Gestes grammaticaux : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 13 : Ligne 13 :
 
=== matériel fonctionnel ===
 
=== matériel fonctionnel ===
  
En français de Nantes, la morphologie gestuelle n'est pas fixée, mais le matériel grammatical réalisé peut être [[fonctionnel]]. Il peut s'agir d'un [[complémenteur]] de matrice ou une tête [[évidentielle]] (claquement de mains, de doigts, haussement d'épaule) qui porte ou non les traits du [[sujet]] (gestes directionnels vers le référent ou un élément associé), ou bien encore d'une [[Q|tête interrogative]] de [[question oui/non|question polaire]] (haussement de menton, de sourcil).  
+
En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres. Ce matériel lexical gestuel est en compétition avec son allomorphe segmental.  
  
En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres.  
+
Dans ce cas, les gestes ont une alternative segmentale. Ce n'est pas toujours vrai dans les cas des têtes fonctionnelles.
 +
 
 +
En français de Nantes, le matériel grammatical réalisé peut être [[fonctionnel]]. La morphologie gestuelle n'est pas précisément fixée. Il peut s'agir d'un [[complémenteur]] de matrice ou une tête [[évidentielle]] (claquement de mains, de doigts, haussement d'épaule) qui porte ou non les traits du [[sujet]] (gestes directionnels vers le référent ou un élément associé), ou bien encore d'une [[Q|tête interrogative]] de [[question oui/non|question polaire]] (haussement de menton, de sourcil). Cette tête fonctionnelle réalisée par la morphologie gestuelle est obligatoire lorsque le sujet de la phrase est absent du message segmental, ou dans le cas des questions lorsque la particule Q segmentale et son allomorphe intonationnelle est absente.
 +
 
 +
Selon l'analyse des corpus écrits sur twitter et facebook de Gutzmann & Turgay (2019), les propriétés grammaticales des structures en ''this moment when you realize...'' 'ce moment où tu réalises que...' en anglais ou en allemand sont dérivées d'une projection EMO qui encapsule l'expression entière. Or, cette projection n'a pas de réalisation segmentale dans les langues orales qui utilisent ces structures communes sur les réseaux sociaux. La projection EMO a cependant une réalisation orale de morphologie non-fixée (''Oh...'' ''Ah!'' appréciatifs ou désespérés, bruits de bouche, fricatives erratiques, etc.) ou gestuelle (mains jointes en prière rhétorique, main frappée sur le coeur, mime de pistolet détonnant dans la bouche, main écartée qui frotte le ventre, ou le torse). Ces sons ou gestes sont les seules réalisations possibles de la projection EMO mise en évidence par Gutzman & Turgay (2019).  
  
  
Ligne 22 : Ligne 26 :
 
=== verbes de mouvement ===
 
=== verbes de mouvement ===
  
Dans les langues orales, les gestes accompagnant les verbes de mouvement ont tendance à exprimer ensemble la manière ('courir') et le chemin ('entrer') dans les langues comme l'anglais, et de façon séparée dans les langues comme le français ou le turque. Özçaliskan & al. (2016) ont montré que cette distinction dans les accompagnements gestuels persiste pour les locuteurs de l'anglais et du turque aveugles de naissance, et donc privés de l'input gestuel des autres locuteurs. Cela suggère que la nature analytique ou synthétique de ces gestes est induite par la nature de la langue orale pratiquée, et non par un système gestuel autonome de la langue orale.
+
Dans les langues orales, les gestes accompagnant les [[verbes de mouvement]] ont tendance à exprimer ensemble la manière ('courir') et le chemin ('entrer') dans les langues comme l'anglais, et de façon séparée dans les langues comme le français ou le turque. Özçaliskan & al. (2016) ont montré que cette distinction dans les accompagnements gestuels persiste pour les locuteurs de l'anglais et du turque aveugles de naissance, et donc privés de l'input gestuel des autres locuteurs. Cela suggère que la nature analytique ou synthétique de ces gestes est induite par la nature de la langue orale pratiquée, et non par un système gestuel autonome de la langue orale.
  
  
Ligne 56 : Ligne 60 :
  
 
*  Le Guen, Olivier. 2012. 'Exploration in the domain of time: from Yucatec Maya time gestures to Yucatec Maya Sign Language time signs', Zeshan U. & De Vos C. (éds.), ''Endangered sign languages in village communities: anthropological and linguisitic insights'', 209-249. Berlin: Mouton de Gruyter & Ishara Press.
 
*  Le Guen, Olivier. 2012. 'Exploration in the domain of time: from Yucatec Maya time gestures to Yucatec Maya Sign Language time signs', Zeshan U. & De Vos C. (éds.), ''Endangered sign languages in village communities: anthropological and linguisitic insights'', 209-249. Berlin: Mouton de Gruyter & Ishara Press.
 +
 +
* Gutzmann, Daniel & Katharina Turgay. 2019. 'Der Moment, wenn dir klar wird, dass es expressive Nebensätze gibt', ''Syntax und Semantik der expressiven Nebensatzkonstruktion'', d'Avis, F. & Finkbeiner, R. (éds.), ''Expressivität im Deutschen'', Berlin: de Gruyter, 361–391.
  
 
* Le Guen, Olivier. 2011. 'Speech and Gesture in Spatial Language and Cognition Among the Yucatec Mayas', ''Cognitive Science'' 35, 905–938.  
 
* Le Guen, Olivier. 2011. 'Speech and Gesture in Spatial Language and Cognition Among the Yucatec Mayas', ''Cognitive Science'' 35, 905–938.  

Version du 25 août 2019 à 18:12

Dans les langues orales, des gestes du corps et du visage peuvent encoder une partie du message linguistique, ou même du matériel grammatical dans la phrase.

L'interprétation de la gestuelle a un impact évident sur l'analyse du contexte d'énonciation et donc la pragmatique de la phrase, ou sur la mise en place des tours de parole. Dans certaines langues orales, dont le français de Nantes, on relève même des gestes ostensibles du visage ou du haut du corps qui produisent des éléments strictement syntaxiques (Jouitteau 2004, 2007b).


Gestes grammaticaux recensés dans des langues orales

matériel lexical

En Nheengatú, Floyd (2016) relève des adverbes temporels réalisés par un geste de pointage vers le ciel.


matériel fonctionnel

En espagnol latino-américain, Ortaga-Santos (2016) relève des pronoms démonstratifs réalisés par un pointement des lèvres. Ce matériel lexical gestuel est en compétition avec son allomorphe segmental.

Dans ce cas, les gestes ont une alternative segmentale. Ce n'est pas toujours vrai dans les cas des têtes fonctionnelles.

En français de Nantes, le matériel grammatical réalisé peut être fonctionnel. La morphologie gestuelle n'est pas précisément fixée. Il peut s'agir d'un complémenteur de matrice ou une tête évidentielle (claquement de mains, de doigts, haussement d'épaule) qui porte ou non les traits du sujet (gestes directionnels vers le référent ou un élément associé), ou bien encore d'une tête interrogative de question polaire (haussement de menton, de sourcil). Cette tête fonctionnelle réalisée par la morphologie gestuelle est obligatoire lorsque le sujet de la phrase est absent du message segmental, ou dans le cas des questions lorsque la particule Q segmentale et son allomorphe intonationnelle est absente.

Selon l'analyse des corpus écrits sur twitter et facebook de Gutzmann & Turgay (2019), les propriétés grammaticales des structures en this moment when you realize... 'ce moment où tu réalises que...' en anglais ou en allemand sont dérivées d'une projection EMO qui encapsule l'expression entière. Or, cette projection n'a pas de réalisation segmentale dans les langues orales qui utilisent ces structures communes sur les réseaux sociaux. La projection EMO a cependant une réalisation orale de morphologie non-fixée (Oh... Ah! appréciatifs ou désespérés, bruits de bouche, fricatives erratiques, etc.) ou gestuelle (mains jointes en prière rhétorique, main frappée sur le coeur, mime de pistolet détonnant dans la bouche, main écartée qui frotte le ventre, ou le torse). Ces sons ou gestes sont les seules réalisations possibles de la projection EMO mise en évidence par Gutzman & Turgay (2019).


Gestes accompagnant la parole orale

verbes de mouvement

Dans les langues orales, les gestes accompagnant les verbes de mouvement ont tendance à exprimer ensemble la manière ('courir') et le chemin ('entrer') dans les langues comme l'anglais, et de façon séparée dans les langues comme le français ou le turque. Özçaliskan & al. (2016) ont montré que cette distinction dans les accompagnements gestuels persiste pour les locuteurs de l'anglais et du turque aveugles de naissance, et donc privés de l'input gestuel des autres locuteurs. Cela suggère que la nature analytique ou synthétique de ces gestes est induite par la nature de la langue orale pratiquée, et non par un système gestuel autonome de la langue orale.


focalisation

Avec la prosodie, les gestes accompagnant la parole comme des mouvements du menton ou des sourcils participent du processus de focalisation (Prieto & al. 2015).


négation

Larrivée & Harrison (2016) montrent que le geste de la main, paume vers le bas, accompagnant la négation en français est contraint par la syntaxe de cette négation.


A ne pas confondre

Dans le cas des langues signées, la modalité gestuelle est seule à réaliser tous les éléments grammaticaux, lexicaux comme fonctionnels. Les langues orales usent d'énormément moins de matériel gestuel que les langue signées, et il est intéressant d'observer quels éléments précisément peuvent être gestualisés au milieu de la modalité orale, ou si cela dépasse la linéarité du message.

Les gestes grammaticaux d'une langue orale peuvent servir de pidgin de base à une langue signée émergente. Le Guen (2012) montre comment la langue signée maya yucatèque (Yucatec Maya Sign Language, YMSL) a emprunté au système gestuel de la langue maya yucatèque orale son système particulier où les évènements temporels ne sont pas ordonnés le long d'une ligne temporelle métaphorique.

La morphologie des gestes accompagnant les langues orales et celle des signes des langues signées sont aussi différentes. Fenlon & al. (2009) montrent que les gestes de pointage de la langue signée anglaise (British Sign Language, BSL) sont plus régulièrs dans leur morphologie, montrent plus d'effets de réduction et sont plus intégrés dans la structure prosodique que les gestes de l'américain oral.


Bibliographie

> Se reporter aussi à la bibliographie de l'article concernant la communication de manière plus générale.


  • Fenlon, J., Cooperrider, K., Keane, J., Brentari, D., & Goldin-Meadow, S. 2019. 'Comparing sign language and gesture: Insights from pointing', Glossa: A Journal of General Linguistics 4(1), 2. DOI: http://doi.org/10.5334/gjgl.499.
  • Floyd, Simeon. 2016. 'Modally hybrid grammars?: Celestial pointing for time-of-day reference in Nheengatú', Language 92:1, 31-64.
  • Franco, F. & J. Wishart. 1996. 'Preverbal communication in Young Children with Down’s Syndrome: The Use of Pointing and Other Gestures', Michelle Aldridge (éd.), Child Language, 52-64.
  • Le Guen, Olivier. 2012. 'Exploration in the domain of time: from Yucatec Maya time gestures to Yucatec Maya Sign Language time signs', Zeshan U. & De Vos C. (éds.), Endangered sign languages in village communities: anthropological and linguisitic insights, 209-249. Berlin: Mouton de Gruyter & Ishara Press.
  • Gutzmann, Daniel & Katharina Turgay. 2019. 'Der Moment, wenn dir klar wird, dass es expressive Nebensätze gibt', Syntax und Semantik der expressiven Nebensatzkonstruktion, d'Avis, F. & Finkbeiner, R. (éds.), Expressivität im Deutschen, Berlin: de Gruyter, 361–391.
  • Le Guen, Olivier. 2011. 'Speech and Gesture in Spatial Language and Cognition Among the Yucatec Mayas', Cognitive Science 35, 905–938.
  • Jouitteau, M. 2007b. 'Listen to the sound of salience, Multichannel syntax of Q particles', Sergio Baauw, Frank Drijkoningen and Manuela Pinto (éds.) Romance Languages and Linguistic Theory 2005, Current Issues in Linguistic Theory 291, John Benjamins, Amsterdam/Philadelphia, 185-200.
  • Jouitteau, M. 2004. ‘Gestures as Expletives, Multichannel Syntax’, Proceedings of WCCFL 23, B. Schmeiser, V. Chand, A. Kelleher et A. Rodriguez (éds.), Cascadilla Press, 422-435. texte en ligne.
  • Larrivée, Pierre & Simon Harrison, 2016. 'Morphosyntactic Correlates of Gestures: A Gesture Associated with Negation in French and Its Organisation with Speech', Negation and Polarity: Experimental Perspectives, 75-94.
  • Lascarides, Alex & Matthew Stone. 2009. 'A Formal Semantic Analysis of Gesture', Journal of Semantics 26, 393-449.
  • Ortega-Santos 2016. 'A formal analysis of lip-pointing in Latin-American Spanish', Isogloss 2, 113-128. texte.
  • Özçaliskan, Seida., Ché Lucero, & Susan Goldin-Meadow. 2016. 'Is Seeing Gesture Necessary to Gesture Like a Native Speaker?', Psychological Science, 1-11, texte.
  • Prieto P, Puglesi C, Borràs-Comes J, Arroyo E, Blat J. 2015. 'Exploring the contribution of prosody and gesture to the perception of focus using an animated agent', Journal of Phonetics 49(1):41-54.
  • Schlenker, Philippe. 2017. 'Gestural Semantics'.
version pré-publication sur lingbuzz/003485, pdf.
  • Schlenker, Philippe. 2018. 'Gesture Projection and Cosuppositions', Linguistics & Philosophy 41, 295-365.
  • Schlenker, Philippe & Emmanuel Chemla. 2016. 'Gestural Agreement', Natural Language & Linguistic Theory, 1–39.
version pré-publication sur lingbuzz/003120, pdf.
  • Tieu, Lyn, Robert Pasternak, Philippe Schlenker, Emmanuel Chemla. 2017. 'Co-speech gesture projection: Evidence from truth-value judgment and picture selection tasks', Glossa 2(1).