Figure étymologique

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

La "figure étymologique", comme l'appelle Fleuriot (1970-71:551), consiste en un redoublement du verbe dont la racine se retrouve alors dans son propre complément, comme en français danser une danse ou en anglais to sing a song.

En breton moderne, une telle structure est de l'ordre de l'accidentel, et n'est pas (plus?) productive.

Gros (1984:96) signale:

azezit en ho koazez (/asseyez dans votre assis/, 'asseyez-vous')
sevel en e sav, (/se.lever dans son debout/, 'se lever')


Cette "figure étymologique" semble plus productive en vieil irlandais et en gallois. Fleuriot (1970-71:551) en signale des exemples. Fleuriot (1970-71:552-553) propose quelques exemples en vieux breton.


Bibliographie

Fleuriot, L. 1997. Notes lexicographiques et philologiques (langues celtiques), rééd. d'articles parus dans les Etudes Celtiques avec un index général établi par Gwennole Le Menn, Skol. p.46-47.