H. Gaudart (04/2016)

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Cette élicitation est opérée à la demande de Patricia Cabredo-Hofherr, (Paris VIII, CNRS).

L'élicitation se passe au domicile de la locutrice. L'échange est aisé car les deux femmes se connaissent de longue date. Certaines phrases sont répétées, car H. a des problèmes d'audition, mais le travail de calibrage comme de traduction se fait en vue de l'écran où les phrases sont écrites. H. a un accès très aisé à l'écriture, et une grande attention aux deux variétés qu'elle parle, traditionnel originel de Scaër et de Bannalec par sa mère, puis standard, la variété qu'elle pratique le plus actuellement. Vivant actuellement en bord vannetais, elle fournit aussi des comparaisons régulières avec les variétés vannetaises. H. cherche au possible à fournir les réponses dans le breton de son enfance, variété donc de Scaër avec des influences de Bannalec.

La première heure d'élicitation, avant la pause café, est enregistrée. La batterie nous lâche ensuite.

Le questionnaire fourni par P. Cabredo Hofherr contient 27 phrases, chacune associée à un contexte. Le questionnaire existe en version anglaise et française. Pour chacune des phrases à obtenir en breton, le contexte a été au préalable traduit en breton par M. Jouitteau, puis corrigé par la locutrice afin de calibrer ce contexte à son dialecte. La phrase à traduire a ensuite été donnée en français, puis traduite par la locutrice. Les (re)traductions des contextes en français qui apparaissent ci-dessous ont été faites à posteriori, afin que les non-brittophones puissent y avoir acccès, mais les contextes n'ont pas été fournis en français lors de l'élicitation.

La locutrice a accès au texte mis en ligne, et a envoyé quelques rectifications et suggestions reportées ci-dessous.


1. Impersonnels existentiels ancrés

(ancrés à un point spécifique dans l’espace et dans le temps)

1.1

Contexte: Vous êtes chez un ami. Vous entendez quelqu'un arriver. Vous dites à votre ami.

Istor: 'Ba ti mignoned 'moc'h. Kleo 'rit nan mennek 'tigoueho. La'ar't 'rit d'ho mhignon:


(1) Sko vez (w)ar n nor! Sko vez 'r nor!
frappé est sur le porte frappé est le porte
'On frappe à la porte.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


1.2.

Contexte: Vous êtes dans le jardin. Vous sentez l'odeur d'un barbecue. Vous dites à votre ami:

Istor: Ba’r jardin ‘moc’h. ‘Hwezh ‘ zo ‘kichen ga’r barbecue. Lâr’t’ rit d’ho mignon :

(1) 'Maint c'h ober 'r barbecue e-kichen.
sont à faire un barbecue à-côté
'Ils font un barbecue à côté.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(* c'hwezhout, * klevout, 'sentir', * merzout, 'remarquer')


2. Impersonnels existentiels vagues

(l’événement a eu lieu à un moment dans le passé)

2.1

Contexte: Vous rentrez d’un long voyage et vous vous rendez compte que votre maison a été cambriolée. Vous appelez un ami et vous lui dites :

Istor: Dont 'rit en-dro d' gêr 'ar-lerc'h 'r veaj hir. 'Hwi huel 'zo bet tud en ti. Telefefon' 'rit d'ur mignon ha lâr’t’ rit d’hoñ:


(1) Me 'zo bet laerzhet! / Laerzhet on bet!
moi est été volé volé suis été
'J'ai été cambriolée!' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(1) ' Den mennek zo deut bam zi.
(un?) homme quelconque est venu dans .mon maison
'Quelqu'un est entré chez moi.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)

2.2.

Contexte : Vous sortez de chez vous pour aller au bourg en vélo. Votre vélo n’est plus là. Vous dites à un voisin:

Istor: Mont 'rit 'maez 'n ti. d'glask ho pilo d' vont d'r vorc'h. 'Mañ ket anm' ken. La'ar ' rit d'n 'den 'tal-kichen:


(1) Laerzhet 'zo bet ma bilo diganein. ([diganĩ])
volé est été mon vélo de.moi
'On m'a volé mon vélo.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)

3. Évidentiel indirect

(l’événement est inféré à partir d’indications indirectes – visuelles en premier lieu)


3.1

Contexte : Sherlock Holmes entre dans une vieille maison et observe des morceaux de bois brulé. Il dit:

Istor: Sherlock Holmes 'ya tre 'n ti kozh, hag a zell pizh deus tammoù koad de'et. La'ar't 'ra:


(1) De'et 'zo bet koad anmañ.
brûlé est été bois ici
'On a brûlé du bois ici.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


3.2

Contexte : Sherlock Holmes entre dans une vieille maison et sent une odeur de bois brulé. Il dit:

Istor: Sherlock Holmes 'ya tre 'n ti kozh, hag a ‘zant ‘hwezh 'r c'hoad de'et. La'ar't 'ra:


(1) De'et 'zo bet koad anmañ.
brûlé est été bois ici
'On a brûlé du bois ici.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(* klevout = 'sentir (une odeur)'


3.3.

Contexte: Vous sentez la terre trembler sous le bâtiment dans lequel vous vous trouvez. Vous vous rappelez avoir vu ce matin des travaux dans la rue.

Istor: Sant' rit 'n douar ' kreno e traoñ 'r savadur 'lec'h m'oc'h. Sonj 'peus but djwelet mintin-mañ 'oa labourioù 'r ru.


(1) Labour't ' vez en traoñ.
travaillé est dans bas
'Il y a les travaux en bas / on travaille en bas.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


4. Avec prédicats à sujet pluriel

Contexte : Imaginez un jeu d’échecs géant dans un parc public. D’habitude les pièces sont soigneusement rangées. Or en ce moment, les pièces sont un peu partout, sur l’échiquier et à côté. Deux amis passent à côté et disent:


 (cette phrase n'a pas été regardée lors de la première élicitation)
 Istor: Ijinit ur c'hoari echek bras-divent er park, ha ne vez ket implijet gwall alies. Normalamant e vez renket pep tra propik, met hiriv e vez kavet an tammoù lezet forzh pelec'h, war ar c'hoari hag e-kichen.
 Daou vignon a dremen n'eo pell, hag a lar:  
 
 'On a joué aux échecs ici.'


5. Emplois existentiels avec prédication habituelle

5.1

Contexte: Le quartier est dangereux.

Istor: Danjerus e 'r c'harter.


(1) Bez zo aliez laerien biloioù anmañ.
expl est souvent voleurs vélos ici
'Il y a souvent des vols de bicyclette ici.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(1) Alies 'vez laerien biloioù anmañ.
souvent est voleurs vélos ici
'Il y a souvent des vols de bicyclette ici.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


5.2

Contexte : Quand j'étais petite, chez nous il y avait un parc où on jouait au football (il était joué...). J'en parle:

Istor: 'Benn oan bihan 'oa du-m er geriadenn 'r park lec'h vehe c'hoariet fooball. Preg 'ran 'ar-se:


(1) C'hoariet vehe fooball en abdaez, met ma mamm ne leze ket 'hanon da c'hoari.
joué était football dans.le après-midi mais ma mère ne laissait pas 'P.moi à jouer
'On y jouait au football les après-midi, mais ma mère ne me laissait pas jouer.'
Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


6. Lectures corporatives / collectives existentielles

6.1.

Contexte : Trois vieux hommes sont attablés au café. Ils ne sont pas vraiment intéressés par la politique et ne savent même pas vraiment comment fonctionne le gouvernement. L’un d’eux lit la une d'un journal annoncant une augmentation d’impôts et dit :

Istor: Tri faotr kozh aje'et ba 'n davern. Wide, 'ema(ñ) ket interesant 'politik, ha ne uiont ket memes peseurt mod 'tro 'r gouarnamant. 'Nan dute 'lenn titl bras 'journal mennek ar 'c'hresk war 'n talioù ha lar 'ra:


(1) 'R wech c'hoazh, kresket e bet 'n talioù gante !
un 1fois encore monté est été le impôts avec.eux
'Ils ont encore augmenté les impôts.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


6.2. Lectures corporatives / collectives génériques

Contexte : Vous rencontrez votre nouvelle voisine qui vous demande des informations sur le courrier dans votre quartier. Vous lui dites:

Istor: Digoue'et oc'h ga 'r ‘vaouez ne'ez ‘tal-kichen a c'houl ar-benn 'r servij li'irioù. 'Hwi lar dezhi:


(1) Anmañ 'vez roet ar c'hourrier da zeizh eur.
ici est donné le courrier à1 7 H
'Ici ils distribuent le courrier à 7h.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


7. Locatifs universels, sans implication d’obligation

[i.e. régularité observée]

7.1.

Contexte : Il y a des gens qui ont des coutumes étranges. Par exemple,

Istor: Be 'zo tud boazet da zebr' traoù drol. E-giz:


(1) E Bro-frañs ' vez debet maligorn'd.
dans pays France (R) est mangé escargots
'En France, ils mangent des escargots. ' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(hésitations sur le nom traditionnel pour 'escargot'. La forme maligorn est finalement sélectionnée, mais traitée comme nouvelle).


7.2

Contexte : Votre ami se plaint que son travail commence à 8 heures. Vous dites :

Istor: Ho mignon 'vleñj 'komañs e labour da 8e hanter. Hwi a lar:


(1) E bro Almagn e vez komañset da 8e.
dans pays Allemagne R est commencé à 8H
'En Allemagne, ils commencent à huit heures.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


La forme de l'impersonnel en -r est refusée explicitement.

(1) * E bro Almagn e komañser da 8e.
dans pays Allemagne R commence.IMP à 8H
'En Allemagne, ils commencent à huit heures.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


7.3. Locatif universel en contexte épisodique

Contexte : Vous venez de rentrer de Chine, et vous expliquez les traditions différentes qu'il y a là-bas. Vous expliquez qu'en Bretagne, le jour de l'an est le premier janvier, alors que c'est un autre jour en Chine :

Istor: 'Moc'h 'paouez distreiñ deus bro Chin, ha 'tisplego n doareoù kozh disheñwel du-se. Hwi 'zispleg 'vez kalanna da cheton 'viz genver 'ba Breizh, 'benn 'mañ 'ba 'n dewozh all e bro Chin:


(1) E bro Chin 'zo bet lidet ar blaz ne'ez ‘r zhun all.
dans pays Chine est été fêté le an nouveau dans.le semaine autre
'En Chine, {on a/ils ont} célébré le premier de l'an la semaine dernière.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(* eno)


8. Lectures universelles sans modaux

8.1

Contexte: Le ministre est arrivé en retard, et en plus... il semblait avoir bu.

Istor: Diwe'et oa 'ministr tchentañ, ha war 'r marc'had, ...


(1) ... djwele'et vehe e oa meo.
vu était R était saoul
'On pouvait voir qu'il était saoul./ On voyait qu'il était saoul.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


8.2

Contexte: Vous êtes à Cuba, dans une rhumerie. Vous demandez au guide de quoi est fait le rhum, et le guide vous répond:

Istor: 'Ba Tchuba 'moc'h, 'ba 'n uzin da ojañ rhum. Goul 'rit ga petra 'vez gwet 'r rhum, ha r guid 'respont doc'h:


(1) Rhum 'vez gwet ga skur korz.
Rhum est fait avec sucre tige
'On fait le rhum avec du sucre de canne.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


9. Verbes de parole/ opinion

9.1

Contexte: Bobby Fisher était un des meilleurs joueurs d’échecs, même si...

Istor: Bobby Fisher 'oa un deus c'hoarien echek djwellañ memes ma ...


(1) ... vehe la'ar't 'oa di'an boeson.
était dit était sous boisson
'...il se disait qu'il était alcoolique.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


9.2

Contexte : Vos amis veulent savoir si vous allez vous promener avec eux demain. Vous répondez:

Istor: C'hoant neus mignoned da c'hoût ma vec'h 'pourmen gate benn 'c'hoazh. Hwi 'respont:


(1) E journal 'zo bet laret gate e vefe brav.
dans journal est été dit avec.eux R serait beau
'Ils ont dit dans le journal qu'il ferait beau.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


10. Universel non-restreint

(pas de locatif, pas de groupe particulier visé)

10.1

Contexte: Quelqu'un se demande s'il ira ou pas à l'étranger pendant un an. Vous dites:

Istor: Be zo un ne oar ket choazh ma yaio d'an estrenvro 'pad ur bla pe ne yeio ket. C'hwi lar:


(1) 'Vez ket bevet 'met ur wech!
est pas vécu seulement un 1fois
'On ne vit qu'une fois!' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


10.2

Contexte: Après une fête arrosée, les gens décident qu'il ne serait pas sage de conduire et de rester dormir sur place. L'hôte est d'accord, et dit:

Istor: Arlerc'h 'r riboul mennek, 'n dud 'zesid 'vez ket fur blenio ha 'zesid chom lec'h m'emaont. An den noa pedet 'nhe 'zo a-du, ha lar:


(1) Den ne faotfe dehoñ e(w)o ha bleniañ 'sames.
homme ne faudrait à.lui boire et conduire ensemble
'On/personne ne devrait pas boire et conduire en même temps.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


(* goude)

Le nom riboul n'est pas reconnu, mais utilisé faute de mieux. La locutrice l'associe au français ribouldingue.

 "riboul ne veze ket lâret. D’am soñj ur ger argo galleg. Klask a ran c’hoazh. Evit ar poent ne zeu em fenn nemet “gober r’ foar” … ha marteze e oa ur ger warlerc’h “foar”."


10.3

Contexte: Une mère comprend que son fils lui a raconté des carabistouilles pendant un moment, en prétendant être à l'école alors qu'il n'y était pas. Quand le fils rentre, la mère dit, comme pour elle-même mais assez fort pour qu'il entende:

Istor: Kompren 'ra 'r vamm zo bet he mab 'liou gewier 'pad 'r frapadig, 'lar 'oa d'ar skoul 'benn 'oa ket. 'Benn distro 'r paotr 'lar 'r vamm, 'tre hi chik hag he himiz, met uhel awalc'h ma kleofe-ioñ memestra:


(1) Faotfe ket da nen lar gaou d'e vamm!
faudrait pas à'le homme dire mensonge à'son1 mère
'On ne devrait jamais mentir à sa maman!'
(littéralement 'Il ne faudrait pas à homme dire mensonge à sa mère') Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


Le reste de l'élicitation n'est pas couverte lors de la première séance.


Remerciements

Merci à H. Gaudart pour son accueil chaleureux.