Hanter

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Hanter signifie 'demi', 'moitié'. Il apparaît toujours devant ce qu'il quantifie.

(1) Al labourer douar, a-benn ma vez hanter-kant vloaz, a vez friket e gorf gand al labour.
le travailleur terre, quand que est moitié-cent année R est brisé son corps avec le travail
'Le cultivateur, quand il arrive à cinquante ans, a le corps brisé par le travail.'
Trégorrois, Gros (1984:53).


Ce quantifieur existe sous forme de préfixe. Il est alors associé à une lénition.


(2) hanter-vezw.
moitié1-saoul Favereau (1997:§305).



adjectif de mesure

accentuation

En KLT, où l'accent tombe régulièrement sur l'antépénultième syllabe, l'adjectif de mesure hanter et le nom qu'il quantifie semblent former un même composé.


(3) hanTER-tamm, hanTER-kant, eun hanTER-torz, en hanTER ti

'un demi-morceau, 50, une demi miche, dans la moitié de la maison'... Léon (Cléder), Fave 1998:116)

préposition associée

'diouzh'

(4) Boaz 'vez deomp, lâr-en, an hanter diouzhomp mont d'an oferenn vintin.
habitué est à.nous dit-il le moitié de.nous aller à le service matin
'D'habitude, nous allons, dit-il, la moitié d'entre nous, à l'office du matin.'
Kore, transcription de l'enregistrement de Pêr Bras en 1977 par Bouzeg (1986:III)

'a/eus'

(5) Patatez toulloù toud a ya an hanter anezho da goll.
patates trous tout R va le moitié de.eux à perdre
'des pommes de terres toutes en trous (pleines de trous) dont la moitié va se perdre.' Trégorrois, Gros (1984:48)


(6) Tréméned hon eûz ann hanter eûz ar goañv.
passé 1PL a le moitié de le hiver
'Nous avons passé la moitié de l’hiver.' Léon, Le Gonidec (1838 :186-7)

préfixe

Lorsqu'il fait muter le nom qui le suit, il est plausible que hanter soit un préfixe.

Selon Favereau (1997:§331), hanter, lorsqu'il provoque une mutation, fait muter [k, t, p, m], et plus irrégulièrement [g, b, gw].

hanter gousket, 'à moitié endormi'; un hanter dro, 'un demi-tour'; hanter boazhet, 'à moitié cuit'; hanter varv, 'à moitié mort'
un hanter c'henoù, 'une demi-bouche (& au figuré, qui a la langue dans sa poche)'; mais hanter glas, 'à moitié bleu ou vert'
hanter vrein, 'à moitié pourri'; mais hanter breur, 'demi-frère'
un hanter werennad gwin, 'un demi verre de vin'

Favereau (1997:§331) signale aussi une lénition de [d] mais il ne donne que des exemples non-mutés.

hanter don, 'semi-profond'; hanter dizonet, 'à moitié sevré', hanter desket, 'à moitié instruit'

Les occurrences non-mutées sont plausiblement des morphèmes libres.

expressions

(7) mõnn war ɑ̃nter

mont war hanter
aller sur demi
'faire part à deux', Trégorrois, Le Dû (2012:276)