Hingant (1868:§139-146)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

§ 139 : Quelque, quel ou quelle avant un nom suivi de que

 Quelque, quel et quelle, avant un nom suivi de que, se
 rendent par neuz fors péhini (ou daoust péhini; mais neuz fors 
 péhini est plus usité) : au lieu de péhini on peut mettre quelquefois
  ou petra, neuz fors pé. ..., neuz fors pétra...
 
 Exemples : 
 'Quelque parti que vous preniez, vous ne ferez tort à personne.' 
 Neuz fors péhini a vo hô râtoz, né réfed gaou ouz dén.
 
 'Quel que soit le cheval que vous achetiez à la place de celui que vous avez, 
 il ne sera pas meilleur que celui-ci.' 
 Neuz fors péhini marc'h, ou neuz fors pé varc'h a brénfed é lec'h ann hini
 hoc'h euz, né vo kéd well évid hémañ. 
 
 'Quelle que soit la bête qui entre ici, personne ne peut la réclamer.' 
 neuz fors pé(hini) loen a zeu aman, dén né hall lared eo d'éhañ.
 etc.
 
 Remarques. 
 'Quelque (soit la) chose que' 
 neuz fors pétra a: 
 'Quelque chose qu'il arrive (ou quoi qu'il arrive) on sera prêt, si on s'est préparé d'avance.' 
 neuz fors pétra a erruo, é véfer prést, ma vér en em brésted a ziarok.
 
 'quelle que soit la chose que vous fassiez, faites la bien (ou quelque chose que vous fassiez, 
 faites-le bien.)'
 neuz fors pétra a réfed, gred anéhañ er-fàd,
 etc.
 
 'Quelque part que', 'en quelque lieu que'... 'en quelque endroit que',
 neuz fors pélec'h é ou neuz fors é pé lec'h é (ubicumque)
 
 'quelque part que', etc. (avec mouvement pour aller), 
 neuz fors da bélec'h é (quôcumque)
 
 'de quelque endroit que', etc., neuz fors a bélec'h é (undccumque): 
 'Quelque part que vous soyez, soyez toujours sage.'  
 neuz fors pélec'h é véfed ou neuz fors éñ pélec'h é véfed, béd fur atao.
 
 'quelque part qu'il aille, je le suivrai.'
 neuz fors da bélec'h éc'h aio, mé a heùillo anéhañ.
 
 'de quelque part que vous veniez, il sait toujours où vous avez été.'
 neuz fors a bélec'h é teûd, goud a ra atao pélec'h é véc'h bét.
 etc.

§ 140 : 'quelque grande qualité que'

 'Quelque grande quantité que' se rend par neuz fors pégémend a; 
 et 'quelque quantité que', signifiant une quantité quelconque, grande ou petite, 
 se rend par neuz fors pe galz pé neûbeùd a, ou par neuz fors pégément pé bégén neùbeûd a.
 
 Exemples : 
 
 'Quelque grande quantité de blé que vous lui vendiez, vous ne remplirez pas son magasin.'
 Neuz fors pégémend a éd a werzfed d'éhan, né leungfed kéd hé vagajin.
 
 'Quelque quantité de vin qu'il ait dans son magasin, il n'en a ni trop ni trop peu, 
 puisqu'il peut toujours en vendre autant et aussi peu qu'il veut.'
 Neuz fors pé galz pé neùbeûd a win a zo enn hé vagajin,
 né neuz na ré na ré neûbeùd, pa eo gwir é c'hall atao gwerza
 kémend ha kén neùbeûd ha ma kar.
 , etc.


§ 141 : 'Quelques... que', 'quels' ou 'quelles que soient... que'

 'Quelques', avant un nom pluriel suivi de que, se rend par
 neus fors pégémend a, et 'quels' ou 'quelles que soient...', avant
 un nom pluriel suivi de 'que', se rendent par neuz fors péré a.
 
 Exemples : 
 'Quelques services que vous rendiez à un ingrat, vous ne lui en rendiez jamais assez.'
 Neuz fors pégémend a blijadur a réfed da eunn dén dianaoudek, né réfed biken avoalc'h d'é-hañ;
 (plijadur est dans ce sens plus usité au singulier qu'au pluriel)
 
 'Quelques biens que vous possédiez, vous n'avez pas un bonheur parfait.'
 Neuz fors pégémend a vado a zo enn bô[hô] kers, n eo két peur-c'hred hoc'h evuruzted.'
 
 'Quels que soient les chevaux que vous avez l'intention d'acheter, 
 ils ne seront pas plus beaux que ceux que vous avez.'
 Neuz fors péré kézeg hoc'h euz soñj da bréna, né véfont két kaerroc'h évid ar ré hoc'h euz.
 
 'Quelles que soient vos juments, elles ne valent pas celles de votre frère.'
 Neuz fors péré kézégenned eo hô ré, né dalvont két ré hô preùr.
 , etc.

§ 142 : 'Quelque' avant un adjectif, un participe ou un adverbe suivi de 'que'

 'Quelque' avant un adjectif, un participe ou un adverbe suivi de 'que', 
 se rend par neuz fors pegén ou par neuz fors péger
 (neuz fors péger ne peut se mettre ni avant une voyelle ni avant un d ni avant un t).
 
 Exemples : 
 'Quelque charitable que vous soyez, vous pourrez avoir plus d'un ennemi.'
 Neuz fors pégén karantezuz oc'h ou neuz fors péger karantezuz oc'h, 
 é c'helled kaoud ouz-penn eunn énébour.
 
 'Quelque instruit qu'il soit, il peut s'instruire encore.'
 Neuz fors pégén disked eo, é c'hall diski c'hoaz.
 
 'Quelque bien fait qu'il soit, on peut le perfectionner encore.'
 Neuz fors pégén mâd eo gret, é c'helleur kaoud enn-hañ c'hoaz eunn dra-bennak da beur-ober
 , etc. 
 
 (on peut dire aussi, pégén karantezuz-bennag oc'h..., pégén disket-bennag éo.... 
 pégén màd-bennag eo gret.., etc.).
 
 'Quiconque', 'qui que ce soit qui', neuz fors piou ou piou-bennak;
 
 'qui que je sois' ou 'qui que je puisse être', 
 neuz fors piou oñ ou piou-bennag ech oufenn béa; 
 'qui que tu sois', 
 neuz fors piou oud ou piou-bennag éc'h oufez bea; 
 'qui que nous soyons',
 neuz fors piou omp ou piou-bennag e'c'h oufemp béa;
 'qui que vous soyez', 
 neuz fors piou oc'h ou piou-bennag éc'h oufec'h béa
 
 'Quiconque vous a dit cela s'est trompé', 
 neuz fors piou en deuz laret se d'é-hoc'h a zo en em dromplet ou 
 piou-bennag en deuz laret se...; 
 
 'Tu peux m'ouvrir, qui que je sois', 
 Galloud a réz digeri d'iñ, neuz fors piou oñ ou piou-bennag éc'h oufenn béa
 
 'Entrez, qui que vous soyez', 
 Deùd-ébarz neuz fors piou oc'h ou piou-bennag éc'h oufec'h béa
 , etc.

§ 143 : Gortoed kén a viñ erru

 'Jusqu'à ce que' se rend par kén a : 
 
 'Attendez que je sois arrivé', 
 Gortoed kén a viñ erru
 
 'Il le continuera jusqu'à ce qu'il l'ait terminé.'
 Derc'hel a raio var-n-hañ kén a vo peur-c'hret
 
 'Cela restera jusqu'à ce que vous le fassiez', 
 ann dra-zé a chommo da ober kén a réfed anéhañ.
 , etc.

§ 144 : N'euz fors pégén hirr e ri anéhañ...

 N'euz fors pégen... ou neuz fors péger... et neuz fors pé... 
 doivent être suivis de é avant un verbe (c'est-à-dire que le
 que d'une locution conjonctive française se rend par é en breton,
 quand on traduit la locution française par neuz fors pégen...
 neuz fors péger... ou neuz fors pé...).
 
 Exemples: 
 'Quelque long que tu le fasses, il sera plutôt trop court que trop long', 
 Neuz fors pégén hirr (ou pégeit) é ri anéhañ é vo kentoc'h ré verr évit ré hirr.
 
 'Quelque beau qu'il soit, on trouvera assez d'argent pour le payer.'
 Neuz fors pégén kaer é vo, é vo kaved arc'hand avoalc'h d'hén paea. 
 
 'Que j'aille chez vous ou que vous veniez chez nous, il ne coûtera ni plus ni moins.' 
 Neuz fors pé éc'h iñ duzé pé é teùfed dumañ, né gousto na muioc'h na neûbeûtoc'h.
 
 'Son cheval n'est pas une bonne bête, quelque fier qu'il en soit.'
 Hé varc'h n'eo kéd eul loen mâd, neuz fors péger gloruz eo gant-hañ 
 (ou neuz fors péger gloruz éc'h oufé béa gant-hañ)
 , etc.

§ 145 : N'euz fors pégémend ou pégémend-bennak

 Neuz fors pégément et pégément-bennak doivent être
 suivis de a, s'ils ont un complément ou s'ils sont sujet d'un verbe.
 
 Exemples : 
 'Quelques richesses que vous ayez, '
 Neuz fors pégémend a binvidigez ou pégément-bennag a binvidigez hoc'h euz
 
 'peu importe quel en est le nombre', 
 neuz fors pégémend a zo anhe ou neuz fors pé galz pé neûbeùd a zo anhe
 , etc.

§ 146 : N'euz fors diñ pégément balé...

 Après neuz fors pégémend, neuz fors pégén... ou neuz fors pégér..., 
 on peut toujours prendre cette tournure qui est très-usitée :
 Donner le sujet du verbe pour complément à neuz fors pégément, à neuz fors pégén 
 ou à neuz fors péger, et mettre le verbe à l'infinitif sans préposition 
 (le sujet du verbe doit être alors précédé de da).
 
 Exemples : 
 Neuz fors d'iñ pégément balé (au lieu de, neuz fors pégémend é valéañ), 
 na skuizañ két, 'peu importe combien je marche...' )
 
 Neuz fors da eunn dén koz pégén grén béa né hall két béa éñ-sell da vond pell kén.
 (au lieu de, neuz fors péger grén é vé eunn dén koz, né hall két... ),
 'Quelque dispos que soit un vieillard, il ne peut pas s'attendre à vivre longtemps désormais.'
 (mot à mot, n'importe à un vieillard combien être dispos... ), etc.
 
 Remarque. 
 Quand le mot pégément a un complément exprimé ou sous-entendu, 
 l'infinitif doit être précédé de da: 
 
 Neuz fors d'éhañ pégémend (pé bégén neûbeûd) a lalour[labour] da gaout, 
 peurc'hred é vé hé zévez pa erru ann nôz.
 'quelque besogne qu'il ait, sa journée est finie quand la nuit arrive.' 
 (mot à mot, n'importe à lui combien (ou combien peu) de besogne à avoir... )
 
 Neuz fors d'iñ pégément da ober, né vo két ré anhe.
 Quelque grande quantité que j'en fasse, il n'y en aura pas trop.' 
 (dans ce dernier exemple il y a un complément sous-entendu, et c'est pour cela
 que ober est précédé de da), etc.

référence

Hingant J. 1868-69. Éléments de la grammaire bretonne, Tréguier : Le Flem. e-livre