Les verbes inergatifs

De Arbres
(Redirigé depuis Inergatif)
Aller à : Navigation, rechercher

Les verbes inergatifs constituent une classe de verbes intransitifs.

Ils ont un seul argument: l'argument externe. Sémantiquement, les verbes inergatifs ont donc un sujet tenant le rôle d'agent, qui initie activement l'action ou en est activement responsable.

Ce sont les verbes comme bale 'marcher', c'hoarzhin 'rire', redek 'courir', bazailhat 'bailler', pasaat 'tousser', labourat 'travailler', kousket 'dormir'... (cf. quelques exemples).


Syntaxe

structure thématique

L'unique argument d'un verbe inergatif est un argument externe qui, selon les analyses, est introduit dans la structure par Voice (Kratzer 1996) ou "petit v" (Chomsky 1995).

Hale & Keyser (1993) ont proposé d'analyser les verbes inergatifs comme dérivés d'une structure transitive, avec une tête nominale incorporée en position d'argument interne. Cette analyse a été très utilisée pour rendre compte des marquages casuels dans les langues ergatives (Bobaljik 1993, Laka 1993, Bittner & Hale 1996, Fernández 1997 etc.). Une alternative a émergé depuis, qui ne requiert pas de structure transitive sous-jacente, avec une racine soudée directement avec un verbalisant (Marantz 1997) du type FAIRE/CAUSER (Harley 2005, Cuervo 2003).


Sémantique

Les verbes inergatifs ont été analysés comme liés à la causation interne (Levin & Rappaport Hovav 1995), ou à un manque de télicité (Tenny 1987).


agentivité vs. cause

Le sujet agent n'a pas le monopole de la cause de l'action, comme montre le fait qu'on les trouve dans des structures causatives. Dans l'exemple en (1), le sujet, ar vugale, est l'agent et l'expérienceur de l'action de rire. Il n'y a pas d'agent de l'action mais une cause (le sujet de la matrice).


(1) Mennet e oa d'ober d'ar vugale c'hoarzhin.
destiné R était à'faire à'le1 enfants rire
'C'était destiné à faire rire les enfants.'
Cornouaille/bordure Léon (Dirinon) 1931, Kervella (1993:110)


Syntaxe

sélection de l'auxiliaire kaout

Gros (1984:328) cite comme les verbes sélectionnant l'auxiliaire 'avoir':

 bale 'marcher', bazailhat 'bailler', begivinañ 'botter (cheval)', berañ 's'égoutter, couler', bevañ 'vivre', blejal 'beugler, gueuler', bramaat 'péter', breugeusat 'roter', butuniñ 'fumer', c'hoarzhiñ 'rire', c'hwezañ 'gonfler', c'hwitañ 'rater', c'hwitellat 'siffler', dañsal 'danser', darbar 'approvisionner, distribuer', diskornañ 'décongeler', diskuizhañ '(se) reposer'...


passivisation

Les verbes inergatifs ont un argument tenant le rôle d'agent à la voix active. Ils peuvent se mettre à des tournures impersonnelles qui ressemblent au passif.


(2) Dañset e vo. Dañsal a vo graet.
Dansé R sera Danser R sera fait
'On dansera.' Standard, Kervella (1995:§216)


(3) C'hoarzhet ez eus bet maread.
ri R est été beaucoup
'On a beaucoup ri.' Favereau (1997:§443).


Tests comparatifs

En français, les inergatifs sont distincts des inaccusatifs car:

  • Ils ne sont pas compatibles avec des constructions impersonnelles:
*Il est ri un enfant
*Il est baillé un homme deux minutes après
*Il sera dansé dans ce fest-noz.
  • Ils ne sont sont compatibles avec le proclitique en:
*Il en est ri trois
*Il en est toussé deux
*/?Il en est dansé quatre.
  • Ils sélectionnent 'avoir' comme auxiliaire.
Il a ri tôt, J'ai baillé après l'entracte, Elles ont dansé souvent.


Bibliographie

  • Belleti, A. 1988. 'The case of unaccusatives', Linguistic Inquiry 19: 1-34.
  • Belleti, A. 1999. '“Inversion” as focalization and related questions', Catalan Working Papers in Linguistics 7: 9-45.
  • Bittner, M. & K. Hale. 1996. 'The structural determination of case and agreement', Linguistic Inquiry 27: 1-68.
  • Bobaljik, J.D. 1993. 'On Ergativity and Ergative Unergatives', C.Phillips (éd.), MIT Working Papers in Linguistics 19: Papers on Case and Agreement II. Cambridge: MIT. 45-88.
  • Burzio, L. 1981. Intransitive verbs and Italian auxiliaries, MIT diss., Cambridge, MA.
  • Burzio, L. 1986. Italian Syntax, Dordrecht: Reidel.
  • Chomsky, N. 1995. The Minimalist Program, Cambridge, Massachusetts: the MIT Press.
  • Cuervo, M.C. Datives at Large, MIT diss., Cambridge, MA.
  • Fernández, B. 1997. Egiturazko kasuaren erkaketa euskaraz, thèse, University of the Basque Country (UPV/EHU).
  • Hale, K. & S.J. Keyser. 1993. 'On Argument Structure and the Lexical Expression of Syntactic Relations', K. Hale & S.J. Keyser (éds.), The View from Building 20. Cambridge, MA: The MIT press. 53-109.
  • Harley, H. 2005. 'How Do Verbs Get Their Names? Denominal Verbs, Manner Incorporation and the Ontology of Roots in English', N.Erteschik-Shir & T.Rapoport (éds.), The Syntax of Aspect, New York: Oxford University Press. 42-64.
  • Kratzer, A. 1996. 'Severing the External Argument from its Verb', J. Rooryck & L.Zaring (éds.), Phrase Structure and the Lexicon, Studies in natural language and linguistic theory, vol.33. Dordrecht: Kluwer Academic Publishers. 109-137.
  • Laka, I. 1993. 'Unergatives that Assign Ergative, Unaccusatives that Assign Accusative', J.D.Bobaljik & C.Phillips (éds.), Papers on Case and Agreement I, MITWPL 18. Cambridge, MA: MITWPL. 149-172.
  • Marantz, A. 1997. 'No Escape from Syntax: Don’t Try Morphological Analysis in the Privacy of Your Own Lexicon', University of Pennsylvania Working Papers in Linguistics, vol. 4-2.
  • Perlmutter, D.M. 1978. 'Impersonal Passives and the Unaccusative Hypothesis', Proceedings of the 4th Annual Meeting of the Berkeley Linguistics Society, 157-190.
  • Perlmutter, D.M. 1989. 'Multiattachment and the unaccusative hypothesis: the Perfect Auxiliary in Italian', Probus 1-1: 63-119.
  • Ramchand, G. 2008. 'Verb Meaning and the Lexicon: A First Phase Syntax', Cambridge: Cambridge University Press.
  • Sorace, A. 1993. 'Unaccusativity and auxiliary choice in non-native grammars of Italian and French: asymmetries and predictable indeterminacy', Journal of French Language Studies 3: 71-93.
  • Tenny, C.L. 1987. Grammaticalizing aspect and affectedness, MIT diss., Cambridge, MA.