Evelkent

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Evelkent, alkent ou eken est un adverbe évidentiel correspondant assez bien au français 'tout de même'. C'est une particule argumentative de discours, en ce qu'elle révèle l'attitude du locuteur vis-à-vis du poids argumentatif de son énoncé.


(1) Evelkent, a-benn laza eun den e vez red beza kriz.
tout.de.même pour tuer un homme R est obligé être cruel
'Tout de même, pour tuer un homme, il faut être cruel.' Trégorrois, Gros (1970:133)


Syntaxe

distribution dans la phrase

(2) Ze, evelkent, a oa eur galonad dezi da gaoud.
ça tout.de.même R1 était un1 coeur.-ée à.elle à1 avoir
'C'était tout de même un crève-coeur pour elle.' Trégorrois, Gros (1989:'kalon')


(3) Ma vijes o c'hoari kanetennoù [...], oas ket gouest da jom eken pesogwir e rankes klask eun all.
si serais à jouer canettes étais pas capable de1 rester même car R dois chercher un autre
'Si on était en train de jouer, on ne pouvait même pas rester parce qu'on devait en chercher un autre.'
Léon (Plougerneau), Elegoet (1975:9)


(4) Sort-mañ zo dibordet alkent!
sorte-ci est sans.limite tout.de.même
'Ceux-ci n'ont pas de limites!' Le Scorff, Ar Borgn (2011:12)

Variation dialectale

L. Jade signale que evelkent n'est pas connu (à l'oral au moins) dans le Sud de la Cornouaille, où il est remplacé par kemeñ.