Eontr : Différence entre versions

De Arbres
Aller à : Navigation, rechercher
Ligne 1 : Ligne 1 :
Le [[nom]] ''eontr'' dénote un 'oncle', frère d'un ascendant direct ou conjoint d'un frère ou d'une soeur d'un ascendant direct.
+
Le [[nom]] ''eontr'' dénote un 'oncle', mais d'une manière élargie, "à la mode de Bretagne", ''eontr'' est le titre donné à toute personne de sexe masculin plus âgée que le locuteur.
 
   
 
   
  
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
|||colspan="4" | 'L'accident a renvoyé Dorothée à ses oncles.' ||||||||''Landivisiau'', [[Y. Simon (23/03/2013)]]
 
|||colspan="4" | 'L'accident a renvoyé Dorothée à ses oncles.' ||||||||''Landivisiau'', [[Y. Simon (23/03/2013)]]
 
|}
 
|}
 +
 +
 +
=== répartition dialectale ===
 +
 +
  [[Izard (1965)|Izard (1965]]:94):
 +
  "''Eontr'' 'oncle' (cornique : ''eviter'', gallois ''ewyrthr''), prend la forme ''ionn'' en pays nord-bigouden [...]. Pour les générations + 2 et + 3, les expressions ''eontr goz'' et ''eontr gun'' existent, mais seule la première est utilisée ; en pays nord bigouden, elle l'est sous la forme ''ionn koz''. Les 'oncles germains', le frère du père et le frère de la mère sont appelés ''eontr kompez'' (vannetais ''kompoez''), où ''kompez'' signifie exactement 'germain', mais a également le sens de 'uni, lisse, plain'. En l'absence d'une distinction terminologique entre parents paternels et parents maternels on utilise des expressions qui traduisent littéralement ''du côté du père'', ''du côté de la mère''; ainsi pour les oncles : ''eontr a berz tad'' ou ''a berz mamm''."
 +
 +
[[Malgorn (1909)]] rapporte que ni ''eontr-kompez'', ni surtout ''eontr-gompez'' ne sont utilisés à Ouessant.
 +
 +
 +
== Sémantique ==
 +
 +
Le [[nom]] ''eontr'' au sens strict dénote le frère d'un ascendant direct ou conjoint d'un frère ou d'une soeur d'un ascendant direct. Puisque ''eontr'' peut aussi dénoter tout homme plus âgés que le locuteur, les relations intrafamiliales sont désambiguïsées. Selon les dialectes, on trouve ''eontr-kompez'', ''eontr-end-eeun'' ou ''eontr prop''.
  
  

Version du 24 avril 2019 à 16:02

Le nom eontr dénote un 'oncle', mais d'une manière élargie, "à la mode de Bretagne", eontr est le titre donné à toute personne de sexe masculin plus âgée que le locuteur.


(1) Ma eontr 'oa ket kontant ' naoñ. Breton de Saint-Yvi, German (2007:176)
mon2 oncle était pas content P.lui
'Mon oncle n'était pas content.'


Morphologie

nombre

(2) Ar gwall-zarvoud a neus digaset Dorothée d'he eontred.
le mauvais1-évènement R 3SGM.a amené Dorothée à1 son2 oncles
'L'accident a renvoyé Dorothée à ses oncles.' Landivisiau, Y. Simon (23/03/2013)


répartition dialectale

 Izard (1965:94):
 "Eontr 'oncle' (cornique : eviter, gallois ewyrthr), prend la forme ionn en pays nord-bigouden [...]. Pour les générations + 2 et + 3, les expressions eontr goz et eontr gun existent, mais seule la première est utilisée ; en pays nord bigouden, elle l'est sous la forme ionn koz. Les 'oncles germains', le frère du père et le frère de la mère sont appelés eontr kompez (vannetais kompoez), où kompez signifie exactement 'germain', mais a également le sens de 'uni, lisse, plain'. En l'absence d'une distinction terminologique entre parents paternels et parents maternels on utilise des expressions qui traduisent littéralement du côté du père, du côté de la mère; ainsi pour les oncles : eontr a berz tad ou a berz mamm."

Malgorn (1909) rapporte que ni eontr-kompez, ni surtout eontr-gompez ne sont utilisés à Ouessant.


Sémantique

Le nom eontr au sens strict dénote le frère d'un ascendant direct ou conjoint d'un frère ou d'une soeur d'un ascendant direct. Puisque eontr peut aussi dénoter tout homme plus âgés que le locuteur, les relations intrafamiliales sont désambiguïsées. Selon les dialectes, on trouve eontr-kompez, eontr-end-eeun ou eontr prop.