Grammaire du breton

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Bienvenue sur la table des matières de la grammaire ARBRES des dialectes du breton, ouvrage de linguistique formelle et d'étude de la syntaxe du breton.

Le but de cette grammaire est de documenter la variation syntaxique des parlers bretons, et de fournir gratuitement en ligne une grammaire bretonne claire, informée et dûment référencée des études antérieures, descriptives et formelles. La morphologie et le lexique y sont documentés dans la mesure où ils éclairent la syntaxe, par exemple en fournissant des tests.

Cette grammaire est synchronique, c'est-à-dire qu'elle étudie les variétés de breton moderne traditionnelles, le breton standard et le néo-breton. On trouvera des articles de repères diachroniques sur le vieux breton, le moyen breton, le breton pré-moderne uniquement dans la mesure où ils éclairent les variétés de breton moderne.

Cet ouvrage documente la grammaire interne des locuteurs: la grammaticalité et l'agrammaticalité y dessinent la compétence que nécessite la langue bretonne, et non pas sa performance. C'est une grammaire qualitative et non quantitative. On y trouvera des quantifications d'usage uniquement dans la mesure où cela peut servir à éclairer la variation syntaxique.


Phonologie

la forme phonologique, PF
l'API, Alphabet Phonétique International
la lénition, la mutation spirante, la mutation durcissante, la mutation mixte (léniprovection), la mutation réduite K>C'H


Morphologie

  • le matériel théorique:
le morphème et la dérivation morphologique
les traits morphologiques de base: le genre, la personne et le nombre
les morphèmes liés: clitiques, affixes, préfixes et suffixes
la défectivité
le morphème phonologiquement vide: le morphème zéro


  • la création lexicale et fonctionnelle:
les changements de catégorie et la notion d'exocentricité
la formation de noms, la formation de verbes, la formation des adjectifs
les affixes, les suffixes et les préfixes
la formation de mots composés
la grammaticalisation


  • la dérivation flexionnelle:
les suffixes flexionnels comme les désinences verbales, les pronoms incorporés ou les marques de pluriel
les finales (formées de plusieurs suffixes) et la liste des affixes ambigus
le pluriel, le pluriel interne, le duel, le singulatif
le doublage des marques de pluriel sur les noms
le doublage des marques de singulier sur les noms


  • la dérivation à l'échelle de la phrase
les clitiques
l'excorporation
les rannigs, particules préverbales


reduplication simple: (type: tomm-tomm, /chaud-chaud/ > 'très chaud')
la reduplication a-perfective (type: X di-X: hejet-dihejet, /secoué-préfixe-secoué/ > 'secoué en tous sens')
l'indéfini de choix libre par reduplication (type:plac'h-mañ-plac'h, /fille-là-fille/ > 'telle ou telle fille')

Les différentes catégories


le syntagme nominal

les déterminants

les quantifieurs négatifs: ebet, nep, mots composés de ne(p)-: netra, nikun...
les quantifieurs flottants


les pronoms

  • les pronoms directs:
les pronoms forts indépendants
les pronoms démonstratifs
les pronoms objets après un verbe impératif
les pronoms objets après un verbe infinitif
les pronoms objets après le verbe ‘avoir’
les pronoms écho
les pronoms vocatifs
les pronoms d'incise contrastifs
les pronoms post-verbaux de désambiguïsation genrée: emañ-hi o welout... 'Elle voit...'
  • les pronoms obliques:
les pronoms objet proclitiques: ...ho kwelout '...vous voir'
les "pronoms" possessifs: ma nav 'mon nom'
les pronoms incorporés: ganin 'avec moi'
  • quelques pronoms particuliers:
les pronoms relatifs
les pronoms interrogatifs: piv 'qui', petra 'quoi'...
les pronoms vides: ceux qui ne se prononcent pas (pro, PRO, PROarb)
le pronom météorologique: Noz eo anezhi, 'Il fait nuit'
les pronoms impersonnels: Ne oar ket an den, ne oar ket unan, 'On ne sait pas'
les pronoms inanimés: se, pezh, -henn venant de henn...
les pronoms réflexifs: en em, o-unan, 'se', 'eux-mêmes'
les pronoms réciproques: eben, egile, 'l'un l'autre'
le pronom eil des formules réciproques ou itératives


les noms

l'inventaire des noms
les noms communs, les noms propres,
les noms concrets, les noms abstraits
les noms massiques, les noms collectifs, les noms comptables
les noms de mois, les jours de la semaine, les noms de lieux, les noms d'outils, les noms de parenté
les démonstratifs
les noms anaphoriques: hini, re, traoù, unan, sort
les syntagmes anaphoriques
les noms nus: kammed, den, van...
les indéfinis de choix libre
les indéfinis de choix libre créés par reduplication: ti-man-ti, /maison-là-maison/, 'telle ou telle maison'
peadra '(avoir) de quoi, assez'
nep X 'quiconque' dans les contextes positifs
Piv bennak, /qui quelconque/ 'quiconque'
n'eus forzh pe X, /n'importe quel X/ 'quiconque'
Kalz ne vern, /beaucoup n'importe/ 'qu'importe'
les indéfinis de choix libre universels: kement


  • les dépendants du nom:
la construction génitive directe: l'état construit: Ti Yann, /maison Yann/ > 'la maison de Yann'
la modification nominale: kuzhadenn ber, /cachette poires/, 'cachette de poires'
les noms qui modifient un autre nom: pezh 'morceau', espes 'espèce (de)', et mell, pikol 'énorme'
les relatives

syntagme adjectival

l'inventaire des adjectifs
les adjectifs composés : a-dres, a-feson...
les adjectifs dérivés :
par un suffixe: douetus 'irrésolu, qui doute'
par un préfixe: aes 'facile' > diaes 'difficile'
les adjectifs numéraux cardinaux
les numéraux ordinaux
les fractions
les adjectifs attributs en e
le complémenteur de comparaison d'égalité evel, C.ha(g) 'que/comme'
l'adverbe comparatif et superlatif ken, ker, kel
le suffixe comparatif de supériorité -oc'h: bravoc'h, 'plus beau', divreoc'h, 'plus vite'
les complémenteurs de comparaison de supériorité eget et evit, 'que'
seul vui ... seul vui..., 'le plus ..., le plus ...'
le suffixe comparatif superlatif -añ
les intensifieurs: ouzhpenn, ou les préfixes tremen-, ou pase-.
les atténuateurs: dija, maniel ou les préfixes peuz- et dam-
la modification de degré progressive: muioc'h-mui, gwelloc'h-gwellañ, 'de plus en plus Adj.'


syntagme prépositionnel

l'inventaire des prépositions
les prépositions fléchies
les prépositions doublées


syntagme verbal

les verbes et la structure argumentale

l'inventaire des verbes lexicaux
les verbes de mouvement
les verbes déclaratifs
les verbes factifs
les verbes de perception: gwelout 'voir', sellout 'regarder', klevout 'entendre, sentir'; selaou 'écouter'...
les verbes infinitifs, les suffixes verbaux de l'infinitif, les verbes légers
le participe passé
la conjugaison des verbes irréguliers
  • la structure verbale syntaxique:
le sujet, l'objet
les rôles thématiques: exprimer l'agent, le patient, l'expérienceur, le possesseur, le destinataire, la source, le but, la cause, la conséquence, l'instrument, le maléfactif et bénéfactif...
la structure verbale, l'argument interne, l'argument externe
les verbes transitifs: lazhañ 'tuer', kemer 'prendre', pakañ 'attraper'...
les verbes détransitifs: Soñjal a ran vs. Soñjal a ra din 'Je pense'
les verbes intransitifs:
les verbes inergatifs:
l'inventaire des verbes inergatifs: bale, kerzhout 'marcher', kousk 'dormir', c'hoarzhin 'rire'...
les verbes inaccusatifs:
l'inventaire des verbes inaccusatifs: mervel 'mourir', degouezhout, c'hoarvezout 'arriver, survenir'...
les verbes ditransitifs
les transformations de la structure argumentale:
le passif, l'antipassif, l'absorption
les verbes réfléchis: en em... , ...an unan
les verbes pronominaux: en em gavout 'arriver, survenir'
la figure étymologique : sevel en e sav, (cf. 'danser une danse, chanter un chant')
  • les verbes qui sélectionnent des infinitives:
les verbes à marquage exceptionnel de Cas (ECM): gortoz 'attendre', et les verbes de perception
les verbes à contrôle


auxiliaires

Il existe en breton quatre auxiliaires simples:

la copule, la copule existentielle
'être' ou 'avoir', la sélection de l'auxiliaire
la conjugaison analytique
les ordres à infinitif préverbal


modaux

l'inventaire des verbes modaux
rankout 'devoir', dleout 'devoir', faotañ 'falloir, vouloir', mennout 'vouloir', fellout 'plaire (à) (de), vouloir', plijout 'plaire (à)', gallout 'pouvoir', kustumiñ 'avoir l'habitude de'
ret eo (da), dav eo (da), 'il faut' (/il est obligé (de)/...)
darbet eo (da), 'Il/elle a failli ...'


postpositions verbales

syntagme adverbial

l'inventaire des adverbes
le classement syntactico-sémantique des adverbes
la distribution des adverbes et leur placement dans la phrase
les adverbes temporels
les adverbes de manière
les adverbes spatiaux
les adverbes déictiques spatiaux: les clitiques -mañ 'ici', -se 'là', -hont, 'là-bas'
les adverbes déictiques spatiaux dynamiques: alemañ 'd'ici', alese de là, alehont 'de là-bas'
les adverbes déictiques spatiaux statiques: amañ 'ici', aze 'là', ahont 'là-bas', du-mañ 'chez moi/nous', du-se 'chez toi/vous'
les adverbes anaphoriques spatiaux: eno 'y', ac'hann 'de là'...
les adverbes aspectuels
les adverbes de degré
les adverbes évaluatifs
les adverbes orientés vers le sujet
les adverbes orientés vers le locuteur
les adverbes focalisateurs
les adverbes évidentiels

différentes propositions

les petites propositions (SC)
les propositions participiales
les propositions infinitives
les propositions principales, les propositions indépendantes, les matrices
les appositions
les subordonnées
les subordonnées relatives
les relatives renforcées en Hag a
les relatives réduites: evel a ouzez..., /comme R sais/, 'comme tu le sais'
les pseudo-relatives
les relatives libres
les subordonnées complétives
les interrogatives indirectes
les exclamatives indirectes
les propositions circonstancielles:
les subordonnées causales
les subordonnées concessives
les subordonnées d'addition
les subordonnées de lieu
les subordonnées de but
les subordonnées de manière
les subordonnées de moyen
les subordonnées temporelles
les subordonnées d'opposition
les subordonnées de conséquence
les subordonnées de degré
les subordonnées de soustration
les subordonnées d'hypothèse

On compte aussi:

les subordonnées conditionnelles
les subordonnées consécutives
les subordonnées comparatives


les complémenteurs

ra, salv: 'que' optatif
salv, gant ma: 'pourvu que'
na de l'impératif négatif: 'que ne, ne'
les complémenteurs déclaratifs:
ha(g), la(r), 'que', penaos, 'que, comment', le complémenteur vannetais en, 'que'
ma, ha pa, hag eñ, 'si', 'que',
les pronoms relatifs:
piv 'qui', pelec'h, emen 'où', ar pezh 'ce que', pehini, pere 'lequel, laquelle, lesquel(le)s'
hag a 'que, qui'
les interrogatifs enchâssés:
pegoulz 'quand', pegement, pegeit, pet 'combien', peseurt 'quel', penaos, pegiz, mod, giz 'comment', perak 'pourquoi' ...
les complémenteurs (conjonctions de subordination)
les conjonctions d'opposition padal, abdal 'alors que', koulskoude 'cependant', neoazh 'pourtant', ha posubl 'même si, quand bien même', na bout, nabochdou, na boût 'zo Doue 'bien que, même si', daoust 'malgré', petra bennak, 'quoique', kentoc'h 'plutôt'
les conjonctions de causalité: abalamour 'puisque', beke 'puisque', betegout 'de crainte que', darpenn, trapenn 'car', ouzhpenn 'outre que', o vezañ ma 'étant donné que', pa 'puisque', parskan 'parce que', dam...
les conjonctions de soustraction: penemet, a-vihanoc'h 'sinon', panevet, panese 'si ce n'est', nemet 'seulement', keneve 'n'était-ce', kennebeut, naket 'non plus', salv (ma) 'sauf (que)', sepet 'sauf que'
les conjonctions temporelles : evel ma 'dès que', goude 'après', keit et kenkoulz 'tant (que)', pa 'quand', tra ma 'pendant que'...
les conjonctions de but: abalamour da 'pour, afin de', kuit da 'pour ne pas'
les conjonctions de lieu: e-lec'h 'où'
eget et evit, 'que'
  • les complémenteurs (conjonctions) qui connectent deux propositions indépendantes l'une de l'autre (connecteurs)
les conjonctions de coordination: ha(g) 'et' et na... na 'ni... ni'
la conjonction de disjonction: pe, peotramant 'ou bien'
les conjonction d'opposition met, hogen, 'mais' et avat 'cependant'
les conjonctions de causalité kar, rak, rakkar, 'car' 'parce que' et setu 'donc'.
la conjonction de soustraction: nemet 'seulement'

Syntaxe de la phrase


négation

le matériel morphologique de la négation: pas, nompas, et la négation bipartite ne... ket
les absences superficielles de 'ne'
les quantifieurs négatifs: ebet 'aucun', nep X 'aucun'
les mots composés de ne(p)-:netra, neblec'h, nebaon, nepred, neptu, nepreizh et sans doute nikun...
les adverbes négatifs: gwech ebet
les prépositions privatives hep, anes 'sans'
les noms nus den 'personne', gour 'homme', hini 'celui', tra 'chose', banne, berad 'contenu d'un verre', takenn 'goutte', tamm 'morceau', kammed 'pas', seurt 'sorte' ...
l'adjectif antéposé dister 'moindre'
les adverbes de polarité négative: ken, mui, 'plus'; biken, biskoazh, james, morse, 'jamais', l'adverbe ken sous la lecture 'ne... plus'
les noms nus
les têtes nominales explétives : hini, re, traoù, unan, sort...
na... na ('ni... ni...'), nikun, 'personne', ebet, 'aucun', forzh (N'eus forzh pe X, 'n'importe quel.le X')


temps, mode, aspect

le rannig associé aux verbes fléchis
la concordance des temps
la conjugaison analytique
le temps anaphorique des infinitives narratives (le temps est interprété sans réalisation morphologique)
le passé composé, le passé surcomposé, le plus-que-parfait, le futur antérieur, le passé antérieur
l'interrogatif:
la formation des questions
les questions oui/non
les questions en reprise: keta?...
les réponses aux questions: nann, geo...
les mots interrogatifs: piv 'qui', pegoulz, peur pevare 'quand', pelec'h, emen 'où', peban 'd'où', pegement, pegeit, pet 'combien', peseurt, 'quel', penaos, pegiz 'comment', perak 'pourquoi', daoust 'est-ce que', hag eñ 'si'...
la particule o
le syntagme verbal introduit par en ur ou e-serr (gérondif)
la particule aspectuelle bet
les formes d'habitude


ordre des mots

les ordres à verbe second (dites 'phrases V2'):
ordres à focus preverbal : quand la zone prétensée doit être remplie par un élément focalisé
les structures clivées: Yann eo a gan., 'C'est Yann qui chante.'
les ordres à sujet préverbal (SVO)
les ordres à objet préverbal (OVS)
les ordres à VP antéposé
Bezañ préverbal : Bez' e oa...
l'antéposition stylistique:
les ordres à participe préverbal  : Debret en do...
les ordres à infinitif préverbal : mont a ra
les ordres à verbe second obtenus par redoublement:
les verbes qui se prennent eux-mêmes comme auxiliaire: type: Gouzout a ouzon...; /savoir R je.sais/ > 'Je sais'
la particule aspectuelle bet: type: bet on bet... ; /été j'ai été/, > 'J'ai été'
la construction du faux sujet: type : Maïi zo jentil hei breur; /Maïi est gentil soni frère/ > 'Le frère de Maï est gentil.'
quand la phrase n'a pas le verbe en seconde place:
les rares ordres à verbe initial: exemples de phrases sans rien devant le verbe fléchi (dites 'phrases V1', cf. V1 en corpus dessiné)
les ordres avec plus d'un seul élément devant le verbe (dites 'phrases V3')
le sujet devant la négation
les ordres verbe-sujet (ce qui peut séparer le verbe fléchi de son sujet)
le placement des adverbes dans la phrase
ordres V2 en enchâssées (C-VSO): après les complémenteurs penaos, ha(g), la(r), rak, hogen...
les explétifs, les mouvements de têtes

Grammaire formelle

La grammaire formelle propose une modélisation de la faculté de langage.

les deux niveaux de représentation: la forme phonologique et la forme logique
les interfaces: le lexique, la structure argumentale, la structure syntaxique, et la structure informationnelle
la théorie X-barre: la tête de la projection, son spécifieur et son complément
la soudure des éléments des éléments de la numération tels que stockés dans le lexique, le nœud, le mouvement et la récursivité des opérations syntaxiques
la topographie de l'arbre syntaxique: la périphérie, le champ du milieu, le groupe verbal étendu


les relations entre éléments


le mouvement

la chaîne
le pied de chaîne: lacune, ellipse, copie ou trace, résomptif
le mouvement wh- des questions
la dislocation
la dislocation à droite, la dislocations à gauche
la montée casuelle vers une position A, le mouvement A
les verbes à montée
l'antéposition stylistique
l'excorporation, la conjugaison analytique et les verbes qui se prennent eux-mêmes comme auxiliaires
  • restrictions sur le mouvement
les îles pour le mouvement
les phases
les effets de localité
les effets d'intervention dont, en breton, l'accord gelé
le croisement faible
l'effet "that-trace"
la contrainte personne/Cas (PCC)


les relations anaphoriques

la résomption du sujet: quand le sujet est repris par un pronom dans la même proposition
la résomption prédicative équative (type: Hemañ oa ur paotr fin anezhañ, /Celui-ci était un malin P.lui/)
la résomption du sujet 'à la Cornouaillaise' (type: Ne glev netra anezhañ, /Il n'entend rien P.lui/)


la Condition A du liage, la Condition B du liage, la Condition C du liage

le système casuel

le cas direct, le cas oblique, le partitif, la question de l'accusatif
le filtre sur le Cas
les prépositions assignatrices de cas: la préposition da
les constructions au marquage casuel exceptionnel: (ECM)


les règles d'accord

l'effet de complémentarité
les variations des règles de conjugaison du verbe 'avoir'
l'accord avec un sujet devant la négation
l'accord sémantique

Sémantique

la portée sémantique
les opérateurs, la montée en forme logique
la reconstruction du liage après le mouvement syntaxique
les contextes monotones décroissants
les items de polarité positive et les items de polarité négative

Structure informationnelle

les clivées
focalisation en: nemet, 'seulement', 'sauf', dreist-holl, 'surtout', ivez, 'aussi', setu, présentatif 'voici', 'voila'
focalisation en: an diaoul 'diable', ar foeltr 'la foudre', ar c'hast 'la pute'
le topique effacé
le verum focus, focus sur la véracité

Discours

Les marqueurs de discours révèlent le positionnement du locuteur vis-à-vis de son énoncé.

eta 'donc', an diaoul 'donc', ur seurt 'quand même', poseve 'j'espère bien', atav 'toujours', yantav 'du moins, au moins', alato, evelato 'mais, cependant', kwa 'quoi', se 'alors', unan !, evelkent 'tout de même'
  • les marqueurs d'évidentialité qui marquent la source d'une information:
a-hervez, toare 'apparemment, à ce qu'il paraît', sañset 'censément'
a-berzh-vat 'de source sûre', meus aon 'selon moi', et les prépositions da-laras, eme 'dit-il, dit-elle', hervez 'selon'
emichañs, mechañs 'j'espère', moarvat, feteiz, kredapl, mitio 'sans doute', marteze 'peut-être', meus aon 'je crois' ...
sur, douetus, a-dra-sur 'sûrement, certainement', en-leal 'franchement', anat dit 'évidemment', sur avat 'ça oui!'


Pragmatique

la notion de pertinence et les maximes de Grice
  • les inférences:
les assertions, les implications, les présuppositions et les implicatures conventionnelles.
  • le rang social et l'adresse
les salutations et prises de contact: demat! 'Bonjour!', etc.
le tutoiement vs. vouvoiement
les noms de titres et les noms de parenté

Stylistique


Typologie, universaux

le Paramètre de tête
le Principe de projection étendue (EPP)
le Principe de dernier recours
  • phonologies particulières:
gestes grammaticaux dans des langues orales
langues sifflées, langues signées


Discussions linguistiques

l'emprunt, le bilinguisme, la diglossie, le changement de code (code-switching)
les langues d'héritage, les créoles et pidgins
les langues en contact: le français standard, le français de Basse-Bretagne, le gallo
démographie, nuptialité et brassage dialectal en Basse-Bretagne

keywords: Breton linguistics; linguistique bretonne; syntaxe du breton; Breton syntax; ereadur ar brezhoneg; ereadurezh ar brezhoneg; grammaire du breton; yezhadur ar brezhoneg; yezhoniezh ar brezhoneg; Breton grammar; linguistique formelle; Formal linguistics; generative linguistics, Breton formal study.