Incompatibilité des pronoms écho et résomptifs en gallois

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Hendrick (1988:44) montre que les résomptifs en gallois (aussi appelés 'pronoms auxiliaires') ne peuvent pas être doublés par des pronoms écho.


(1) * Beth mae Mair yn dadlau ef ei brawd amdano fe.
what be.pres Mair prt argue with her brother about.3sgm him
‘What is Mair arguing with her brother about?’


(2) Beth rydych chi’n sôn [ amdano e -*fe]
whati be.pres.2pl you.prt talk about.3sgm ei -*echoic
'What are you talking about?'


Rouveret (1994:381) valide cette généralisation et ajoute p. 385 que dans les contextes où les résomptifs ne sont normalement pas admis, comme les îles pour le mouvement (Tallerman 1983), les pronoms écho soudainement deviennent possibles et rendent licite un résomptif. Il ajoute que ceci est vrai pour les relatives, mais pas pour les questions.

Les mêmes généralisations sont-elles constatables en breton ? (?? Piv emaoc’h o kaozeal gantañ-(*eñ)?)

Bibliographie

  • Rouveret, A. 1994. Syntaxe du Gallois, CNRS éds., Paris
  • Tallerman, M. 1983. 'Island Constraints in Welsh'. York Papers in Linguistics 10. 197-204.