale

On relève à Duault la forme vis.


(1) me wa vis duɛjz Duault, Avezard-Roger (2004a:133)
moi était aussi étonnée
'J'étais aussi étonnée.'

Distribution

bord droit de constituant

L'adverbe ivez, aussi', se situe toujours en bordure droite des constituants nominaux qu'il focalise.

Ivez n'apparait donc jamais à l'initiale de phrase. Il n'apparaît pas non plus devant un participe qu'il modifie.


(3) E gwirionez, 'meus labouret ( ivez ) ...
en vérité 1SG.a (* adv) travaillé aussi
'En vérité, j'ai (aussi) travaillé.' Y. Gourmelon, rapporté dans Favereau (1997:§238)

contextes positifs comme négatifs

(4) An adjudant Conan ha me a gav ivez bep a1 wele.
le adjudant Conan et moi R1 trouve aussi chaque de lit
'L'adjudant Conan et moi trouvons aussi chacun un lit.' Vannetais, Herrieu (1994:158)


Ivez, contrairement au français 'aussi' (vs. 'non plus'), apparaît aussi dans les phrases négatives.


(5) Honnez na oa ket eur plah vrao, na tost ivez !
celle.ci ne.R était pas un fille belle ni près non.plus
'Ce n'était pas une jolie fille, ni près de l'être (elle était laide).'
Trégorrois, Gros (1984:161)


(6) N'oa ket a laezh ie.
ne y.avait pas de1 lait aussi
'Il n'y avait pas de lait non plus.' Léon (Plougerneau), Elégoët (1982:14)

Focalisateur de groupe nominal

En (2), le pronom ni est focalisé par ivez. On voit grâce au quantifieur flottant holl que la focalisation en ivez déclenche un mouvement du pronom.


(2) Nii ivez, holl _ i, e kosaomp.
nous aussi tous R vieillissons
'Nous vieillissons tous aussi.' Le Bozec (1933:42)


En (3), ivez modifie un pronom écho.


(3) Esae a raomp -ni ivez distag Gouten tag ag ar gwellañ.
essayer R faisons.1PL -nous aussi prononcer Gouten tag de le mieux
'Nous essayons, nous aussi, de prononcer Gouten tag de notre mieux.'
Vannetais, Herrieu (1994:288)

Focalisateur d'adjectif

Dans les phrases copulatives, ivez modifie le prédicat.


(4) Frammet-abominabl eo. / E vab a zo frammet-mat ivez!
bâti-INT est son fils R est bâti-INT aussi
'Il est formidablement charpenté. / Son fils aussi est bien bâti.' Trégorrois, Gros (1984:30)


Dans les structures où la copule est élidée, comme en (5), ivez semble alors focaliser l'adjectif prédicatif.


(5) Hag un amezeg, Job Ch., un dro, yaouank ivez, aet d'ar marc'had.
et un voisin Job Ch. un fois jeune aussi allé P le marché
'Et un voisin, Job Ch., jeune aussi, était parti au marché.' Léon, Mellouet & Pennec (2004:79).

Adverbe de phrase

Lorsqu'il est utilisé en tant qu'adverbe de phrase, ivez se place en périphérie droite.


 Kervella (1947:§545):
 "Evit al ledanaat e reer gant ivez ha c'hoazh. An daou c'her-se a vez lakaet e penn diwezhañ al lavarenn."


(3) Ha setu neus bet an traou-se tout evit netra deus perzh ma zud ivez.
et voila a.3SG eu le choses-ci tout pour rien de part mon parents aussi
'Et aussi il a eu toutes ces choses là gratuitement de mes parents.'
Bas-Cornouaillais (Tréboul), Hor Yezh (1983:74)


avec la négation

Contrairement au français standard aussi, le breton ivez peut apparaître sous la négation.


(4) Paneve se, me lar dezhi, nie ket gallet kaout boued anezho ivez.
quand.ce.n'est ça moi dit à.elle aurait pas pu avoir nourriture P.eux aussi
'Sans ça, je lui dis, ils n'auraient pas pu avoir à manger non plus.'
Douarneniste (Tréboul), Troadec, Hor Yezh (1983:72)


(5) Ma, eme Vari, me ne ouzon ket ivez.
bah, dit Mari moi ne sais pas aussi
'Bah, dit Marie, moi je ne sais pas non plus.' Léon, Lagadeg (2006:46)


Kerrain (2001) remarque que les francophones apprenants ont tendance à écarter ivez en contextes négatifs, au profit de kennebeut, ce qu'il réprouve.

Particule de discours

Ivez a parfois une dimension argumentative.


(2) Med bez a zo darn hag en em laosk ive!
mais expl R y.a certain que se lâcher aussi
'Mais il y en a aussi qui se laissent aller.'
(qui ne réagissent pas) Gros (1970b:§'leuskel')


(3) Me n'on ket o tiviza pegoulz mond da gousked na pegoulz sevel ive.

'Je ne prescris pas quand (il faudra) aller se coucher ni quand se lever non plus.'
Trégorrois, Gros (1996:117)


La dimension argumentative de ivez a un parallèle repérable dans aussi utilisé en français de Basse-Bretagne:

(4) Leur feuille de routt, aussi, c'est clair comme de l'eau droch!, Cornouaille (bigouden), Stéphan (1986:8)

Terminologie

Pour Le Gléau (1973:§88), ivez est une 'conjonction juxtapositive'.