Evañ

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher

Le verbe evañ 'boire' est, selon les usages, un transitif ou un intransitif.


(1) Bobby Fisher a ioa ur c'hoarier bras, a goulscoude e vez lavaret ec'h ev kalz.
Bobby Fisher R était un joueur grand et cependant R est dit R4,+C boit beaucoup
'Bobby Fisher était un grand joueur, bien qu'on dit qu'il buvait beaucoup.' Lesneven/Kerlouan, Y. M. (04/2016)


Morphologie

(2) Petra nin gav ma evomp leazh tarzhet?
quoi se1 trouve si buvons lait explosé
'Qu'est-ce qui arrive si on boit du lait tourné ?' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


infinitif

La carte 188 de l'ALBB montre la répartition dialectale de la traduction de 'boire', et suggère que les formes infinitives en -et sont de type vannetais. Le Bayon (1878:21) a un infinitif en -et avec ivèt 'boire'.


(3) Den ne faotfe dehoñ ewo ha bleniañ 'sames.
homme ne faudrait à.lui boire et conduire ensemble
'On ne devrait pas boire et conduire en même temps.' Scaër/Bannalec, H. Gaudart (04/2016)


participe

(4) Nag a voeson ez eus evet!
que de1 boisson R est bu
'On a bu beaucoup!' Plougerneau, M-L. B. (04/2016)


Syntaxe

Le verbe evañ est un verbe transitif lorsque son objet est réalisé. C'est aussi un verbe intransitif inergatif, qui dénote l'activité de boire, quelle que soit la boisson (1).


(1) goude d'ezan eva
après de.lui boire
'Bien qu'il boive.’ Standard, Académie bretonne (1922:153)