Hag a

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Certaines relatives sont introduites par le complémenteur complexe hag a, lorsque l'antécédent est indéfini (1) ou lorsque la relative est non-restrictive.


(1) [ jan œzo Xɔwaduʁ aga labur mad ɛrskul ] Saint-Pol-de-Léon, Avezard-Roger (2004a:256)
Yann a zo (ur) c'hrouadur hag a labour mat er skol.
Yann R est (un)5 enfant que R1 travaille bien dans.le école
'Yann est un enfant qui travaille bien à l'école.'


Morphologie

Hag a être décomposable en le complémenteur ha(g) suivi du rannig a.

Lorsqu'une négation est présente, on obtient ha ne ou ha na (Favereau 1997:§582-3).

Le rannig n'est visible que dans les environnements où il est visible par ailleurs.


(1) …un den kozh hag en deus graet e amzer soudard en Oriant
un homme vieux que R.3SGM a fait son temps soldat en Oriant
'... un vieil homme qui a fait son service militaire à Lorient'
Vannetais, Herrieu (1994:70)


Syntaxe

Il existe différentes hypothèses quant à l'élément déclencheur du complémenteur hag a.

définitude de l'antécédent

Selon Kervella (1995:§808) la définitude du syntagme nominal influe sur la forme de sa modification par une relative: un antécédent indéfini déclencherait la forme hag a.


variation dialectale

Selon Favereau (1997:§580), la règle d'association des antécédents indéfinis et du complémenteur ha(g) s'applique en breton du Poher et du pays Pourlet.


(1) Setu aze balan glaz hag a zev ar re-ze, klev, a zo briz sec'h.
voici ici genêt vert que1 brûle le ceux-ci écoute R est moitié-sec
'celui-là, sais-tu, est à moitié sec.'
Trégorrois, Gros (1970b: 'briz')


On en trouve des exemples en haut-cornouaillais à Lanvénégen (Evenou 1987), en bas-vannetais (Nicolas 2005)...


Cependant, on trouve aussi des contre-exemples.


hag a avec un antécédent défini

On trouve hag a dans la relativisation d'un objet ou d'un sujet défini.


(1) Ar marc'hadour roñseed, hag a oar e vicher koulskoude, a chomas berr da laerezh anezhañ.
le march.and chevaux C R sait son1 métier cependant R resta court pour voler P.lui
'Le marchand de chevaux, qui connait pourtant son métier, n'a pu le voler.'
Press (1986:208), citant Trépos (1974:121)


(2) Ne jom anezi nemed he hloh Maria Pia hag a heller gweled _ (...).
ne reste de.elle seulement sa cloche Maria Pia C R peut.IMP voir
'Il ne reste d'elle que sa cloche Maria Pia que l'on peut voir.'
Léonard, Seite (1998:50)
antécédent indéfini sans hag
(1) [ jãn zo 'bygœl a labuʁa 'mat baʁ skol ] Duault, Avezard-Roger (2004a:248)
Yann 'zo (ur) bugel a laboura mat e-barzh ar skol.
Yann est (un) enfant R1 travaille bien dans.le école
'Yann est un enfant qui travaille bien à l'école.'


(2) unan ha oa botoù gantañ
un C R était chaussures avec.lui
'quelqu'un qui portait des chaussures.'
Haute-cornouaille (Lanvénégen), Evenou (1989)
cité dans Favereau (1997:§580)


(3) ur blaz na bade ket gwall bell.
un gout ne.R1 durait pas très1 longtemps
'un gout qui ne durait pas très longtemps' Favereau (1997:§581)


(4) [yn dɛ̃n a labura mat dyrã ən de ɥe tʃə kaɥət bərpət]
un den ha 'laboura mat durant an deiz 'vez ket kavet bepred.
un homme C R travaille bien pendant le jour est pas trouvé toujours
'On ne trouve pas toujours un homme qui travaille bien toute la journée.'
Vannetais (Kistinid), Nicolas (2005:50)
antécédent indéfini avec a

On trouve aussi des antécédents indéfinis avec un rannig seul (ur c'hi a beg, 'un chien qui mord', Trépos, cité par Favereau 1997:576).

restrictivité de la relative

Selon Seite (1975:97), "quand la proposition est explicative, c'est à dire non-nécessaire au sens, a est souvent précédé de hag". Le complémenteur ha(g) a serait donc dédié aux relatives non-restrictives. Il donne:


(1) An dén-se, hag a labour ken mad, a zo kenderv din.
le homme-ci C R travaille si bien R est cousin à.moi
'Cet homme qui travaille si bien est mon cousin.' Léon, Seite (1975:97)


Cependant, on trouve aussi des contre-exemples à cette généralisation.


(2) An dimeziñ ne c'hell bezañ graet etre daou zen [ hag a vev fall an eil gant egile ].
le marier ne1 peut être fait entre 21 humain C R1 vit mauvais le second avec egile
'Le mariage ne peut se faire entre deux personnes qui vivent mal ensemble.'
Jezegou (1936:195), cité dans Menard (1995:§ amourouz)