Heñvel-

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le préfixe heñvel- dénote la similarité. C'est une grammaticalisation de l'adjectif heñvel.


Kervella (1947:§883) donne heñvelster, heñvelson, heñvelboan.

On trouve aussi heñvelhano, dans Vallée (1980:'homonyme'), heñvelson et heñvelvouez dans Vallée (1980:'homophone') On trouve ensuite heñvelstumm dans Menard & Kadored (2001), puis heñvelskriv, 'homographe' et heñveldelv, 'homomorphe' dans Ménard (2012)


Morphologie

mutations

Ce préfixe déclenche une lénition.


exocentricité

Le préfixe heñvel- s'attache à des racines nominales et obtient un adjectif ('de même N'), qui peut ensuite être dérivé en un nom.


Sémantique

Le préfixe heñvel- est parfois en concurrence avec les préfixes ken- et un-.


heñvel- vs. ken-

La sémantique 'de même N' est adaptée au préfixe ken- (1). Ce préfixe a cependant une sémantique plus large, comportant des lectures dynamiques (kenvreuriañ, 's'affilier', Deshayes 2003:37).

(1) kenliv, 'homochrome',

kendu, 'homolatéral'
kensti, 'homofocal', Ménard (2012)


Parfois, les auteurs diffèrent quand au préfixe proposé pour la même traduction.

(2) 'homothéthie'

kendresadur, Vallée (1980)
heñvelstal, Ménard (2012)


Vallée (1980:'homophone') donne comme équivalents heñvelson et kenson. Ménard (2012) distingue heñvelstumm, 'homonyme, élément grammatical de même forme' et kenanv, 'homonyme en parlant de quelqu'un' (ho kenanv, 'votre homonyme').


heñvel- vs. un-, unvan

(3) ungenezh, 'homogène' (math.),

unvaner, 'homogénéisateur',
unspesadien, 'homologue, qui provient de la même espèce'
unwrez, 'homotherme', Ménard (2012)

Le même résultat sémantique peut être obtenu avec des périphrases contenant l'adverbe unvan.

Horizons comparatifs

La sémantique de heñvel- le rapproche du préfixe roman homo (heñvelson, 'homophone', heñvelster, 'homonyme').

(1) heñvelreiz, Merser (2009)

heñvelrev, Menard & Kadored (2001)
'homosexuel, adj.'

Cependant, le préfixe français homo- accepte les lectures dynamiques (homocentrique, 'force qui applique le même centre à deux éléments'), qui seront en breton réalisées par d'autres préfixes comme le préfixe ken- (kengreizennel, 'homocentrique' dans Vallée 1980).

A ne pas confondre

On trouve des composés avec heñvel à l'initiale où il n'est pas un préfixe, comme dans le cas des intensifieurs postposés (heñvel-poch, heñvel-buhez, heñvel-mik, Merser 2009:'heñvel').

Dans le nom heñvelidigezh, 'ressemblance', heñvel est le nom racine sur lequel des suffixes sont ajoutés pour obtenir la finale en -idigezh. Heñvel est aussi le nom racine dans heñvelded, 'ressemblance, similarité'.